Thomas Was Alone – Le test

« Thomas was alone » est un jeu de plateformes original et unique en son genre. Il est question d’intelligences artificielles conçues sous des formes géométriques. Au début, on suit le pèlerinage de Thomas, un petit rectangle rouge, qui ne comprend pas vraiment ce qu’il fait dans ce monde rempli de blocs noirs. Alors, il continue son chemin en sautant de blocs en blocs jusqu’à la sortie. Mais, il se sent bien seul. Heureusement, il sera bientôt rejoint par un petit carré orange du nom de Chris… qui ne le portera pas vraiment dans son cœur.

Tout au long de leur aventure, ils vont croiser d’autres formes géométriques qui se feront un plaisir de les suivre. On peut les contrôler à tour de rôle sachant que chacun d’entre eux possède ses propres capacités pouvant rendre service au groupe.
Car, au-delà du fait qu’ils ne s’apprécient pas forcément, ces petits êtres doivent impérativement collaborer les uns avec les autres afin de finir correctement les niveaux et atteindre les sorties. Par exemple, le petit carré orange, Chris, est incapable de sauter très haut alors il devra constamment s’aider de ses camarades de route afin d’atteindre les plus hauts blocs noirs.
Car, chaque forme géométrique aura sa porte de sortie propre à atteindre. Et si jamais l’un d’entre eux reste à l’arrière, les autres ne pourront pas avancer… d’où l’intérêt de ne pas aller trop vite. Il sera fréquent de rebrousser chemin afin de secourir un camarade resté à l’arrière.

Tout au long de l’aventure, une voix chaude et grave nous raconte cette histoire étonnante qui lie ces formes géométriques. Tous les ingrédients sont réunis pour un récit rempli de suspense et de rebondissements. On se rendra compte que, malgré le fait qu’ils doivent s’aider mutuellement, certaines formes géométriques ne seront pas animées que de bons sentiments. Et lorsque l’amour fera son apparition, tout se compliquera davantage.
A n’en pas douter, ce jeu de plateformes est fort sympathique et on prend plaisir à traverser les niveaux qui deviendront de plus en plus ardus au fur et à mesure de l’avancement de cette aventure surprenante. Mais, si on se sert correctement des capacités de chacune des formes géométriques, on peut finir aisément « Thomas was alone » d’autant plus qu’on dispose de vies illimitées.
Et c’est peut être à ce niveau que le bât blesse un peu. Car, les joueurs assidus n’apprécieront peut être pas ce manque de challenge à ce niveau. Néanmoins, c’est une bonne occasion de faire tester ce jeu de plateformes aux plus jeunes d’entre nous.
Du côté des graphismes, on ne peut pas dire que cela soit très recherché. On aura droit qu’à de simples formes géométriques de différentes couleurs et c’est tout. Malgré ces graphismes très minimalistes, on se surprend à les apprécier d’autant plus qu’on finit par s’attacher à ces petites intelligences artificielles pas comme les autres.
Quant à la bande sonore, elle est belle et reposante à souhaits. Elle parvient à retranscrire tout à fait les émotions véhiculées par le jeu « Thomas was alone ». C’est très doux et cela colle parfaitement à l’ambiance générale. Enfin, sachez que la voix off qui vous accompagne durant ce périple géométrique est pertinente et adaptée.
On a l’impression d’écouter un conte de fées… d’autant plus qu’on en comprendra toutes les subtilités grâce aux sous-titrages en français.

Etienne Masson
Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire