Toki Tori 2 – Le test

À l’origine de Toki Tori sur Game Boy Color en 2001 (disponible aussi sur la console virtuelle de la 3DS) et de son remake sur le WiiWare en 2008, Two Tribes nous revient aujourd’hui avec un inédit : Toki Tori 2. Cette suite aura mis du temps à débarquer mais c’est certainement la sortie eShop la plus attendue sur Wii U, cette dernière possède d’ailleurs l’exclusivité du jeu sur consoles (le titre sort aussi sur PC). Avec les années, Toki Tori le poussin jaune a sagement préparé son retour pour nous livrer un gameplay peu commun.

Et pourtant le titre n’utilise que deux boutons en plus de la croix directionnelle ou du stick pour se déplacer. Le héros ne peut ni sauter, ni réellement frapper et le jeu s’avère être assez différent du premier opus. Dans ce dernier, Toki Tori gagnait des compétences dans chaque monde, il pouvait par exemple créer des ponts entre deux blocs pour traverser et les niveaux étaient fermés comme des cages. Ici place à l’exploration ! Les niveaux ne sont plus fermés et on a même le droit à une carte du monde, Toki Tori 2 est un véritable jeu de réflexion à monde ouvert.

Dans ce deuxième épisode, Toki Tori peut donc siffler comme un véritable piaf et effectuer une sorte d’attaque rodéo pour faire trembler le sol autour de lui. C’est avec ces deux compétences que vous allez devoir vous débrouiller dans les différents niveaux du jeu. Mais comment ? En théorie cela va être à vous de le découvrir, l’observation va être la clé de la réussite. En effet, ne vous attendez pas à lire une tonne d’explications ou de textes car le jeu n’en possède pas et c’est voulu de la part des développeurs, il n’y a même pas d’écran titre. Ce choix est maîtrisé par Two Tribes et le joueur largué devra découvrir de lui-même comment s’en sortir. Heureusement le titre nous suggère parfois des choses à l’écran, sans jamais avoir besoin de nous l’expliquer par des mots. Ce sera donc à vous de découvrir les mystères de l’île où se passe le jeu.

Sans trop vous gâcher la découverte, qui est du coup un élément crucial du jeu, vos deux techniques vont avoir des effets sur la faune du jeu. Siffler permettra souvent d’attirer les différents animaux tandis que l’attaque rodéo les repoussera. Les sifflements agissent comme des notes de musique, vous pouvez faire de courts sifflements ou des sifflements plus longs, cela aura son importance pour réaliser certaines mélodies dont je parlerai plus loin dans le test. Pour vous donner un exemple de situation de jeu, de petits animaux violets émettent un son quand vous sifflez près d’eux, il faudra s’en servir pour attirer des animaux tels que les crabes (qui peuvent servir de plate-forme) ou les oiseaux (qui vous amèneront jusqu’à leur nid) afin de les distraire et libérer un passage. Les situations se compliquent doucement au fur et à mesure des niveaux que vous parcourez.

Le jeu est donc assez intelligent et en plus de ça il est très joli. Toki Tori 2 tourne en 60 images par secondes et même si les développeurs n’ont pas pu proposer une version en 1080p (prévu à la base), le 720p rend déjà très bien à l’écran, Two Tribes propose au joueur plusieurs jolis panoramas au cours de l’aventure. L’univers est très coloré et l’ensemble est cohérent et de bon goût, d’ailleurs les musiques sont dans le même style. Le jeu sur le GamePad est possible à tout moment en pressant le bouton – / Select, mais en jouant sur l’écran du GamePad le jeu perd tout de même de sa superbe. L’option est tout de même appréciable pour ce jeu qui demande de la réflexion. Outre le jeu sur l’écran du GamePad, les fonctionnalités de ce dernier ne sont pas exploitées et plusieurs joueurs préféreront peut être réfléchir tranquillement dans leur lit, GamePad en main par exemple.

D’ailleurs le Miiverse sera très utile car si au début l’aventure est assez linéaire, vous devrez plus tard revenir sur vos pas pour une certaine quête qui vous sera confiée et il vous faudra découvrir les chemins permettant d’explorer l’intégralité de la carte du monde. Bien que ce soit un jeu solo, dans Toki Tori 2 l’entraide sera presque nécessaire, sauf pour les plus vaillants. Au niveau de la durée vous devriez en avoir pour environ 10 heures de jeu mais cela peut beaucoup varier en fonction du temps que passeront les joueurs à chercher certains éléments dans le jeu.

D’autant plus que l’exploration va se révéler assez pénible pour certains. Arrivé à un moment de l’aventure, vous pourrez revenir à la carte du monde grâce à une série de sifflements qu’apprendra Toki Tori, à la manière des mélodies dans Zelda (les sifflements appris s’affichent d’ailleurs sur le GamePad lorsque vous jouez sur la télévision). Néanmoins ce “chant” n’est utilisable que lorsque vous êtes sur une statue dorée (elles servent de checkpoint). Si vous vous retrouvez coincé entre deux de ces statues par une énigme, il faudra la refaire pour retourner à une de ces statues. La navigation entre les niveaux devient du coup assez pénible.

Les développeurs ont tout de même pensé à une sorte de code pour débloquer les joueurs (indiqué dans le manuel électronique du jeu). En appuyant sur A, B, X, Y, L, R, ZR et ZL au lancement du jeu, vous serez de retour sur la carte du monde et vous pourrez retourner aux totems que vous avez activés. Ces totems sont des sortes de balises qui s’activent lorsque vous vous en approchez, ils sont dispersés sur plusieurs niveaux. Le jeu possède également une fonction de sauvegarde automatique assez efficace, quand vous quittez puis relancez le jeu, vous serez toujours au même endroit sans avoir à faire de manipulations pour sauvegarder avant de quitter. C’est pratique mais c’est aussi à cause de ce système que l’exploration est un peu plus pénible car à la moindre erreur il faudra quitter le niveau et y revenir, il n’y aura aucun moyen de recommencer, juste avant une porte par exemple.

Comme dans la plupart des jeux du genre, ne vous attendez pas à un mode multi-joueurs mais par contre un éditeur de niveaux arrivera sous peu, sous forme de mise à jour. Cet éditeur serait très complet mais nous n’avons pas pu l’essayer, la mise à jour suivra peu après la sortie. Enfin notez que le jeu ne se joue qu’au GamePad, les Wiimote et autres manettes classiques ou pro ne sont malheureusement pas compatibles avec le jeu, bien qu’il soit tout à fait imaginable de jouer au jeu avec n’importe quelle manette. Mais que dire d’autre à part « Tant pis. »

8.5
Génial
Fire Akuma
Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire