Super Mario Maker for Nintendo 3DS – La preview

Super Mario Maker for Nintendo 3DS est le rêve des fans de Mario qui voulaient créer leurs propres niveaux, et si les retours sur la version Wii U parue l’année dernière étaient déjà très bons, Nintendo tente de porter son jeu sur sa console portable pour toucher un plus large public. Nous avons pu jouer quelques heures à cette version 3DS du hit de 2015, notre preview se concentre donc sur la partie solo (hors ligne) du jeu.

Il faut savoir que la version finale de ce Super Mario Maker for Nintendo 3DS vous permettra de retrouver les niveaux créés depuis les versions Wii U dans le jeu. La version que nous avons pu tester nous a permis de nous essayer au défi de Mario. Ainsi on se retrouve face à 18 mondes de 4 niveaux mais c’est un mode différent du défi des 10 Mario de la version Wii U. Chaque monde terminé nous rapporte de nouveau éléments à placer en mode création de niveaux, ce qui nous motive à avancer. Sur Wii U l’obtention d’éléments était au départ bien plus aléatoire et se basait plutôt sur le temps de jeu. Dans ce défi de Mario si notre compteur de vies arrive à 0, on ne recommence pas tout. Le mode est plus classique et moins restrictif que sur Wii U. Les stages ont été créés par Nintendo et sont stockés dans le Robostock avec vos futures créations.

Les niveaux de l’aventure s’enchaînent sans lien logique, il n’y a toujours pas de scénario et ces niveaux sont plutôt là pour démontrer le potentiel de création, ou pour vous donner des idées. Ces niveaux vitrines sont généralement assez simples (mais heureusement pas toujours) et vous parcourrez le mode à votre allure, c’est une bonne entrée en matière afin de se mettre dans le bain avant de passer à la phase création. On retrouve les différents paysages, les différentes apparences que l’on peut donner aux niveaux (le choix se fait toujours entre SMB, SMB3, SMW et NSMB). Il y a même des objectifs secondaires pour chacun d’entre eux, c’est une chose assez anecdotique ici mais on se dit qu’ils auraient leurs places dans de nouveaux Mario 2D de Nintendo par exemple. Ils vous demanderont par exemple de finir un niveau précis sans jamais reculer, ou avant qu’un certain événement se produise… etc. C’est intéressant.

Le mode création est identique à celui de la version console de salon et un tutorial nous est proposé à chaque fois que de nouveaux éléments s’ajoutent à notre menu, même les plus simples. On choisit la longueur du niveau, on place les éléments que l’on souhaite au stylet avec une très grande facilité tout comme on le fait sur Wii U. L’interface est quasiment identique au jeu salon, on ne perd aucun repère, les fonctionnalités sont les mêmes. Seuls quelques rares chargements supplémentaires sont apparents, au lancement du jeu on a par exemple droit à un petit scan de la carte SD de la console (où sont stockés les niveaux) mais rien de vraiment gênant. Globalement dans la création le jeu reste vraiment identique à ce qu’on faisait sur Wii U. On se sent peut être un peu plus à l’étroit sur l’écran tactile de la 3DS qui est au format 4:3 mais c’est un défaut inhérent au support.

Le jeu est tellement identique qu’en revanche il n’y a pas de 3D stéréoscopique. Il aurait été intéressant de rajouter une option pour créer des effets 3D dans les niveaux ou au moins essayer de séparer les différents plans d’un niveau, mais Nintendo a fait l’impasse sur cette feature… Cette version 3DS est également bien moins nette que la version Wii U mais au moins il n’y a pas de ralentissements, on reste au niveau de New Super Mario Bros. 2 et les habillages rétro rendent vraiment bien sur petit écran, probablement mieux que sur nos TV. Seul l’habillage NSMB souffre vraiment de l’aliasing et après avoir vu un niveau avec ce rendu les deux versions, on se rend compte que celle de la Wii U est très nettement au-dessus en terme de netteté et de lisibilité. Super Mario Maker for Nintendo 3DS est aussi malheureusement légèrement amputé à l’écran car en jeu on distingue de légères bandes noires de chaque côté, que l’on ne retrouve pas dans les menus, ce léger défaut n’était pas présent sur Wii U.

Concernant ce que proposera le reste du jeu, nous n’avons pas pu accéder au partage de niveaux pour le moment avec cette version preview. Le test complet du jeu nous permettra évidemment de nous prononcer sur les fonctions de partage du jeu en connexion avec la version Wii U de Super Mario Maker. Il faut savoir que cette version portable apporte également le Streetpass afin de partager un niveau de son choix avec les gens que l’on rencontre dans la rue mais nous n’avons logiquement pas pu tester cette fonctionnalité.

EPlein airn attendant de pouvoir nous attarder sur le reste pour un test plus complet, cette version portable de Super Mario Maker for Nintendo 3DS semble pour le moment offrir ce que faisait de mieux la version Wii U, tout en changeant légèrement la formule des niveaux solo pour le meilleur. On regrette quelques petits accrocs visuels (l’aliasing énorme sur les niveaux NSMB ou les bandes noires) et la petite taille de l’écran tactile de la 3DS mais en dehors de cette petite perte de confort, le jeu semble identique à la version Wii U dans ses possibilités. Si vous n’avez pas de Wii U, cette version portable semble se présenter comme une excellente alternative, on se donne alors rendez-vous pour le test où nous pourrons alors aborder le partage de niveaux, le gros morceau du jeu.

Laisser un commentaire