Plantera – Le test

Tout d’abord développé par VaragtP pour une sortie en janvier 2016 sur Steam, Ratalaika Games s’est occupé de porter Plantera sur Nintendo 3DS et Wii U. Le studio est à l’origine de très nombreux portages sur consoles Nintendo comme Blasting Agent, Twin Robots, Defend Your Cript. Après quelques heures de récoltes, voici notre avis sur le jeu…

Un simple jeu de clics ?

Dans le monde de Plantera, vous créez votre propre jardin et vous le regardez se développer avec de nouvelles plantes, arbustes et animaux. Le concept de base est à la portée de tous, on commence par planter des carottes, on les ramasse pour gagner de l’argent et on réitère l’opération afin de développer son jardin. C’est un jeu parfait pour les smartphones, on se demande même comment il a atterri sur PC et consoles. La progression est très rapide et c’est en jouant et en agrandissant votre jardin que vous allez attirer des assistants. Ce sont des créatures bleues et rondes qui vous aideront à ramasser les objets et à récolter vos plantations. Si vous le voulez, vous pouvez arracher les arbres et ramasser les plantes vous-même, ou bien laisser vos assistants faire le travail pour vous pendant que vous les regardez ou que vous construisez et investissez dans de nouvelles plantes. Les assistants vont même continuer à travailler pendant que vous ne jouez pas, et de nouvelles réserves d’or vous attendront toujours à votre retour.

Attention aux méchantes bestioles

Il est cependant bon de garder les yeux ouverts car parfois, de méchantes bestioles vont envahir votre jardin. Chassez-les vous-même ou investissez dans un chien de garde afin de maintenir l’ordre. En effet, de vilains oiseaux, renards ou encore loups viendront voler vos fruits et légumes et s’attaquer au bétail. Comment cela se passe-t-il côté gameplay et interface ? Sur 3DS, l’action se passe sur l’écran tactile avec l’aide du stylet afin de cliquer partout sur l’écran pour ramasser sa production. Sur l’écran du haut, une sorte d’inventaire affiche votre niveau, le nombre d’assistants, l’argent gagné, le nombre de fruits, légumes et arbres plantés, animaux et objets spéciaux. C’est très simple à comprendre et à suivre, à savoir que vous pouvez acheter de nouveaux produits et objets dans une boutique. Il faudra tout de même monter jusqu’au niveau 20 pour tous les découvrir. Mais le jeu manque cruellement de contenu, en deux heures maximum vous aurez débloqué toutes les plantes, buissons, arbres et animaux et le jeu se résumera à cliquer sur l’écran ou à revenir de temps à autre afin d’améliorer vos défenses et accélérer la production.

Un petit côté addictif mais qui tourne vite en rond

Il faut bien l’avouer, le jeu est très addictif au début mais une fois que l’on a tout découvert très rapidement, le jeu n’a plus aucun intérêt. On ne se heurte à aucune difficulté et le jeu finit très vite par se jouer de manière autonome sans vous. On peut laisser le jeu tourner devant soi ou éteindre sa console et y revenir pour voir l’argent gagné. Mais où est l’intérêt du jeu s’il fait tout à notre place ? Si au moins il y avait du contenu et une grande carte mais ce n’est pas le cas. Aussi mignon soit-il graphiquement, on sent que la console portable a du mal quand beaucoup d’éléments sont affichés à l’écran car la lisibilité est parfois catastrophique. Malheureusement c’est un jeu très sympa au début mais une fois passées les trois heures vous aurez fait le tour. Vous allez également vous demander si ce jeu n’est pas plus adapté pour les enfants ? Ils le prendront très vite en main et finiront par se lasser tout aussi vite. La musique est à l’image du jeu, elle se répète et vous allez très vite couper le son.

Vidéo issue de la version Wii U du jeu :

Laisser un commentaire