Dragon Ball Fusions – Le test

Après des années de jeu de baston 2D ou 3D, la licence Dragon Ball Z commençait à avoir de sérieux soucis de renouvellement et les audiences étaient de plus en plus faibles à chaque nouvel opus. Namco Bandai a plutôt bien réagi avec Dragon Ball Xenoverse 1 et 2 qui ont bien remonté la pente sur console de salon (le 2 est d’ailleurs prévu sur Nintendo Switch cette année). Mais il restait à relancer aussi la licence sur console portable. Cette fois, avec Dragon Ball Fusions, on part dans un genre complétement renouvelé : du combat au tour par tour stratégique avec pour principale nouveauté le principe de la fusion, l’une des bases de la série qui est pourtant peu utilisée dans les jeux-vidéos.

Dragon Ball Fusions, développé par Ganbarion, a réussi à convaincre les joueurs nippons qui ont foncé dessus lors de sa sortie l’an passé. Bonne nouvelle, chez nous pour le lancement, un patch jour J sera disponible et ajoutera toutes les options ajoutés sur la version nippone, dont un mode en ligne (non testable aujourd’hui) et un mode radar, qui permet de se balader en ville pour chopper des personnages supplémentaires lorsque l’on croise un hotspot Wifi, Pokémon Go sort de ce jeu !

Le jeu nous propose une histoire faiblarde (assez fan-service) et l’avancement dans la campagne est assez convenu. Il faudra même s’accrocher pour avancer dans l’histoire, des zones du jeu n’étant disponibles qu’à l’aide d’un farm abusé. Le jeu vous fait très vite comprendre qu’il faut recruter de nombreux alliés pour pouvoir avancer dans le jeu et gagner plus de combats. Il y aura de quoi faire avec 171 personnages uniques, sans compter les fusions. Chaque personnage ayant un type fort contre les uns et faible contre les autres. On se retrouve donc avec l’immanquable système force-faiblesse d’un pierre-papier-ciseaux. A noter que l’on a la possibilité de créer son personnage, en choisissant sa race (Terrien, Saiyen, Namek, etc.), son sexe, et quelques traits physiques qui n’ont rien à voir avec le type qui sera, lui, choisi une fois l’aventure débutée.

La fusion, au cœur du jeu et de son gameplay, proposera en plein combat de fusionner deux personnages pour en faire un combattant encore plus badass. Mais ce n’est pas tout, on pourra aussi fusionner cinq combattants le temps d’une attaque ! Je vous laisse imaginer le nombre hallucinant de possibilités à tester et l’aspect chronophage que cela va représenter pour ceux qui souhaitent optimiser le plus possible.

Parlons un peu du système de combat. Annoncé comme un A-RPG, on se retrouve plutôt avec un RPG tour par tour avec une grande dimension tactique. Chaque protagoniste du combat attend son tour pour lancer une attaque. On aura le droit à du corps à corps ou une attaque kikoha. Vient ensuite d’autres possibilités comme une attaque spéciale, Fusion Ultime, Attaque Zinkai qui ne sont utilisables que si certaines jauges sont pleines. Le côté agréable du gameplay vient du positionnement. On se retrouve sur un ring et a chaque tour on se déplace librement. En frappant au corps à corps, on enclenche un petit QTE qui permet à la victime de se défendre (réduire les dommages en soi). Une fois le coup porté, on peut faire rebondir l’adversaire sur d’autres pour augmenter les dégâts et en infliger à ces compères. De même, si on balance un ennemi sur un de nos alliés, le pauvre se retrouve dans un petit flipper et cumule les dégâts. Même les sorties de ring sont présentes pour faire des dégâts.

Ces petits plus sont importants car à la fin des combats, l’expérience acquise dépendra d’un facteur « style » qui valorisera les combos les plus improbables. Autre aspect intéressant des combats, l’attaque spéciale permet de frapper sur une zone et donc plusieurs ennemies en même temps tant qu’ils se trouvent dans la zone de dégâts. Vous l’aurez compris, le système de combat unique vaut à lui seule le coût de par son originalité. Il en fait un jeu unique dans la saga des Dragon Ball.

En ajoutant tout ça, on cumule avec la technique du jeu très satisfaisante pour de la 3DS. Le jeu est beau et fluide, surtout les phases de vols qui permettent la transition entre chaque combat et l’avancée du scénario. Un système de vol libre est fichtrement bien pensé. La musique est aussi au rendez-vous avec des thèmes qui sauront plaire aux fans de la série.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Laisser un commentaire