Mario Sports Superstars – Le test

 Mario et toute sa clique sont de retour dans un nouveau jeu de sport sur 3DS. Intitulé Mario Sports Superstars,  le jeu nous propose de pratiquer pas moins de cinq sports : le football, le baseball, le tennis et l’équitation. Que vaut donc ce nouveau titre de Mario en mode sportif ? Voici la réponse…

Mario Sports Superstars se présente comme une compilation de cinq sports à consommer seul, ou à plusieurs que ce soit en local ou en ligne. Cependant, pour jouer en local, il est nécessaire d’avoir un jeu par joueur, ce qui est plutôt frustrant.

Comme indiqué dans notre preview, aucun mode histoire réunissant les cinq sports n’est disponible. On se retrouve donc avec ces cinq disciplines indépendantes les unes des autres. Pour chacune d’entre elles, nous avons les mêmes menus, à savoir un mode « Un joueur », un mode « Multijoueur », et les statistiques. Dans le premier mode, nous retrouvons les tournois avec quatre coupes. Chaque coupe se décompose en trois matchs : un match de poule, une demi-finale et une finale. En cas de défaite sur un match quel qu’il soit, nous avons la possibilité de refaire le match jusqu’à ce que victoire s’ensuive. Sinon, le tournoi s’arrête là et nous gagnons des pièces en fonction de notre classement. Nous reviendrons sur l’utilité des pièces un peu plus tard. Toujours dans ce mode « Un joueur », nous acons un mode exhibition pour faire un match avec la possibilité de choisir la difficulté de l’IA, l’utilisation des coups spéciaux ou encore le type de partie si le sport le propose. Bref, vous choisirez les règles de votre choix. Un mode entraînement qui nous permet de nous familiariser avec les commandes de bases et une partie astuce qui nous explique plus en détail les spécificités du sport choisi.

Le mode « Multijoueur » quant à lui nous propose trois options : un mode local, où chaque joueur devra posséder une 3DS et une cartouche du jeu, un mode En ligne avec ses amis et un mode en ligne mondial. Ce dernier est un mode classé. Comme dans les précédentes déclinaisons de Mario Sport, nous partons avec 2000 points, en cas de victoire nos points augmentent et inversement en cas de défaite. L’acquisition de pièces se fait aussi en ligne en cas de victoire. Enfin, les statistiques reprennent l’ensemble des informations liées aux différents modes. Concernant le roster, les 16 personnages sont répartis en quatre caractéristiques, à savoir : Equilibre, Technique, Vitesse et Puissance. [MàJ] Le mode multijoueur est très fluide et très agréable à jouer. Notons également, que le golf et l’équitation permettent de s’affronter, respectivement, jusqu’à quatre et six joueurs. Si toutes les places ne sont pas prises, vous aurez l’ordinateur comme adversaire (uniquement pour l’équitation). Il faut tout de même au minimum vous plus un autre joueurs pour que la partie débute. Cependant, dans certains sports (comme l’équitation par exemple) il est plus difficile de trouver d’autres joueurs. C’est bien dommage.

Parlons maintenant des différents sports, en commençant par le football. Ici deux équipes de onze joueurs s’affrontent, sur deux mi-temps de 45 minutes. Enfin presque, puisque si l’affichage du temps est de 45 minutes par mi-temps, la durée réelle d’une mi-temps est d’environ 4-5 minutes, soit un match de 8 à 10 minutes. Le vainqueur est bien évidemment le joueur ayant mis le plus de but à l’issue du temps réglementaire. En cas d’égalité, on suit le schéma classique des grosses compétitions, à savoir les prolongations et les tirs aux buts en cas d’égalité à l’issue des prolongations. Pour en revenir aux équipes, il faudra choisir deux « capitaines » parmi les 16 personnages (ou 18 si vous avez débloqué tout le monde). Ensuite, il vous faudra choisir vos coéquipiers parmi huit personnages et un gardien. Précisons que pour les 10 personnages vous ne pourrez pas prendre un Toad, 3 Koopa et ainsi de suite. Il faut dire qu’il s’agit là plus d’une histoire d’affinité, puisque ces coéquipiers n’ont pas de caractéristiques spécifiques. Notons également qu’il n’y a pas de remplaçants, ni de blessés en cours de match. Concernant les règles, ce sont les règles classiques du football… enfin presque. L’arbitre sifflera donc les hors-jeu et fautes qui donneront droit à un coup-franc ou à un penalty. Cependant, pas de distribution de cartons. Autre petite particularité, au fur et à mesure du jeu, la balle se chargera et dès qu’elle deviendra multi couleur, il suffira d’appuyer deux fois sur le bouton A pour déclencher un tir spécial.

Parlons maintenant du baseball, un sport méconnu en France et c’est bien dommage. Les règles du baseball ne sont pas simples. A ce titre, le jeu va proposer trois styles de défense : la défense auto où vous ne ferez que les phases d’attaques. En défense, vous aurez seulement le lanceur à contrôler, le reste de la défense est contrôlé par l’IA. La défense semi-auto où là en défense vous ne contrôlerez pas les défenseurs, mais uniquement la relance de la balle. La défense manuelle, vous contrôlerez le déplacement des défenseurs ainsi que les relances. Concernant les règles, pour certains termes, elles manquent d’explications, comme par exemple le terme « Mercy Rule ». Cette règle est constamment active en match. Pour faire simple, si au bout d’un certain nombre de manche vous avez marqué un certain nombre de points, le jeu s’arrête. Autrement, les matchs se jouent entre trois et sept manches en fonction de la coupe. Un match normal de baseball se joue en neuf manches. Notez, qu’il faudra environ 30 minutes pour jouer un match en sept manches. Au niveau des équipes, là encore il y aura un choix de deux « capitaines » et de sept coéquipiers. Cette fois-ci vous pourrez choisir des Toad, des Koopa ou tout autre personnage de la liste qui vous intéresse. De plus, les coéquipiers sont classés par caractéristiques cités plus haut (Equilibre, Technique, Vitesse et Puissance). Là aussi, il sera possible d’effectuer un coup spécial une fois la jauge remplie. Pour la remplir, en tant que lanceur, il suffira d’arrêter le curseur dans la zone colorée. En tant que batteur, il faudra réaliser un home run, à savoir sortir la balle du terrain. Au cours du match, le lanceur fatiguera rapidement. Heureusement, il vous sera possible d’échanger les positions sur le terrain n’importe quand au cours du match.

Passons au tennis. Pour ce sport, nous retrouvons les mécanismes de Mario Tennis Open. Les matchs ne sont que des simples. Il faut donc choisir un seul personnage. Vous aurez deux choix de gameplay. La première consiste à faire les coups avec les boutons A, B, X et Y. La seconde, avec l’écran tactile où vous n’aurez qu’à appuyer sur le coup souhaité. Là aussi des coups spéciaux, qui arrivent plus souvent. Pour les déclencher, il suffit de se placer sur le marqueur de couleur qui apparaît sur le sol et de réaliser le coup correspondant à la couleur. Rien de bien nouveau pour cette discipline si vous avez déjà joué à l’opus 3DS.

Pour le golf, même topo que pour le tennis. Le jeu reprend les mêmes mécaniques que Mario Golf : World Tour. Là aussi vous ne pourrez choisir qu’un seul personnage. Pour cette discipline, vous aurez la possibilité entre un swing manuel ou un swing automatique. Là encore, tout va dépendre de votre affinité avec ce sport. On notera qu’ici, il n’y a pas de coups spéciaux.

Terminons la présentation des disciplines par l’équitation. Il y a une petite particularité puisqu’une écurie est présente. En quoi consiste-t-elle ? C’est tout simple, c’est ici que vous pourrez vous occuper de vos chevaux avec lesquels vous participerez aux tournois. Effectivement, vous pouvez avoir jusqu’à 16 chevaux. Chaque cheval pouvant avoir sa propre caractéristique (Equilibre, Technique, Vitesse et Puissance). Une fois votre cheval sélectionné, vous arriverez à l’écurie. C’est ici que vous pourrez caresser votre cheval, le nettoyer, le nourrir ou encore l’atteler. Notez également que vous occuper de votre cheval permettra de faire grimper son affection pour vous et donc ses performances. Une fois que vous aurez fini dans l’écurie, il est possible de se promener avec votre cheval dans la prairie. Au cours de vos promenades, vous remarquerez des touffes d’herbes brillantes. Il suffira d’avancer vers elles pour obtenir de nouveaux équipements (selles, chapeaux…) ou encore de la nourriture pour votre cheval, pour ne citer que cela. A partir de la prairie, vous pourrez également avoir accès aux quatre circuits (que vous débloquerez une fois avoir remporté chaque coupe du mode tournois). Ici, vous aurez la possibilité de récolter de la nourriture et de l’équipe pour votre cheval.

Le mode tournois est différent. Oubliez le système de poules, demi-finale et finale comme sur les autres sports. Ici, il faudra vous classer le mieux possible sur les trois courses pour avoir le plus de points (comme dans Mario Kart si nous osons pousser la comparaison jusque là). Chaque course vous fera faire trois tours de circuit. Au cours de la course, vous pourrez appuyer sur B pour accélérer. Cependant, attention puisque vous avez une jauge qui descend au fur et à mesure de vos accélérations. SI la jauge se retrouve vide, votre cheval mettra un peu plus de temps pour récupérer. Il y a plusieurs façons de récupérer cette jauge. La première est de ramasser des carottes qui trainent sur le circuit. La deuxième est de patienter, mais vous risquez de vous faire rattraper. La troisième est de profiter d’un effet de groupe. En effet, en étant entouré de plusieurs concurrents, cette jauge remontera plus vite. Vous pourrez également ramasser des orbes étoiles. En en ramassant cinq, vous pourrez déclencher un super turbo qui, si l’on reprend la comparaison à Mario Kart, a pour effet de vous faire accélérer sans ralentir si jamais vous vous retrouvez dans l’herbe. Ce super turbo est bien entendu temporaire. Les doubles sauts, avec le bouton A, sont également de la partie pour attraper des carottes ou des orbes étoiles en hauteur.

Voilà ce que  l’on pouvait dire sur les cinq disciplines présentes. Revenons tout de même sur le mode tournoi. En remportant des tournois, vous débloquerez les personnages étoiles. Une version superstar est également de la partie. Pour le football et le baseball ce seront vos deux capitaines qui seront débloqués en version étoile et superstar. Ces versions proposent des statistiques améliorées.

Au tout début du test, je vous parlais d’un gain de pièces pour chaque tournoi remporté. Ces pièces permettront d’acheter des paquets de cartes. Ces cartes sont répertoriées dans un album. Elles serviront en grande partie de collection. Vous avez cependant des cartes équipements correspondant à chaque personnage. Il y en a une par personnage et par sport. Une fois la carte équipement débloquée, vous pourrez l’équiper à votre team. Il n’y a là qu’une fonction esthétique. Avec les pièces, vous aurez la possibilité d’acheter un paquet de 3 cartes contre 300 pièces et un paquet de 10 cartes contre 1000 pièces. Bien entendu, vous tomberez sur des cartes que vous aurez déjà acquises. Dans ce cas, elles viendront se mettre à part et au bout de 100 cartes en doubles acquises, vous aurez le droit à un paquet de 3 cartes (oui le ratio est vraiment géniale) garantie 100% nouvelles cartes.

N’oublions pas la présence des amiibo. Chaque jour avec trois amiibo différents par jour, vous débloquerez un paquet de 3 cartes. Les cartes amiibo sont également de la partie. [MàJ] Les cartes amiibo sont vendues à un prix allant de 4,99€ à 6,99 €, selon les enseignes, pour cinq cartes. avec ces cartes, vous avez la possibilité de débloquer les versions superstars de vos personnages. Pour se faire, vous devez disposez de la carte du personnage avec le sport correspondant. Par exemple, si vous avez Bowser au tennis, vous débloquerez la version superstar de Bowser uniquement pour le tennis. Autant dire que la facture risque d’être salée si vous souhaitez obtenir toutes les cartes en prenant en compte le risque d’obtenir des doubles. Pour obtenir les versions superstars, vous aurez un mini-jeu du style casse-briques. Il vous faudra battre les quelques vagues d’ennemis pour arriver au boss. Une fois le boss vaincu, vous obtiendrez des pièces ainsi que votre personnage en superstar.

Laisser un commentaire