Gradius (Turbografx) CV Wii U – Le test

 C’est via la console virtuelle de la Wii U qu’un certain nombre de titres TurboGrafx-16 (PC Engine) ont débarqué sur la machine et on vous parle aujourd’hui de Gradius. Développé et édité par Konami en 1985 sur borne d’arcade, la difficulté est encore bien présente aujourd’hui. L’émulation est-elle de bonne qualité ? Le shoot’em up a-t-il bien vieilli ? Réponse dans notre test.

Un titre incontournable

Vous vous en doutez, le scénario est quasi inexistant dans ce titre, à savoir que vous êtes le dernier espoir des paisibles habitants de Gradius. Vous décollez et partez affronter la terrible menace des Bactérions amiboïdes. Gradius est donc un shoot them up à défilement horizontal où l’objectif sera de traverser sept niveaux avec un boss à chaque fois. Au départ, votre vaisseau de combat hyperespace sera équipé d’un bouton de tir classique mais votre équipement va très vite s’améliorer. Le but étant de détruire divers adversaires ou les formations ennemies afin de faire apparaître des capsules d’amélioration. Chaque fois que vous ramassez l’une de ces capsules, le prochain élément sur le compteur d’amélioration s’active. Vous pouvez ensuite le sélectionner et anéantir vos ennemies. Dans les power up présents nous avons l’augmentation de la vitesse, le missile air-sol, un tir orienté vers le haut, un rayon laser, un bouclier… Le gameplay est facile dans son approche mais la difficulté du jeu reprend vite le dessus, il suffit de voir nos débuts en vidéo ci-dessous.

Si les premiers niveaux restent abordables, la suite sera bien moins évidente pour les néophytes. La marge d’erreur est minime, on entre souvent en collision avec des ennemis ou projectiles sans le vouloir tant le gameplay est précis. L’écran de Game Over n’est donc jamais très loin et il faudra s’y reprendre à plusieurs fois pour passer un niveau. On ne va pas se mentir, le jeu a vieilli, on retrouve le même type de boss à la fin de chaque zone. Nous ne sommes pas encore arrivés à la toute fin, les derniers niveaux étant assez denses en ennemis et donc cela rend le jeu difficile à terminer.

De base, l’adaptation PC Engine est assez jolie graphiquement et comporte un niveau supplémentaire inédit, le niveau 5, Skeleton Wave. Un mode deux joueurs est présent mais ils ne peuvent pas jouer ensemble simultanément, chacun joue à tour de rôle. Côté bande-son c’est correct même si les bruitages restent assez classiques. Contrairement aux titres TurboGrafx sur Wii, le menu de la console virtuelle Wii U (au design de l’époque) permet de sauvegarder à tout moment. On se dote d’un affichage standard en 4/3 mais d’un jeu en version 60Hz sans bande noire en haut et en bas, la vitesse reste identique à l’original. Il est aussi possible d’y jouer sur le Gamepad donc techniquement c’est très correct. En termes d’émulation de la TurboGrafx-16 sur Wii U, c’est plutôt bon par rapport à l’opus d’origine que ce soit au niveau des couleurs ou des options, à noter qu’il y a un large choix de manettes Wii U et Wii.

Notre vidéo du jeu :

Laisser un commentaire