E3 2017, nos impressions, Joy-con en main, des jeux Nintendo Switch et 3DS

S’il y a bien une année ou Nintendo était attendue, c’est bien sur cet E3 2017. La Switch est un carton depuis sa sortie en mars, en rupture de stock permanente, et tout le monde avait hâte de savoir ce que l’année 2017 aller réserver comme surprises alors que le line-up de fin d’année est déjà assez chargé.

Car c’était la promesse de base de Nintendo, se focaliser sur les sorties 3DS et Switch de la fin d’année 2017 uniquement. Et après le Nintendo Direct de 25 minutes, on se rend compte finalement que Nintendo s’est surtout focalisé sur la Switch et son futur proche comme lointain. Reléguant la 3DS au Treehouse pour les annonces majeures (et intéressantes).

Bien que court, le Direct était complet : des jeux fins 2017, des jeux pour 2018 et du rêve pour plus tard (avec Pokemon et Metroid Prime 4). Il est quand même de plus en plus difficile de croire au double discours de Nintendo. Pour eux, la 3DS va continuer à être bien alimentée. En vrai, ils ne communiquent presque plus dessus et se sont surtout des studios externes qui bossent sur les licences de la firme.

La première année de la Nintendo Switch est quand même à inscrire au panthéon : un nouveau Zelda, un Mario Kart, une nouvelle IP (ARMS), un nouveau Splatoon, un nouveau Xenoblade, un Fire Emblem Warriors. Rien que ça, c’est de l’ordre de l’inimaginable. Quand on rajoute les tiers, ça devient la folie avec Mario et les Lapins Crétins qui s’annonce grandiose, le retour de Fifa et NBA 2K, l’arrivée d’un Skyrim etc… La Nintendo Switch a de quoi rester en rupture de stock encore un sacré bout de temps.

 

Fifa 2018

Voir une borne d’essai FIFA chez Nintendo, c’est quand même la première fois qu’on voit ça. Le retour d’EA sur consoles Nintendo se fait par la petite porte avec sa licence si connue et commune, mais qui a finalement manqué à la Wii U (et à la 3DS dans une moindre mesure).

Comme annoncé, nous avons droit ici à un FIFA avec son propre moteur. Pas celui sur PS4, pas celui sur PS3, vraiment un moteur qui lui est propre (et qui risque de rester quelques années…).

La réalisation technique est très propre, le jeu est agréable à l’oeil et surtout fluide, ce qui est primordial pour un jeu de foot. On ne note aucune baisse de frame rate alors que le jeu est annoncé à 60 fps. EA a donc réussi son pari technique et on se retrouve avec un bon FIFA qui aura la chance de profiter des atouts de son support hybride. Et au final, c’est tout ce qu’on lui demande.

Pokkén Tournament DX

Voici la version Switch de Pokkén Tournament.  Nous sommes un peu dans le même cas de figure qu’avec Mario Kart 8, nous avons ici la version Deluxe de Pokkén. De nouveaux pokémons combattants dont Archéduc et Pingoléon ainsi que de nouveaux soutiens sont présents dans cet opus.

L’avantage de cette version est qu’elle jouable à deux dès l’achat de la console grâce aux deux joy-cons et ne nécessite pas l’achat d’un accessoire pour le deuxième joueur. Rien de bien formidable en terme d’ajouts mais cette nouvelle version aura le mérite d’offrir Pokkén en mode portable, chez soi ou chez des amis.

Splatoon 2

Une des nouveautés qu’offre Splatoon 2 est que nous avons pu tester est le mode de jeu “Salmon Run”. Il s’agit d’un mode PVE Coopératif à 4 joueurs où vous devez survivre en repoussant les vagues de Salmonoïdes, vos ennemis. Le principe sur papier est simple mais Splatoon 2 ne vous fera pas de cadeaux.

Pour mener à bien la mission de ce nouveau mode, vous devrez remplir votre panier avec les oeufs dorés lâchés par les ennemis. Le nombre d’oeufs à récupérer change en fonction de la vague. En premier lieu, vous devez identifier où se situe votre panier car il peut changer d’endroit entre chaque vague. Une fois cela fait, il vous faudra éliminer les ennemis qui arrivent à différents endroits de la carte. Après un certain nombre d’ennemis éliminés, un Boss va apparaître et c’est ce dernier qui vous donnera les oeufs dorés. Certains ennemis et Boss sont protégés et doivent être touchés à des endroits précis afin d’être vaincus. Trouver ces faiblesses sera capital pour les éliminer au plus vite et récupérer les oeufs dorés.

Vous ne pourrez ramasser qu’un seul oeuf doré à la fois et en le portant, vous ne pourrez plus utiliser votre arme. Il sera tout de même possible de passer en calamar pour aller plus vite dans l’encre. Il faudra donc faire attention de bien faire le ménage avant d’apporter votre oeuf au panier. Vous devrez éliminer le plus d’ennemis possibles pour faire apparaître les Boss plus rapidement afin de récupérer suffisamment d’oeufs dorés et accomplir l’objectif de la vague.

Quand un vague se termine, le niveau de l’eau de la carte peut changer (monter ou descendre). Une attention toute particulière devra se porter sur votre environnement car tomber à l’eau vous tuera instantanément. Cependant, la mort n’est pas fatale puisque nous sommes dans un jeu coopératif. Une fois tué, vous vous transformez après un court laps de temps en bouée. Pour revenir dans la partie, il suffit qu’un allié vous tire dessus pour retrouver votre forme d’Inkling. La communication est donc primordiale, tant pour indiquer à vos alliés où se trouvent les ennemis et Boss que pour vous aider en cas de problèmes.

La version que nous avons testé offrait deux niveaux de difficultés différents et des parties avec trois vagues d’ennemis. Ce mode de jeu sera intéressant pour décompresser après de nombreuses défaites ou pour relever des défis avec des amis ou en ligne.

<

p style=”text-align: justify;”>Xenoblade Chronicles 2


Alors que tout le monde annoncé que cette suite serait repoussée à l’E3, il n’en est rien, Xenoblade Chronicles 2 arrivera avant la fin de l’année comme cela nous a été reconfirmé lors d’une présentation live.

Si le trailer de l’E3 nous en a beaucoup dit sur l’histoire du jeu, nous avons eu une présentation plus orientée sur le gameplay du jeu. L’exploration présentée était fidèle aux habitudes de la série, un monde ouvert avec une faune et une flore dense. Il n’y a plus de détecteurs ou d’indices visuels pour savoir si on va se faire repérer par les ennemis, ce qui force à bien choisir ces parcours de progression.

Même la ville est devenu un lieu de combat, nous ne serons plus à l’abri dans les grandes villes. En effet, les héros du jeu sont recherchés et de nombreux chasseurs de primes rodent en espérant vous tomber dessus. Si c’est le cas, c’est l’heure du combat de rue.

En parlant de combat, le système d’Arts a été refondu. Le protagoniste a la possibilité de prendre trois armes sur lui. Chaque arme a des specs différentes et surtout 3 Arts dédiés et un Arts ultime. Il vous faudra donc farmer un peu pour récupérer des cristaux qui permettent de forger de nouvelles armes. Sachant que les armes principales seront données dans l’histoire.

Si on n’a pas pu toucher la bête, la présentation live de gameplay nous a beaucoup plu et la profondeur de jeu semble une fois de plus bien au rendez-vous. Xenoblades Chronicles 2 est l’un des jeux majeurs de la fin de l’année, assurément.

Yoshi 2018

Nous n’avons pas pu jouer à Yoshi mais nous en avons eu une petite présentation. Ce qui saute au yeux dès le départ, c’est l’univers très enfantin avec des décors en carton avec des semblants de gribouillis fait par un enfant de maternelle. C’est assez drôle et immersif avec des Maskass toujours plus niais. Ce qui avait été présenté lors du trailer de l’E3 nous laissait penser qu’on pouvait changer la face du monde pour en découvrir les secrets. Mais cela est quelque peu différent. C’est en terminant le niveau que l’on peut choisir de le refaire en mode mirroir. Donc le changement ne se fait pas en cours de jeu mais à la sélection du niveau. Cet aspect ajoute donc de la durée de vie au jeu puisque certains éléments collectables ne seront visibles que dans l’envers du décor. Ce côté inversé nous tire quelques sourires car ce qu’on pensait de face comme un “mécanisme avancé” et en réalité de dos l’action d’un Maskass tirant sur un élastique attaché à un bout de carton. De plus, le côté inversé nous montre certains détails non visibles au premier passage de face. Que ce soit la composition du niveau avec des boîtes de céréales, boîtes à chaussures, papier mâché et scotch ou l’emplacement des objets collectables pour compléter le niveau à 100% ou encore la position de certains mécanismes qui débloquent de nouveaux accès dans le niveau. Ce jeu est fait pour être joué et rejoué, encore et encore.

Le titre proposera aussi un mode coopératif à deux joueurs.

 

Flip Wars

Un petit titre assez sympathique mais pour lequel nous n’avons pu tester qu’un seul mode à 4 joueurs. Si on est moins de 4, les autres personnages seront joués par l’IA.

Le but est très simple, vous avez un personnage d’un certaine couleur et vous devez à la fin du temps imparti avoir imposé votre couleur sur la zone de jeu. Pour ce faire, vous devez sauter sur une case ce qui retournera celle-ci et les autres aux environs avec la couleur de votre personnage. Tout autre personnage qui se situe sur les cases au moment où elles sont retournées est éliminé de la zone de jeu pendant un court laps de temps. Vous pouvez également choisir de vous déplacer sans sauter en sachant que vous irez plus vite sur les cases de votre couleur. De temps à autre, des bonus apparaissent sur la zone. Ils vous permettront d’aller plus vite, de colorer plus de cases en sautant, etc… Si vous vous faites éliminer, vous perdez tous les bonus accumulés. Pour faire très simple, nous avons ici un jeu mélangeant Bomberman et Splatoon.

 

Mario et les lapins crétins

Nous voici dans l’univers de Mario complètement transformé après l’arrivée imprévue et catastrophique des lapins crétins. Vous devrez diriger votre petite équipe à travers le royaume Champignon afin de faire le ménage et de renvoyer les lapins chez eux. Un mélange très équilibré entre des phases d’exploration et de tactical RPG. Mais avant de combattre, vous devez faire votre petit bonhomme de chemin pour trouver des lapins à affronter. En vous baladant, vous pourrez récupérer des pièces qui vous serviront plus tard à acheter des équipements pour vos personnages. Vous aurez aussi plein de clins d’oeil et de petites scènes à observer à droite à gauche avec des lapins stupides à souhait. Entre chaque phase de combat, vous pourrez explorer la zone à la recherche d’énigmes ou de secrets cachés.

Pour ce qui est des phases de combat, cela se déroule en tour par tour. Vous avez le choix entre préparer le terrain en observant la carte, les décors, les ennemis, obstacles, etc… ou foncer directement dans la bataille. Chaque combat que vous livrez ne vous demande pas nécessairement d’éliminer tous les ennemis. Vous aurez à chaque fois un objectif à accomplir pour quitter la phase de combat.

Le déroulement d’un tour est très simple, vous avez deux actions à effectuer avec chacun de vos trois personnages entre tirer avec l’arme équipée et vous déplacer, ceci dans l’ordre de votre choix. Vous pouvez également passer au tour d’un autre personnage tant que celui-ci n’a pas terminé son tour. Si vous choisissez de tirer, une zone rouge va apparaître pour vous indiquer ce qui est à portée de tir pour le personnage sélectionné. Vous ne pouvez tirer que sur des ennemis et non sur des éléments du décor directement. Cependant, si un ennemi se trouve derrière un décor, vous tirerez automatiquement sur le décor et l’abimerez. Certains éléments de décor ont des effets additionnels lorsqu’on tire dessus. Votre positionnement vous permettra d’être à bonne portée de vos ennemis, protégé ou non. Il sera donc judicieux de bien choisir quoi faire en premier entre le déplacement et le tir.

Si vous choisissez de vous déplacer, une zone bleue va apparaître afin de vous indiquer la portée de votre déplacement. En vous mettant à proximité d’un décor, vous aurez une protection temporaire face aux tirs adverses, en admettant que vous soyez du bon côté pour être protégé. Le déplacement implique deux mécaniques supplémentaires : le tacle et le saut. Tout d’abord le tacle. En vous déplaçant, vous pouvez foncer sur un adversaire et le tacler s’il est dans la portée de votre indicateur bleu. Cette action n’interrompt pas votre déplacement et vous pouvez continuer votre chemin pour vous repositionner. Cependant, vous ne pouvez tacler qu’un seul ennemi par déplacement (la possibilité d’en tacler plusieurs se débloquera via l’arbre de compétences). Le déplacement est validé et l’action effectuée au moment où vous choisissez la destination. Maintenant, on va aborder le saut. Cela permet à votre personnage de se déplacer sur un autre personnage allié présent dans la zone bleue. Si vous le sélectionnez, la zone deviendra jaune et sera légèrement plus grande que votre zone bleue. Vous pourrez alors sauter à l’endroit de votre choix dans cette nouvelle zone de déplacement (la possibilité de sauter sur plusieurs personnage se débloquera via l’arbre de compétences). Il est tout à fait possible de combiner un tacle et un saut dans le même déplacement. Vos déplacements vous permettront d’interagir avec des éléments du décor tels que les tuyaux afin d’agrandir votre zone d’action. On y revient donc, à vous de choisir ce qui sera le plus optimal entre vous déplacer ou tirer en tant que première action.

L’action est présente, le fun est présent, la stratégie est de mise et l’exploration n’est pas en reste. Ce jeu a de très bons atouts pour offrir un gameplay riche et diversifié dans un univers complètement déjanté.

Miitopia

Vous trouvez que vos Mii s’ennuient dans l’éditeur Mii ? Que leur vie se doit d’être héroïque ? Cela devient possible avec Miitopia. L’avatar du mal a volé tous les visages des habitants de Miitopia et votre brave Mii s’est décidé de partir à l’aventure pour retrouver l’avatar et contrer ses plans. Sur sa route, il aidera les Mii qu’il rencontre en leur rendant leurs visages et se créera une équipe pour affronter des monstres de plus en plus forts.

Le jeu est un RPG classique où vos Mii sont les stars. Avec pas moins de 12 classes, les Mii de votre équipe pourront être guerrier, voleur, cuisiner, mage, prêtre ou même encore chanteur. De plus, vous pourrez choisir un caractère pour chaque Mii qui rejoindra votre équipe. Ces choix auront leur importance au combat mais également à l’auberge. Tous les Mii pourront interagir entre eux et en fonction de leurs personnalités, ils pourront développer des liens ce qui pourra donner des bonus en combat voire de nouvelles compétences. Vous allez donner voyager sur la carte pour retrouver les Mii et leurs visages. Celle-ci se présente de manière simple et des points comme destination. En sélectionnant un point, vous choisissez en quelque sorte un niveau que vous allez traverser. Vous regarderez alors vos Mii avancer et ils pourront courir en maintenant la touche B enfoncée. Leur avancée sera ponctuée de phases de dialogue ou de combat. Les combats se déroulent en tour par tour et chaque classe aura un panel d’actions qui lui est propre. Cependant, vous ne pourrez jouer que les actions de votre Mii principal. Les actions des autres membres de l’équipe seront effectuées par l’IA. Les combats réussis vous octroieront de l’expérience, des objets et de l’argent. Les membres de votre équipe pourront ainsi gagner des niveaux. Une fois le niveau traversé (symbolisé par le schéma de l’écran tactile), vous arriverez à l’auberge.

A l’auberge, vous avez la possibilité de regrouper des Mii dans une même pièce afin de les faire dialoguer et augmenter leurs liens. Et puis, l’aventure ça creuse. Vous pourrez donc les nourrir jusqu’à ce qu’ils n’aient plus faim grâce à leur jauge de satiété. Chaque Mii aura une préférence de nourriture et l’effet de celle-ci sera augmentée s’il s’agit de son aliment favori (par exemple gain de PV max ou de Force accrus). Votre Mii vous réclameront aussi de l’argent pour s’acheter leur nourriture favorite ou de l’équipement. Donnez en leur et ils seront ravis. L’équipement qu’ils s’achètent pourra être teint une fois reçu avec une petite palette de couleur.

L’aspect original et sympathique de ce jeu est que vous pouvez personnaliser beaucoup de choses, notamment les visages des personnages. L’avatar du mal, les PNJ alliés que vous rencontrez, les membres de votre équipe, tout ce qui peut recevoir un visage peut être personnalisable dans le sens où c’est vous qui décidez quoi mettre. Vous pourrez choisir des visages parmi vos Mii existants, Tomodachi Life, Miitomo ou votre créativité.

Bien qu’il ne soit pas très poussé, Miitopia offre un vent de fraîcheur à vos Mii dans un RPG original.

Mario & Luigi: Superstar Saga + Bowser’s Minions

Depuis l’annonce de cet opus remake, je me demande toujours pourquoi … Pourquoi faire un remake d’un jeu qui n’a pas forcément marqué son temps même s’il lance une branche RPG à la série Mario que j’apprécie particulièrement. Pourquoi avoir abandonné la patte graphique pixel 2D de l’opus original pour réutiliser le moteur des Mario & Luigi 3DS qui a beaucoup moins de charme. Pourquoi des amiibo ?

Et bien, les quelques minutes passées avec cette nouvelle version n’ont absolument pas répondu à mes questions. Outre le mode “Super Sbires Saga : les sauveurs de Bowser” qui permet de voir l’histoire avec le point de vue des sbires de Bowser, aucun intérêt à mon sens pour ce nouvel opus qui sortira le 6 octobre. Foncez plutôt sur Mario & Luigi : Superstar Saga version Gameboy Advance disponible sur l’eShop Wii U.

Hey ! Pikmin

Difficile de vous parler de cet opus puisque la démo qu’on a pu pratiquer et celle qui est disponible depuis peu sur l’eShop 3DS. Si le jeu vous intéresse, foncez donc la tester. Franchement, la démo nous a déçu. Un gameplay simpliste et finalement pas adaptée à la 3DS sauf pour le double écran. Dommage de pas avoir proposé un petit lifting HD et balancé ça sur l’eShop Switch à 5 euros… Surtout que le jeu semble souffrir de son support. Déjà proposant un rythme assez lent, on a l’impression que la console lag pas mal pendant cette démo. A voir à la sortie du jeu si cette impression se confirme.

Sonic Forces

Outre Sonic Mania, l’hérisson bleu de SEGA fera un autre retour cette année avec une version 3D qui va tenter, une fois de plus, de retrouver sa gloire d’antan. Enfin celle de l’époque Dreamcast. On a pu tester le jeu, c’est très propre techniquement et sans baisse de framerate (comme on a pu le lire sur le net). Par contre, certaines textures semblent souffrir un peu de la vitesse.

Concernant le gameplay, pas grand chose à en redire. C’est classique mais bien exécuté. Sauf bien entendu le nouveau personnage (customisable) du jeu qui propose d’avoir une arme. Et je peux vous le dire, faire des niveaux complets avec un lance-flammes qui one-shoot tout le monde sans munitions, bah c’est pas très fun…

A voir lors de sa sortie à la fin de l’année, il peut être une très bonne surprise de la console.

 

Les previews de Super Mario Odyssey et Fire Emblem Warriors sont en cours de rédaction.

Fire Akuma
Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

3 commentaires

  1. juju05 B

    Très intéressant, merci pour ces previews complètes, vivement la suite. Je retiens Splatoon 2 pour le moment vu qu’il arrive bientôt ^^

    Répondre
  2. Tyrannus Bizeray

    Super news, ultra intéressante ^^. Le seul gros défaut: tu nous donnes trop envie saligo va, tu n’as pas honte 0:)^^

    Répondre
  3. Super article :). Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire