L’Aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des millionnaires (iOS) – Le test

 En février dernier, Level-5 a célébré les 10 ans de la série Professeur Layton au Japon, une saga qui aura connu un énorme succès à travers le monde sur Nintendo DS et 3DS. Après six épisodes aux côté du Professeur Layton et de Luke Triton, plus un épisode crossover avec la série Ace Attorney de Capcom, la licence fait son retour. Le titre mêlant point & click et résolution d’énigmes revient avec le jeu L’aventure Layton : Katrielle et la Conspiration des Millionnaires, disponible sur mobiles depuis le 20 juillet, une sortie mondiale comprenant le français. La version 3DS arrivera en octobre, voici notre test réalisé sur iOS.

Une nouvelle formule qui peine à convaincre

Enquête au cœur de Londres

Commençons par évoquer l’histoire mise en place par Level-5, il n’y aura pas de spoiler sur son contenu. Katrielle va donc ouvrir sa propre agence de détective et résoudre de petites affaires quotidiennes tout en recherchant son père disparu, le Professeur Hershel Layton. Nous allons visiter des lieux bien connus de Londres comme le palais de Westminster, Tower Bridge… à travers 12 affaires différentes. Nous ne sommes plus dans un Layton classique avec un gros mystère à démêler mais dans une formule bien différente. On ne va pas passer par quatre chemins, c’est malheureusement le gros point faible du jeu. Certaines affaires sont plutôt originales et surprenantes mais d’autres vraiment peu intéressantes et dont le dénouement se voit à des kilomètres. Rechercher un chat disparu par exemple, c’est du vu et revu et ce n’est pas la seule affaire concernée. Autre déception, le fameux sous-titre du jeu « La conspiration des millionnaires », évoqué dans la toute dernière affaire, est la seule vraiment intéressante. On voit bien ce que les développeurs ont essayé de faire, nous présenter chacun des personnages dans différentes enquêtes pour ensuite finir par les mettre tous ensemble. Le jeu commence donc réellement à la dernière affaire, ce qui est assez frustrant. On a perdu la qualité d’écriture que l’on connaissait, est-ce que le support mobile avec diverses petites affaires y est pour quelque chose ? C’est probable et c’est fort dommage de ne pas avoir plus travaillé le scénario, ils ont déjà prouvé qu’ils en étaient capable. Que dire de plus sans spoiler, on peut déjà espérer que le prochain opus propose autre chose de plus originale et mystérieux.

Des personnages hauts en couleurs

Une nouvelle équipe d’enquêteur

Il y a bien cinq nouveaux personnages incontournables qui sont introduits dans ce nouvel opus. Tout d’abord Katrielle Layton, la fille du Professeur Layton et héroïne du jeu. Une vrai Lady au design plus que réussi et à la personnalité propre. Elle sait ce qu’elle veut et elle ne recule devant rien pour résoudre un mystère. C’est un plaisir de jouer avec elle, la transition avec le professeur est plus que réussie. On retrouve également un personnage qui fait beaucoup réagir, le chien qui parle, Sherl. N’ayez crainte, c’est l’un des meilleures personnages, ses répliques sont excellentes. Mais Kat a aussi un second assistant, Oliver Marchence, un jeune étudiant qui vénère la détective. La relation qu’il entretient avec le groupe est assez drôle mais il ne plaira pas à tous les joueurs car il devient vite énervant. On continue avec Emilia Perfetti, autre personnage introduit avec succès. C’est une profileuse de la police qui est en constante rivalité sur le plan professionnel avec Kat, c’est vraiment amusant et on espère la revoir dans les prochains épisodes. Enfin, on retrouve également l’inspecteur Musot, les développeurs ont également privilégié la nouveauté et c’est tant mieux, ici pas d’inspecteur Chelmey ou encore Grosky. Cependant, il y a bien trois ou quatre personnages de la série Professeur Layton qui feront leur apparition, on n’en dira pas plus sous peine de spoil. Vous avez également les sept millionnaires qui tiennent une place importante mais une fois de plus, on vous laisse les découvrir en jeu. Il faut souligner le travail effectué sur les noms de tous les autres protagonistes, avec des jeux de mots bien trouvés. D’une manière générale, il y a un gros travail de fait sur la personnalité des différents protagonistes et PNJ, Level-5 a fait un peu de fan service mais très légèrement. Le jeu est bourré de références sur les licences du studio comme Inazuma Eleven ou encore Yo-Kai Watch et d’autres séries cinématographiques sont parodiées dans certaines affaires. A chaque enquête terminée, on débloque un dialogue bonus entre deux personnages dans la rubrique « En coulisses », cependant il n’y aura aucune énigme à résoudre, juste quelques lignes de script en plus, ce qui est bien dommage.

Une mécanique bien huilée

Une nouvelle fournée d’énigmes

Les habitués de la série retrouveront leurs marques très rapidement tant le système reste identique aux précédents opus. Sur mobile, l’écran est assez étroit il ne faut pas se le cacher, cependant l’équilibre est bien trouvé. Le jeu se joue 100% au tactile, il y a toujours la possibilité de balayer l’écran à presque 180° pour découvrir divers secrets. Il y a beaucoup d’interactions avec les décors même si la loupe indique souvent où tapoter, cela se fait très naturellement. La recherche de pièce S.O.S pour avoir droit à des indices dans les énigmes devient instinctive quand on connait déjà la série, il y en a un peu trop tout de même. On se balade donc de zone en zone à la recherche d’indices sur l’affaire en cours en interrogeant les passants. Kat dispose aussi d’un vélo pour se rendre plus loin. L’écran est scindé en deux avec le jeu en haut et la carte en bas. Il n’y a pas grand-chose à redire de ce côté-là, le gameplay reste intuitif et accessible à tous. Quand vous n’enquêtez pas, vous allez donc résoudre des énigmes, au nombre de 170 dans le jeu. Pas de doute, on est bien dans un jeu Layton, on retrouve des énigmes originales et travaillées. Le décès du maître Akira Tago en mars dernier a-t-il impacté le jeu ? Oui et non, les énigmes sont quand même plus faciles mais c’est toujours un plaisir de les résoudre. Avec les fameuses pièces S.O.S, vous aurez droit à des indices mais il faut bien avouer qu’ils ne sont pas toujours pertinents, il suffit d’une traduction un poil différente pour nous induire en erreur. Autre reproche que l’on peut faire, les énigmes basées sur la logique. Level-5 a un peu abusé de ce côté-là, on cherche, on se retourne le cerveau mais la réponse est finalement zéro. Bon c’est sympa de temps en temps mais il y en a un peu trop. Alors que dans les précédents jeux, lorsque vous passiez à côté d’une énigme, vous pouviez la résoudre plus tard en rencontrant un personnage précis, ici il faudra refaire les enquêtes pour viser le 100%. A noter que s’ajouteront les 365 énigmes supplémentaires à télécharger gratuitement durant l’année suivant la sortie du jeu.

Trois nouveaux mini-jeux

Le mini-jeu du Menu Parfait

Si vous êtes un habitué de la série, vous retrouverez de nouveaux mini-jeux dans la valise de Kat. Au nombre de trois, ils se débloqueront au fil de l’aventure. Nous avons tout d’abord le menu parfait, le mini-jeu le plus intéressant. Vous devez élaborer le menu parfait afin de satisfaire chaque exigence de vos clients. Il faut servir une entrée, une soupe, un plat principal et un dessert. On a la possibilité d’interroger les amis et les collègues des clients afin d’avoir quelques indices sur leurs préférences. Il existe trois résultats possibles : échec retentissant, plat comestible ou menu parfait. C’est vraiment sympa à deviner en menant notre propre enquête. Le deuxième, Katalogue, consiste à trouver l’emplacement idéal de vos objets afin de pousser vos clients à acheter ce que vous voulez leur vendre. Chaque client prendra le trajet le plus court, le but est donc d’entraîner les clients le long des allées de votre choix afin qu’ils achètent tous les objets. C’est le genre de petit jeu à faire pour passer le temps. Enfin, le Chien errant, a pour but de déplacer des blocs vers le haut ou vers le bas afin de sauver Sherl de la fourrière. Il faut donc guider Sherl jusqu’à la sortie avec un nombre limité de déplacement à chaque niveau. Des blocs colorés vont ensuite venir compliquer la tâche et il faudra les déplacer. Il est drôle de voir que Level-5 nous propose toujours un mini-jeu de la sorte, quoiqu’il en soit ce n’est pas très original mais il y a de quoi réfléchir une fois de plus à chacun de nos mouvements, ce qui rend le mini-jeu sympathique.

Réalisation impeccable

L’agence pourra être customisée

Si le choix du support mobile ne plaira pas à tous, il faut bien avouer que techniquement le jeu est superbe. On a l’avantage des graphismes en haute définition, les environnements sont très colorés et détaillés. On peut tout de même relever d’autres petites déceptions comme la musique qui reprendra certains thèmes connus et de nouveaux, ce qui est toujours un plaisir pour les oreilles mais pas beaucoup de morceaux et surtout moins marquants. Le doublage des personnages est cependant très correct, pas de soucis à ce niveau-là, c’est plus du côté de la traduction qu’on retrouve quelques couacs. Nul doute que la localisation 3DS arrangera tout ça. Pareil pour les cinématiques trop courtes, on en redemande tellement elles sont superbement réalisées. En termes de durée de vie on reste dans les standards d’un Layton, une vingtaine d’heures pour terminer l’aventure et bien plus pour le 100% et les énigmes quotidiennes. Il est possible de customiser l’agence de détectives, sans débourser le moindre centime, nous avons équipé notre bureau de décorations antiques débloquées par le jeu Real World Puzzle. Il est temps que l’on pousse notre coup de gueule contre les premiers tests du jeu et certains joueurs qui sont abasourdis par le prix du jeu sur mobile, 17,99€. Tout d’abord, sachez que la version 3DS sera vendu 40€ en boîte et sur l’eShop comme tous les jeux Layton. Ensuite, Level-5 s’est adapté au support mobile en proposant un prix bien inférieur et des achats in-app secondaires. Donc que voulez-vous de plus ? Un free-to-play ou l’on paye pour chaque affaire ? On sait que le support mobile a une politique de prix bien différente mais ici on vous propose un jeu avec une certaine durée de vie et bien plus travaillé. La vraie question étant quelle version choisir, mobile ou 3DS ? Et bien tout d’abord sachez que c’est le même jeu de A à Z. L’avantage du mobile sera le prix, moitié moins cher, le jeu est disponible en avance et en HD ! L’inconvénient de ce support mobile sera l’absence de boîte, la présence d’énigmes et costumes payants. La version 3DS arrive en octobre, on vous laisse peser le pour et le contre.

Laisser un commentaire