Seiken Densetsu Collection (Nintendo Switch) – Le test import

Créée il y a plus de 25 ans de cela, la série de JRPG de Square Enix, Seiken Densetsu (alias la série Mana sur nos terres occidentales) n’a jamais su briller autant que d’autres licences de l’éditeur telles que Dragon Quest ou encore Final Fantasy. De ce fait, elle a fini par rester en retrait avec quelques jeux par-ci par-là quand l’éditeur semblait d’humeur à y mettre un peu de budget. Ces dernières années, leur budget s’est porté sur de petits projets ou remake/portage sur mobile. Pour la première année de la Nintendo Switch, l’éditeur a décidé de poursuivre sur cette voie en proposant Seiken Densetsu Collection. Une tentative peut-être de voir si l’investissement sur Switch et la série Seiken Densetsu en vaut la peine. En ce qui nous concerne, nous avons décidé de soutenir la série Seiken Densetsu et de mettre la main sur cette compilation des 3 premiers jeux de la série sur Switch. Il va sans dire que nous nous devons de vous en parler un peu plus en détail.

3 Roms en 1 cartouche

Nous insérons la cartouche, lançons le jeu pour se retrouver rapidement devant un somptueux artwork spécialement fait pour cette compilation, nous demandant d’appuyer sur une touche avec un magnifique arrangement orchestral du thème principal du premier Seiken Densetsu. Nous tendons l’oreille et laissons cet écran titre juste pour écouter entièrement le thème, le temps également d’admirer l’artwork sous nos yeux. Une fois ce petit instant de poésie passé, nous appuyons sur une touche et nous retrouvons avec le logo du premier Seiken Densetsu ainsi que le thème original cette fois-ci. En une seconde, nous avons fait un saut de 25 ans en arrière. Il est possible de lancer le jeu ou de se rendre dans une galerie audio afin d’écouter l’OST de ce premier jeu de la série Mana. En appuyant sur la gauche ou la droite, nous nous retrouvons avec les logos de Seiken Densetsu 2 ou Seiken Densetsu 3. Sur chacun des écrans titres nous pouvons soit lancer le jeu, soit écouter l’OST du titre en question, un bonus qui sera toujours apprécié par les fans. D’ailleurs, cette compilation vendue à prix fort ne vous proposera que cela d’inédit : Un artwork, un arrangement musical et une galerie audio. Ajoutons peut-être à cela la possibilité de changer l’affichage de chacun des jeux, d’effectuer des sauvegardes rapides et la présence de différents manuels très brefs de commande en version digitale. Notez que les changements d’affichage du jeu sont très basiques et aucun des jeux n’a été retravaillé sur le plan visuel. Seiken Densetsu 2 et Seiken Densetsu 3 nous propose simplement 2 choix, celui de jouer en 4:3 ou en 16/9. Nous apprécierons peut-être plus le premier jeu qui nous propose le choix de l’affiche Game Boy ou le mode Super Game Boy qui nous propose un affichage un peu plus coloré. Les deux peuvent être joués en 4:3 ou en 16/9. N’oublions pas non plus la possibilité de jouer jusqu’à 3 à Seiken Densetsu 2 ou à 2 sur Seiken Densetsu 3 pour peu que vous ayez assez de joycon et d’amis à vos côtés, ou de pouvoir partager cette expérience tout droit sortie du passé aussi bien sur votre écran TV qu’en mode tablette ou tout seul en nomade. Voici donc ce que nous pourrons ranger dans les « inédits » de Seiken Densetsu Collection.

Cela dit, en une cartouche vous avez 3 grands opus majeurs de la série Mana. Vous pourrez ainsi revivre la première aventure Mana dans sa forme originale de 1991, une aventure où vous incarnerez votre héros prisonnier du royaume s’échappant de sa vie de gladiateur et témoin d’un échange mystérieux entre un chevalier noir et un dénommé Julius. Pas le temps d’en apprendre plus car les 2 vous feront chuter d’une cascade à proximité. Toutefois, votre héros survit, sauvera une jeune fille portant un mystérieux pendentif et étant elle-même à la recherche d’un homme dénommé Bogade. Vous décidez de l’aider et s’ensuivra alors divers évènements et rebondissements qui chambouleront le destin de notre héros. En 1993, Seiken Densetsu 2 sort au Japon. En Occident, il portera le nom de Secret of Mana, marquant véritablement la naissance de la série Mana en Occident, le premier jeu étant peut-être plus connu sous le nom Mystic Quest chez nous.  Dans ce second jeu, vous incarnez un jeune garçon dont la curiosité l’amène avec des copains à enfreindre certaines règles mises en place par les adultes de leur village. Vos péripéties ne se déroulent pas totalement comme prévu puisque vous tombez d’une cascade pour vous retrouver en contrebas. En ces lieux interdits d’accès par les adultes, une voix vous guide vers une étrange épée dont la lame est enfoncée profondément dans la pierre telle la légendaire Excalibur. Cette même voix vous invite à retirer la lame, ce que le jeune homme fera sans gros effort sans savoir qu’il vient également d’invoquer des monstres aux alentours de son village. Le fait que votre protagoniste ait retiré l’épée et fait apparaitre des monstres est un mauvais présage pour les villageois. Le maire n’hésitera d’ailleurs pas plus avant de vous bannir du village. Ce qui est un mauvais présage pour certains est un bon pour d’autres, vous croiserez ainsi un certain chevalier du nom de Jema qui vous encouragera à restaurer les pouvoirs de la lame en vous rendant dans les 8 temples de Mana. Vous serez très vite rejoins dans votre quête par une mystérieuse jeune fille du nom de Primm et d’un jeune Lutin nommé Popoi. Là encore, vous vous embarquez sans le savoir dans une quête qui bouleversera à jamais le destin de ces 3 personnages. Enfin, Seiken Densetsu 3 verra le jour 2 ans après encore en 1995 au Japon. Dans cet opus, il est plus judicieux d’énoncer le contexte de la trame du jeu. Il y a longtemps, une déesse a créé le monde en forgeant une épée de Mana et en venant à bout de 8 bêtes divines. Elle scella les 8 créatures dans 8 Pierres de Mana et tomba dans un profond sommeil en se transformant en un grand Arbre de Mana. Seiken Densetsu 3 nous propose de vivre 3 scénarios plus ou moins liés selon le personnage que vous choisirez d’incarner au début du jeu. Vous avez le choix entre 6 personnages principaux de race et de contrées différentes. Vous en choisissez 1 principal puis 2 autres que vous rencontrerez à un moment donné du jeu et qui vous accompagneront dans votre quête. Notez que selon le héros choisi et les compagnons sélectionnés, certains évènements et dialogues seront légèrement différents. Seiken Densetsu 3 nous propose ainsi 3 quêtes que l’on pourrait qualifier de « personnalisable ».  En une cartouche Switch, vous pourrez ainsi embarquer dans plusieurs longues aventures mémorables. Trois JRPG en une cartouche soit une durée de vie colossale sans parler de ceux qui s’amuseront à simplement explorer le jeu avec un ami sans véritablement avancer dans les jeux.

Nous n’entrerons pas forcément dans tout le détail du gameplay de ces jeux issus d’une autre époque. Notez que Square Enix au début s’inspirait de The Legend of Zelda et souhaitait créer un genre similaire associé avec des éléments de JRPG. Ainsi, nous contrôlons son personnage avec une vue du dessus. D’ailleurs, chaque jeu à son époque respective a sa patte graphique se rapprochant plus ou moins des jeux Zelda sortis durant ces années. Le gameplay propose également une exploration du monde et de donjons avec des interactions vous demandant d’utiliser certains objets précis à certains moments afin de progresser. Nous utilisons une faucille pour tailler les hautes herbes ou encore la chaîne comme un grappin dans un jeu Zelda. A cela nous ajoutons également des combats en temps réel avec des monstres et des boss variés. Toutefois dans Seiken Densetsu, nos personnages ont différents stats qui augmentent lorsque vous changez de niveau comme dans un JRPG classique. Il y a également une composante magique. Vous pouvez utiliser des sorts moyennant des PM, certains ennemis étant insensibles aux attaques physiques, il convient de gérer vos actions. Pour rester un peu dans cette composante JRPG des jeux Mana, vous pouvez utiliser différents objets d’attaque, de défense ou de soin. Vous avez également de la gestion d’inventaire et d’équipements plus ou moins fastidieuse, un des gros défauts des jeux du genre à l’époque et même encore parfois aujourd’hui. Voilà comment nous pouvons résumer le gameplay de cette compilation de 3 jeux en 1. Seiken Densetsu Collection nous permet de revivre ces 3 grandes épopées mais également de pouvoir expérimenter l’évolution de la série en termes de gameplay. En effet, ce dont nous venons de parler résume surtout très bien le premier jeu mais d’autres éléments se sont au fur et à mesure greffés à ces bases afin de permettre à la série de se créer sa propre voie et d’atteindre une certaine complexité de gameplay. Pour vous donner un avant-goût, Seiken Densetsu 3 introduisait un système de « jour de la semaine » avec un jour associé à un esprit élémentaire. Chaque jour défilait non pas en temps réel mais sur un cycle de quelques minutes et ce système apportait une certaine profondeur de gameplay en plus. Certains attaques élémentaires étaient donc plus efficaces certaines journées. Puis outre dans le gameplay, certains évènements du jeu se produisaient simplement le jour ou la nuit. Certains regretteront même de ne plus avoir de manuel d’instructions à lire avant de commencer un jeu comme Seiken Densetsu 3, tant les mécaniques sont denses et complexes. Mais voilà le genre d’évolution que vous aurez la chance d’expérimenter avec Seiken Densetsu Collection.

Les fans regretteront tout de même de claquer plus ou moins 50 euros et n’auront pas tort de penser à du vol. Square Enix ne sort réellement qu’une cartouche avec 3 ROMs dont les éléments inédits ont déjà tous été énoncés de manière très brève au début de notre bilan. Nous n’aurions pas été contre une compilation avec plus de jeux de la série jouables, ou encore des jeux dans leur version la plus récente pour Seiken Densetsu 1 et Seiken Densetsu 2, voire le premier remake du premier opus intitulé Sword of Mana qui était déjà sorti jusque sur nos terres sur Game Boy Advance, il y a plus de 10 ans. Nous nous sentons encore moins aimé lorsque l’on voit que l’éditeur se permet même de sortir cette compilation sur Switch, d’en parler comme d’un test pour la série sur Switch et pour l’avenir de la série même. Puis de constater l’annonce d’un remake de Seiken Densetsu 2 à venir sur les plates-formes concurrentes sans aucun commentaire de l’éditeur sur la Switch. Reste à voir si l’éditeur sortira encore une fois quelque chose de la série Mana à destination de la Nintendo Switch.

Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire