Neurovoider (Nintendo Switch) – Le test

Le roguelite est un genre s’est répandu grâce à des titres devenus célèbres. Si vous appréciez le genre, alors n’allez pas plus loin et laissez vous tenter par Neurovoider, un roguelite futuriste où vous incarnez un cerveau pilotant un robot. Votre but obscur est de détruire les hordes de robots adverses vous faisant face.

Pour commencer, Neurovoider ne vous offre aucun scénario. Vous arrivez directement sur le menu après avoir lancé le jeu. Vous avez alors la possibilité de jouer à deux modes de jeu, le mode Classique et le mode Défi quotidien. Attardons-nous plutôt sur le mode Classique dans un premier temps. Après le choix de la difficulté (trois niveaux possibles correspondant à Débutant, Habitué et Expert), le jeu vous propose un bref tutoriel pour prendre en main votre personnage et vous apprendre les différentes actions nécessaires à votre survie et à l’élimination de vos ennemis. La prise en main est très intuitive et l’utilisation des boutons est ergonomique. Les actions sont réparties sur peu de boutons et sont facilement accessibles sans trop bouger les doigts. Vous découvrez peu à peu les possibilités qui s’offrent à vous.

Vous avez le choix en début de partie entre 3 robots différents. Les trois robots jouables ont chacun un pouvoir spécial. Le premier (Dash) vous permet de dash et d’être immunisé pendant ce court laps de temps aux attaques adverses. Le deuxième (Rampage) vous permet de tirer avec vos deux armes en même temps et d’infliger plus de dégâts avec. Et le troisième (Fortress) quant à lui vous permet de déployer un bouclier réfléchissant autour de vous. Chaque robot correspond donc à un type de gameplay différent. Le robot que vous choisirez possède ses propres armes de départ, mais celles-ci seront modifiables très rapidement. Ceci offre une grande flexibilité au gameplay et ne bloque pas un type de robot à utiliser un set d’armes prédéfinies.

Utiliser votre pouvoir ou tirer avec vos armes utilise des points d’énergie. Vous n’avez donc aucune munitions, juste un système de surchauffe à gérer efficacement. L’énergie se recharge automatiquement, plus ou moins vite en fonction de l’équipement de votre robot. De même pour les armes, chaque arme a sa propre consommation d’énergie. En plus du pouvoir spécial de votre robot, vous choisissez également une capacité à utiliser quand vous le souhaitez. La différence entre votre pouvoir et cette capacité, c’est que cette dernière ne consomme pas d’énergie. Cependant, il existe deux types de capacités, les actives et les passives. Les capacités passives vous offrent un bonus permanent et ne demandent pas à être rechargées. Les capacités actives doivent être rechargées après utilisation si vous voulez vous en servir à nouveau. Le rechargement est simple, il suffit d’éliminer les ennemis et ramasser les débris qu’ils laissent derrière eux. Un petit bémol ici est le nombre un peu trop envahissant de capacités disponibles dès qu’on commence le jeu. Il est difficile de savoir quoi choisir quand on débute une partie les premières fois. De plus, une fois choisie, la capacité de votre robot n’est plus modifiable jusqu’à ce que vous ayez terminé tous les niveaux ou que vous soyez mort.

Lorsqu’un ennemi est éliminé, il laisse parfois du butin. Le butin vous permettra d’équiper votre robot avec de nouveaux équipements. Néanmoins, tous les butins que vous ramassez ne sont pas toujours équipables immédiatement. Chaque équipement correspond à un type de robot. Vous pouvez donc changer de type de robot en cours de partie mais il vous faudra posséder les trois pièces d’un même type pour en changer. Les différents pièces sont la Vision, le Core et le Transport. Cela vous fait au total cinq pièces d’équipement en additionnant les deux armes. Le butin que vous ramassez peut être supérieur ou inférieur à celui équipé. A vous de voir pour optimiser au mieux ce que vous utiliserez pour votre robot. La Vision influence la portée et la précision de vos armes, le Core influence votre consommation d’énergie et votre vie maximale quant au Transport, il s’agit de votre vitesse de déplacement.

Le butin a également un principe de rareté. Plus l’équipement est rare, plus ses statistiques de base seront élevées. Les couleurs sont les suivantes, de la plus basse à la plus élevée, sachant que la dernière est réservée exclusivement aux armes : Blanc, Bleu, Vert, Orange et Violet. Au fur et à mesure que vous jouerez, vous accumulerez de plus en plus d’équipements. Vous pouvez décider de recycler les pièces d’équipement qui ne vous intéressent plus. Le jeu propose d’ailleurs quelques options intéressantes pour le recyclage. Recycler un objet précis, recycler tous les objets qui ne sont pas pour votre type de robot, recycler tous les anciens objets et recycler tous les objets hormis ceux équipés. Le recyclage est important car il vous fournit du métal. Le métal correspond à votre monnaie. Il vous permet de vous réparer (regagner des points de vie), de crafter de nouvelles pièces d’équipement ou d’améliorer votre équipement. Il faut néanmoins faire attention et bien garder en mémoire qu’il s’agit d’un roguelite. Tous les équipements, armes et améliorations acquis seront potentiellement perdus à votre mort. Donc n’hésitez pas à dépenser votre métal pour vous renforcer dès que vous en avez la possibilité.

Le système d’équipement, de craft et améliorations n’est disponible qu’une fois que vous avez complété un niveau. Chaque niveau débute avant tout par la sélection de celui-ci. Le jeu vous propose trois niveaux différents avec un nom et des critères. Le nom du niveau indique la zone dans laquelle il se situe. Cela peut être de la lave, de la glace, une déchetterie toxique ou encore un complexe abandonné. Chaque niveau a ses propres critères et va vous influencer à en préférer un plutôt qu’un autre. Les critères sont les suivants et s’échelonnent sur 4 rangs : Taille, Elites et Objets. Par exemple, un niveau de Taille 4, Elite 1 et Objet 2 vous donnera comme indice qu’il s’agit d’un grand niveau doté de peu d’ennemis forts avec un taux de butin moyen. A vous de décider dans quoi vous allez vous aventurer. Si la sélection de niveaux ne vous convient pas, vous pouvez dépenser du métal pour modifier les choix. Des niveaux spéciaux Métaverse apparaissent parfois. Ils sont de rang 4 sur tous les critères et offrent de plus grandes récompenses. Cependant, un malus vous est imposé en contrepartie. Réussir un niveau Métaverse vous octroie une orbe jaune. les orbes vous permettent de sauter un niveau. Vous pouvez donc passer du niveau 3 au niveau 5 si vous utilisez une orbe jaune lors de la sélection des niveaux.

Pour terminer un niveau, vous devez détruire tous les réacteurs de celui-ci. Le nombre de réacteurs est signalé en continu en haut au milieu de l’écran par des petits carrés. Il vous faut donc vous frayer un chemin parmi les ennemis pour trouver ces réacteurs et les détruire. Tout comme l’équipement, les ennemis sont représentés par une couleur en-dessous d’eux et déterminent leur force. La plupart des ennemis que vous rencontrerez seront Blancs mais il existe également des ennemis Bleus, un peu plus résistants. La présence d’ennemis Bleus indique qu’un ennemi Elite est à proximité. Les Elites sont définis avec d’autres couleurs : Vert, Orange et Rouge. Les Elites donnent obligatoirement du butin lorsque vous parvenez à les éliminer. Plus le niveau de l’Elite est élevé, plus il y aura de butin, mais il ne sera pas nécessairement plus rare. Éliminer tous les ennemis n’est pas obligatoire pour terminer un niveau. Il suffit simplement d’utiliser la téléportation qui sera disponible après avoir détruit tous les réacteurs.

Quand vous terminez un niveau, vous récupérez automatiquement 25% de points de vie maximums. Suite à cela, vous avez accès à l’entracte qui vous permet de vous réparer, de modifier votre équipement, de l’améliorer, le recycler ou d’en forger un nouveau. Le craft d’équipement se base sur un principe de roulette. Vous choisissez une pièce que vous voulez créer parmi les 4 possibles (Vision, Core, transport ou Arme), dépensez la somme de métal demandée et devez espérer pour tomber sur votre type de robot et ne pas tomber sur du Blanc. L’amélioration permet de faire évoluer le rang de votre équipement. Chaque rang améliore les statistiques de base de l’équipement choisi et tous les équipements peuvent être améliorés jusqu’au rang 5. Il existe cependant l’exception des armes rare Violettes qui sont directement rang 5, elles sont appelées “glitchées” dans le jeu.

Lorsque vous êtes fin prêts, vous pouvez retourner dans les niveaux affronter de nouveaux ennemis. Il existe au total 20 niveaux dont 3 Boss aux niveaux 5, 10 et 15 ainsi que le Big Boss au niveau 20. Les niveaux face aux Boss sont différents des autres niveaux. Vous êtes dans une pièce confinée et votre objectif est de détruire le Boss en visant ses points faibles tout en survivant aux salves adverses et aux ennemis qui apparaissent en même temps. Un équipement optimisé et suffisamment amélioré vous permettra de passer moins de temps dans ces niveaux. Malgré tout, si vous n’êtes pas prêt et que vous venez à mourir, cela ne signifie pas la fin pour autant. Si vous décidez de rejouer, un némésis vous attend à l’endroit où vous êtes mort. Il prendra la forme d’un Elite un peu plus fort que les autres. Si vous parvenez à le vaincre, il proposera en butin les 5 derniers objets que vous aviez équipé lors de votre précédente mort, conservant leurs améliorations.

Maintenant, parlons brièvement du multijoueurs et du mode Défi Quotidien. Le mode multijoueurs permet jusqu’à quatre personnes de jouer sur le même niveau. Lors de la sélection des niveaux, un vote à la majorité se fait et en cas d’égalité, cela se fait aléatoirement entre les niveaux choisis. Les joueurs errent alors sur la carte et doivent essayer tant bien que mal de coordonner car l’écran ne se sépare pas. L’affichage est donc unique pour tout le monde et, en fonction des actions, les bords de l’écran ne seront pas visibles. Cela est quelque peu problématique pour anticiper les tirs ennemis et la présence d’Elites. De plus, la jouabilité, qui est excellente à la manette ou en mode tablette, devient beaucoup moins intuitive avec les Joy-Cons.

Pour ce qui est du Défi Quotidien, il reprend les mêmes mécaniques que le mode Classique à la différence que le parcours est défini à l’avance et vous n’avez qu’une seule chance de participation pour compléter tous les niveaux. De plus, votre temps et votre performance sont comparés aux autres joueurs qui ont participé sur la journée. Et comme son nom l’indique, le parcours change tous les jours. Cela ajoute de la durée de vie avec un autre type de contenu pour les joueurs un peu plus acharnés.

Graphiquement, le jeu est rétro avec un effet plutôt réussi. Le mélange rétro et futuriste va parfaitement ensemble ici et est plutôt soigné. Musicalement, la bande son est plutôt entraînante et sympathique. De plus, celle-ci change en fonction du type de niveau sur lequel on se trouve, donc on évite le côté redondant et répétitif ce qui est un plus.

 

8.9
Génial
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire