Sonic Forces (Nintendo Switch) – Le test

 L’éternel recommencement… Depuis des années, Sega cherche à tout prix à redorer le blason de sa mascotte Sonic, surtout en 3D. Car depuis Sonic Adventures 1 et 2 sur DreamCast, les Sonic se suivent et n’arrivent pas à retrouver le niveau qu’espère à minima les fans exigeants de la série. Ce qui est problématique pour une licence aussi importante. Il y a eu quand même quelques succès comme Sonic and the Secret Rings, anciennement nommé Sonic Wild Fire, au lancement de la Wii ou Sonic Colors, aussi sur Wii. Mais l’irrégularité de la série commence sérieusement à échauder les amateurs du hérisson supersonique.

L’autre gros handicap avant même le déballage de ce Sonic Forces, c’est Sonic Mania disponible depuis cet été qui est un bijou qui a rassemblé de nombreux fans et a placé la marche très haute. Du coup, ce Sonic part déjà avec un gros retard, surtout que Sega ne semble pas vraiment soigner sa communication, sauf peut-être un peu au Japon ou une démo et des trailers sont disponibles. En occident, rien, pas de démo ni vraiment de grosse actualité, hormis les précommandes dont le prix a chuté à vue d’œil. Ce qui n’est jamais bon signe. Et puis bon, même si ce n’est pas vraiment calculable, passer après un certain Super Mario Odyssey, c’est risquer une confrontation face au plombier que Sonic ne peut plus tenir… Bon pas de suspense, Sonic Forces est techniquement finalement pas si horrible que ce qu’on avait peur en essayant les build de l’E3. Le jeu tourne en 30 fps constant et sans baisse constatée lors de nos phases de tests. D’ailleurs, pas de freeze non plus ni d’autres problèmes liés à la console lors des tests. Le jeu est plutôt joli, et le creux graphique entre la version Nintendo Switch et PS4 n’est pas si important que prévu. La musique est un peu passe-partout, mais sait se faire discrète. Si vous êtes habitué à du Sonic 60 fps, il faudra un petit temps d’adaptation quand même, mais l’ensemble est plus que jouable théoriquement.

Oui je dis bien théoriquement car il y a d’autres petits soucis liés au jeu en lui-même et non à la console. Sonic va vite, c’est une chose, mais la visibilité est catastrophique dès qu’on avance un peu trop vite. On se retrouve rapidement touché par l’ennemi (pourtant immobile) ou par des pièges ça et là à cause d’une visibilité assez réduite à pleine vitesse. Dommage pour un jeu Sonic… Bon, un patch est annoncé pour le jour de sortie de l’opus, espérons qu’il y ait une amélioration à ce niveau… Les personnages manquent un peu de souplesse avec une inertie pas toujours logique, on se retrouve de temps à autre à essayer de faire un simple saut qui est difficile à valider malgré la simplicité de celui-ci. La caméra nous fait aussi de temps en temps des petites blagues un peu lourdes. Surtout quand le jeu propose des phases en vues 2D.

Car c’est l’une des attractivités de cet opus, on a plusieurs types de gameplay, parfois au sein d’un même niveau, avec des vues 3D (avec caméra de derrière), mais aussi des vues 2D. L’équilibre entre les deux vues est assez bien maitrisé et on apprécie dans de bonnes conditions cette dynamique qu’apportent les changements de vues. Malheureusement, le level-design est une fois encore loupé dans ce Sonic. Et les petits plus comme le côté exploration (bien implanté dans Sonic Mania) se révèle calamiteux et ennuyeux au possible sur Sonic Forces. Je ne parle même pas du personnage avatar, autre nouveauté de cet opus, qui est complètement cheaté. La customisation est complète, mais le gameplay est, pour moi, un aveu d’impuissance de l’équipe de développement vis-à-vis du souci de visibilité cité plus haut. Il consiste à appuyer sur ZR pour cramer tout ce qui se trouve devant lui, permet aussi avec X de faire de multiples sauts. En gros on peut foncer partout sans trop regarder puisque le lancement flamme (illimité) couvre les éventuels ennemis sur la route. Et on peut sauter partout pour récupérer les items bonus avec la fonction saut.

Côté histoire, le jeu propose un scénario un peu original avec un medley de grands méchants qui font leur retour (ceux des Sonic 3D principalement), Sonic se fait battre dès le début du jeu et laisse son monde en guerre totale. Les amis de Sonic devront donc tout faire pour essayer de sauver le monde, alors que Sonic est considéré comme mort et Tails à la limite de la folie mentale. Un peu de changement bienvenu dans le scénario, avec des voix FR presque bonnes, sauf celles de Sonic et Tails qui semblent complètement niais, ce qui est quand même dommage. A noter que les voix japonaises sont de bases incluses dans le jeu, ce qui est plutôt agréable. Côté durée de vie, le jeu est assez court (entre 5 et 7 heures, encore plus si vous être du genre 100%). Des scénarios supplémentaires sont aussi prévus, comme celui de Shadow qui sera jouable à la sortie du jeu avec un DLC gratuit disponible sur l’eShop. On ne peut malheureusement rien dire sur ces ajouts puisqu’on ne les a pas, mais c’est toujours sympathique de recevoir du contenu supplémentaire gratuit pour allonger la durée de vie du jeu. Le replay value est aussi intéressant pour les amateurs de High Score, puisqu’il y a un système de classement en ligne pour chaque niveau du jeu. A noter aussi que sur certaines missions, on peut importer des avatars (avec leurs pouvoirs) en ligne, ce qui permet de varier un peu et de découvrir les créations d’autres joueurs.

2 Comments

  1. juju05 7 novembre 2017 Reply

Laisser un commentaire