Nights of Azure 2 : The Bride of the New Moon (Nintendo Switch) – Le test

Si vous aimez l’action, la baston et les nichons, Nights of Azure 2  : The Bride of the New Moon est fait pour vous. Ce RPG Aventure vous entraînera dans un monde étrange où les monstres et démons pullulent. Vous devrez les terrasser afin de faire progresser votre héroïne à travers les différents chapitres de l’histoire. Mais voyons cela plus en détail.

Côté scénario, le jeu se veut avare en détail et vous propose de le découvrir vous même avec un tutoriel. Sur le papier, c’est plutôt intéressant mais dès les premières minutes de jeu, vous vous apercevez très vite de la lourdeur de celui-ci. Votre personnage dispose de plusieurs mouvements différents et chaque mouvement fera l’objet d’une phase de combat propre à celui-ci. Au lieu de tout centraliser en un seul combat explicatif, vous aurez donc plein de mini-combat à la suite, avec un bout de scénario entre chaque pour vous présenter ce que votre héroïne peut faire. Ces premières minutes qui vous plongent dans le jeu et vous présentent le scénario peuvent très vite rebuter, ce qui est fort dommage. Cependant, si cela ne vous a pas arrêté, vous en apprenez un peu sur les personnages qui vous accompagnent et sur la raison pour laquelle les monstres sont apparus.

Et soudain, vous mourrez. Oui, dès les premières minutes, on vous impose un combat où la seule issue est la mort car l’adversaire est beaucoup trop fort pour vous. Mais puisque vous êtes le héros, vous ne pouvez pas mourir si facilement et une scientifique vous a ramené à la vie en mélangeant votre sang avec celui-ci d’un démon. Vous êtes donc revenu à la vie en tant que demi-démon. Votre objectif est alors de trouver des indices sur les personnages qui vous accompagnaient lors de votre mort afin de savoir si elles ont survécu, d’une manière ou d’une autre. En ces quelques minutes, le début du jeu est très saccadé, un tantinet envahissant et long à mettre en place pour pas grand chose. Au final, le scénario de départ est intéressant mais quelque peu décevant car un peu trop maladroit dans la façon dont il est amené. Cependant, si vous avez tenu jusque là, vous avez passé le plus dur. Chaque nouvelle découverte à partir d’ici sera moins invasive, le jeu ne vous proposera plus de tutoriel distinct mais une simple fenêtre vous présentant tout ce que votre découverte vous apporte.

Vous vous réveillez donc dans un manoir et la première quête sera de vous faire visiter chaque pièce afin d’y voir ses spécificités. Vous découvrez alors la laboratoire de recherche où vous gagnerez des niveaux, le toit qui ne sert à rien, la chambre pour vous reposer et la piscine pour changer de tenue. Oui… une piscine dans un manoir… pour changer de tenue… Hormis ce détail ayant sans aucun doute une très grande importance, depuis le hall d’entrée, vous aurez accès à toutes les pièces ainsi qu’à la porte pour sortir en mission. Mais vous avez aussi la possibilité de vous y rendre avec une interface raccourci plutôt que de vous déplacer jusque devant chaque porte. Le hall propose également une réception où vous pourrez sauvegarder votre partie et un vendeur avec un choix d’objets évoluant en fonction de votre progression.

Le manoir est donc le point central du jeu puisque vous y reviendrez après chaque mission. Et justement, parlons-en.

Commençons par la mission principale. Pour suivre la mission, vous devez vous rendre sur la carte indiquée par celle-ci, il faut donc sortir du manoir. Etant donné que vous êtes devenu un demi-démon, vous ne pouvez rester qu’un temps limité en exploration à l’extérieur. Si vous dépassez cette limite de temps, vous revenez automatiquement au manoir. La plupart du temps, la mission principale consiste à éliminer des monstres ou retrouver des objets présents dans une zone particulière. Le premier réflexe est donc d’ouvrir la carte et surprise, aucune indication. La carte vous affiche les symboles des missions et évènements de la zone où vous vous situez mais n’indique pas le nom des zones annexes. De ce fait, vous devez découvrir par vous même si telle ou telle sortie vous fera arriver dans la zone que vous recherchez. Sachant qu’il est tout à fait possible que votre mission se situe à 2, 3 ou 4 zones de distance de celle de départ, le tout sans indication hormis lorsque vous arrivez dans la nouvelle zone. Cet aspect devient de moins en moins perturbant car vous finissez par connaître les zones à force de les parcourir. Mais cela est pénible à chaque nouvelle carte que vous explorez pour la première fois. Dès que vous terminez la mission principale, une cinématique s’enclenche et vous retournez automatiquement (et immédiatement) au manoir. Quand vous rentrez au manoir, la jauge de votre mission principale se complète avec l’acquisition d’une étoile. Lorsque vous obtenez toutes les étoiles de la mission, vous terminez le chapitre en cours.

Il existe également des missions secondaires et des missions temporaires. Les missions secondaires vous demandent généralement de faire des actions particulières comme par exemple effectuer 100 combo avec un personnage secondaire particulier ou tuer un mini-boss avec un autre personnage secondaire particulier ou encore de se rendre dans une zone d’une carte précise avec encore un autre personnage particulier. Cet aspect est sympathique car il fait varier l’utilisation des personnages secondaires mais nous y reviendrons plus tard. Les missions temporaires quant à elles vous demandent d’éliminer un nombre d’ennemis particuliers sur une carte (exemple : tuer 20 loups-garou dans la forêt), peu importe la zone. Elles sont dites temporaires car vous ne pouvez les effectuer que pendant le chapitre en cours. Vous n’obtiendrez donc les bonus de ces missions que si vous les terminez avant d’acquérir la dernière étoile de la mission principale. Réussir les missions temporaires vous rapporte de l’or et des points d’expérience bleus tandis que les missions secondaires rapportent des points d’expérience bleus ou renforcent vos liens d’amitié avec le personnage secondaire concerné par la mission.

Abordons donc maintenant les personnages secondaires. Dans votre aventure, vous pouvez être accompagné par UN SEUL personnage secondaire. Vous pouvez le changer à partir du menu du jeu quand vous êtes au manoir. Chaque personnage secondaire possède son passif, ses coups, ses combos et dispose d’attaques de soutien distinctes. Selon ce que vous cherchez à faire (missions, progression de l’histoire, élimination), le choix du personnage secondaire est pertinent. Certains combos vont attaquer en ligne droite, autour de vous, à distance ou un ennemi unique. Le tutoriel vous explique au début du jeu les actions et interactions possibles pour déclencher les combos de votre personnage secondaire. Cependant, il est plus aisé d’obtenir les combos avec certains que d’autres. Mais chaque personnage secondaire possède aussi une jauge d’amitié qui se remplit petit à petit lorsque vous quittez la carte pour revenir au manoir. Les niveaux sont symbolisés par des coeurs et chaque niveau débloque une nouvelle attaque ou compétence de soutien pour ce personnage. Réussir les missions secondaires d’un personnage augmente la jauge plus rapidement qu’en n’effectuant que des combats. Mais, chaque personnage n’a pas toujours de mission secondaire active. Il faut parfois combattre avec un certains nombre de fois avant de l’obtenir. Il vous faudra alors varier les personnages secondaires si vous voulez les booster au mieux et débloquer plus de choses.

Mais ce n’est pas tout ! Vous disposez également de servants qui vous aident également. Les servants sont de petits êtres qui ont été épargnés par le mal et ne se sont pas transformés en monstres. Votre but est de les trouver et de les sauver. Ceux-ci vous aideront de bien des manières sur la carte. Par exemple, le premier servant que le scénario vous fait récupérer obligatoirement est un chat de feu. Celui-ci pourra brûler les arbres bloquant votre chemin. Et vous vous rendrez vite compte que de nombreux obstacles se dresseront devant vous et qu’à chaque obstacle existe un servant. Certains servants ne possèdent aucun pouvoir mais pourront se transformer en arme pour vous, débloquant ainsi de nouveaux coups. Mais cela consomme leur jauge de mana et vous ne pourrez plus l‘utiliser si celle-ci est à sec. Cependant, de même que pour les personnages secondaires, vous devrez faire un choix au manoir avant de partir en mission. Vous avez la possibilité d’emmener deux servants avec vous qui vous prêteront main forte dans les combats et sur la carte.

Maintenant que les bases sont presque posées, parlons des combats. Pour commencer, nous avons encore et toujours le problème de la caméra qui aura du mal à suivre même les ennemis ciblés. Mais elle reste ajustable manuellement au prix des efforts de votre stick droit. Ce n’est pas le top mais on s’y fait quand même facilement. Il ne faut juste pas trop compter sur la caméra automatique. Hormis ça, vous rencontrez les monstres de deux façons, soit ils sont déjà présents sur la carte, soit ils apparaissent en mode embuscade et une “cage” vous empêche de continuer tant que vous ne les avez pas tous éliminés. Vous trouverez parfois dans des zones des grandes statues de pierre noire. Vous approcher de celles-ci fera automatiquement apparaître la première fois un mini-boss. Ce mini-boss est un gardien de portail et le vaincre vous permettra de vous téléporter d’une statue à une autre sur la même carte. Débloquer le plus de statues possible vous aidera à vous rendre plus vite à destination de vos missions. L’élimination des ennemis rapporte deux types de récompenses : le Blue Blood et les items. Les items vous confèrent des bonus sur une courte période (attaque, déplacement, défense, critique, etc…) mais vous devez les ramasser pour en bénéficier. Le Blue Blood quant à lui est récupéré automatiquement par votre personnage. Il vous sera utile quand vous rentrez au manoir, il sert de points d’expérience pour le personnage principal uniquement. Quand vous éliminez des monstres, ceux-ci ne réapparaissent pas (sauf si vous retournez au manoir). Pratique pour l’exploration mais beaucoup moins pour le gain d’expérience. Côté combat, il n’y a rien à redire. Tout est fluide et propre. Seule la caméra noircit le tableau, en particulier contre certains boss qui passent dans votre dos et dont vous perdez la vue et le focus.

Retournons donc au manoir. Vous avez effectué plusieurs missions et récupéré du Blue Blood et des points d’expérience bleus. Vous devez donc aller au laboratoire dépenser tout ça. Le Blue Blood doit être dépensé pour permettre à votre personnage de monter de niveau. Cela va améliorer ses statistiques mais également augmenter le temps maximum où elle peut rester à l’extérieur. En montant de niveau, votre personnage gagne des points de compétences qu’il faudra utiliser pour améliorer différents aspects. Ils sont au nombre de 3 : Attaque, Défense, Utilitaire. L’attaque rendra vos coups plus puissants en fonction de l’arme que vous utilisez. La défense augmentera vos points de vie ainsi que les effets que vous pourrez infliger aux ennemis (poison, feu, glace, etc…). L’utilitaire vous permettra d’augmenter votre temps passé dehors, le nombre d’objets équipables, les chances de drop des items, etc… Ces aspects coûtent de plus en plus cher au fur et à mesure que vous descendez dans l’arbre et vous devez tous les acheter avant de pouvoir descendre plus bas.

Les points d’expérience bleus permettent d’améliorer les statistiques de vos servants. Il faut cependant faire attention car il s’agit d’un pot commun. Ces points sont utilisables par tous vos servants. Donc si vous en avez 100 et que vous en utilisez 30 sur un, il en restera 70 pour tout le monde. Chaque point d’amélioration octroie un niveau à votre servant. Dès qu’il arrive niveau 30, il change de forme mais c’est juste visuel. Par contre, une fois que vous avez dépensé tous les points possibles sur un servant, vous pouvez le faire évoluer. Il revient alors au niveau 1 mais avec des statistiques plus élevés qu’avant au même niveau et son nombre de niveau maximum augmenté. Chaque servant ne peut évoluer qu’un nombre limité de fois et c’est indiqué à côté de son niveau.

Maintenant que vous êtes monté de niveau, allons voir du côté des objets. Le jeu ne vous propose pas d’arme à acheter ni d’armure. Les armes que vous débloquerez sont uniquement liées à vos servants pouvant se transformer. Dans ce jeu, vous n’aurez pour équipement que des accessoires, objets ou outils. Ces derniers pourront être améliorés. Pour ce faire, vous devez sacrifier un ou plusieurs objets pour les intégrer au nouveau. Chaque objet sacrifié apporte un point de stat supplémentaire à l’objet amélioré. Par exemple, un objet vous donne 50 PV, vous décidez de l’améliorer en sacrifiant deux objets, l’objet amélioré vous donnera alors 52 PV. Chaque objet a cependant une limite d’amélioration que vous ne pourrez pas dépasser. L’utilité est limitée puisque vous ne trouvez pas tant d’objets que ça pour vous permettre de les sacrifier pour une si faible augmentation. De plus, l’achat d’objets est relativement cher et votre gain d’or est assez faible, même en effectuant les missions qui vous en rapportent.

Finalement, avec quelques défauts, le jeu pourrait être correct et jouable sans trop de problèmes. Mais c’était sans compter sur le fondement principal du jeu : la lune. La lune est partiellement éclairée et vous apprenez assez tôt dans le jeu qu’elle ne doit pas disparaître. Si le dernier croissant de lune disparaît, les ténèbres envahiront le monde et ce sera le Game Over. Mais le problème est que dès que vous revenez au manoir (que ce soit la mission principale ou une mission annexe), vous devez obligatoirement vous reposer. Et le repos fait diminuer la lune d’une croissant (environ 1/10). De ce fait, vous êtes sur un jeu qui prône l’amélioration de tout un tas d’aspects de personnages secondaires, de servants et de quêtes adaptées mais avec une limitation sur ces mêmes aspects. Si vous voulez réussir à tout gérer, il va falloir être pointilleux sur plein de choses et savoir à quoi donner la priorité. Sinon, vous pouvez également laisser tomber ces histoires de missions annexes et vous concentrer uniquement sur la quête principale et l’amélioration d’un seul personnage secondaire. Mais le perfectionniste que je suis ne peut se contenter de cette manière de jouer et je trouve ce choix cruellement difficile : sombrer dans la facilité et zapper les relations avec les personnages secondaires ou opter pour la difficulté et passer plus de temps à prévoir le plan d’action que la réalisation du scénario.

Heureusement, terminer un chapitre de la mission principale retarde l’arrivée des ténèbres et vous fait regagner quelques croissants de lune, mais vous n’avez pas le droit à l’erreur si vous souhaitez tout faire à 100%. Cet aspect relève plus du dilemme que du problème mais rend le jeu bien plus dur qu’il n’y paraît au premier abord, surtout si on y rajoute les quelques petits défauts déjà listés plus haut. A vous donc de choisir entre facilité scénaristique et difficulté de la complétion. Pour terminer, parlons des graphismes. Je suis sceptique sur ce point. Le jeu n’est pas moche, mais il n’est pas très beau non plus. Les décors sont assez sobres et identiques d’une zone à l’autre. Les parties explorables ne sont pas très poussées visuellement. Seules les cinématiques sont vraiment bien travaillées. Je pense que l’équipe de développement a misé tout son budget sur la modélisation des jeunes filles à forte poitrine et sur la piscine avec les mêmes personnages version “maillot de bain” (est-ce que ça existe vraiment dans le commerce des maillots comme ça ? quelqu’un en a vraiment déjà porté ?)

Côté bande son… Y en a-t-il vraiment une ? La musique est très discrète et sert plus de fond sonore qu’autre chose. Elle est à mon goût sous utilisée pour un jeu de type action aventure. C’est dommage mais ça ne fait pas tache pour autant.

xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire