Star Ghost (Nintendo Switch) – Le Test

Le shoot them up de Rhys Lewis, qui se joue à un seul bouton (ou presque), est arrivé sur Nintendo Switch. Enfilez-vite votre combinaison de pilote car nous vous proposons un voyage dans l’espace, pour découvrir ce que nous propose cette nouvelle version de Star Ghost. Ce sera l’occasion de voir  si le jeu tient toujours la route pour ceux qui l’auraient manqué sur WiiU, ou tout simplement pour les fans qui voudraient y rejouer de n’importe où.

Cette fois-ci la bonne excuse pour flinguer tout le monde est tout simplement qu’une flotte de guerre Metagon a été détectée dans le périmètre extérieur. Vous partez donc patrouiller à bord de votre croiseur spatial pour un voyage à travers 12 systèmes stellaires que devrez traverser afin de les nettoyer de la racaille galactique qui s’y est installée.

Pour entrer dans le vif du sujet, Star Ghost est basé sur une version mobile IOS 5 du jeu Stardrift. Le concept sur smartphone a été repris sur la switch puisque un seul bouton est nécessaire pour jouer à la version console (V.S un seul doigt sur mobile). Dans ce jeu, inutile d’essayer de déplacer votre vaisseau avec le joystick analogique ou la croix multidirectionnelle, vous pouvez seulement gagner ou perdre de l’altitude, en appuyant sur le bouton A, comme si vous nagiez dans Mario Bros. Du côté des  aficionados, ils reconnaîtront tout de suite la mécanique des fusées-canon de Donkey Kong Country Returns. En revanche, le joystick vous servira à orienter le tir vers le haut, vers le bas ou activer la traction (système très utile pour ramener les items à vous); même si au début vous aurez l’impression qu’il faut être ambidextre pour jouer à Star Ghost, très rapidement le jeu est bien pris en main.

Au lancement du jeu, vous pouvez entrer directement en action après un léger débriefe de votre base ou bien, vous pouvez consulter les commandes de jeu. D’un point de vue gameplay, le jeu est assez original pour qui n’y aura jamais joué auparavant. Lorsque vous commencez une mission, vous vous propulsez une première fois avec le bouton A, puis vous devez trouver un équilibre entre trop et pas assez, afin de pouvoir naviguer à votre guise pour éliminer vos ennemis, récolter les ressources mégatones tout en ne percutant ni le sol, ni plafond. Le tir est automatique, vous n’avez rien à faire de ce côté-là, si ce n’est l’orienter légèrement vers le haut ou vers le bas. Finalement, vous êtes dans un shoot them up qui n’a d’horizontal, que son défilement. Une fois le vaisseau pris en main, commence alors une nage intergalactique, avec comme sempiternelle quête, la récolte de points de boucliers, d’items pour l’augmentation de la cadence de tir, les bonus de propagation, traction et même de crédits qui vous serviront à améliorer votre équipement ou à vous régénérer. Amasser un max de power-up sera la clé de la réussite dans Star Ghost, cependant, petit détail amusant, les bonus sont temporaires et vous devrez également prendre garde aux Power Down. Un virus se balade dans la galaxie et si vous le croisez, plus aucune action ne sera possible mis à part vous propulser. Cela signifie que vous devrez slalomer entre les ennemis et le décor, sans même pouvoir tirer. Parfois il faudra affronter des sentinelles, qui vous tirent dans le dos (nous vous laissons découvrir comment s’en débarrasser).

Vous devrez venir à bout de 12 secteurs pour mener à bien votre mission. Les tableaux ne sont  jamais les mêmes, à la façon d’un rogue-like,  puisque d’un essai à l’autre décors et  patterns ennemis ne sont pas identiques. Le jeu est bien pris en main et l’on commence à s’amuser et à amasser des power-up sans même plus prêter attention au fait que vous appuyez constamment sur le bouton du propulseur.

Soyons clairs, ce jeu est difficile, surtout pour les novices. Vous disposez d’une à deux vies et vous devez tout recommencer depuis le début à chaque Game Over. Ajoutez à cela une maniabilité différente de ce que l’on connait et des power-up limités dans le temps, nous pensons vraiment que cela pourra décourager les novices comme les joueurs les plus jeunes d’entre nous.

Pour le côté artistique, si l’on s’intéresse aux graphismes de Star Ghost, le jeu est agréable à regarder, notamment avec son effet néon que nous avons beaucoup apprécié, même si cela reste assez épuré. En ce qui concerne la bande son, elle est dans un style électro très envoutant et nous ne sommes pas étonné qu’elle soit signée David Wise qui a beaucoup travaillé sur NES, Gameboy, SNES, N64

Notre vidéo de la version Wii U :

Test basé sur la version Nintendo Switch du jeu

kabuki76
Ecrit par
Joueur depuis la Nintendo Entertainement System, je n'ai jamais laché les manettes de la Firme Japonaise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire