BRAWL (Nintendo Switch) – Le test

Poser des bombes avec des psychopathes comme un clown ou un nounours, mais où va le monde ? Si nous vous disions qu’il existe un jeu à la Bomberman avec des fous comme un clown tueur ou un nounours se prenant pour la poupée Chucky armée d’un couteau, vous n’avez toujours pas peur ? Vous devriez peut-être ! L’éditeur QubicGames vient de sortir BRAWL sur l’eShop Nintendo Switch, un jeu développé par les polonais de la Bloober Team. Un titre dont l’inspiration n’est pas inconnue mais parvient-il à se démarquer ?

BRAWL est un titre à l’ambiance particulièrement malsaine, ce Bomberman-like n’est pas à mettre dans les mains d’un enfant. Le mode histoire nous propose d’incarner huit personnages différents mais seulement quatre sont accessibles au début. Cela passe par le clown triste à la petite fille et son ours en peluche tueur ou encore la poupée mannequin et sa batte de baseball à clou. Ils sont tous plus terrifiants les uns que les autres et ont tous leurs histoires dans ce mode. Ils sont enfermés dans un lieu que l’on appelle L’Emporium et l’objectif sera de survivre aux diverses épreuves. Pour renforcer l’immersion, un narrateur fera office de voix off pour introduire les protagonistes, niveaux et boss. Quatre niveaux de difficulté (Low, Medium, High et Ultra) sont proposés dans le mode histoire pour s’adapter à tous les joueurs. Cependant, même dans une difficulté moindre, le jeu ne vous fera aucun cadeau. L’univers dans lequel baigne le titre est très sombre, ce qui lui permet de se distinguer d’un Bomberman même si la recette reste identique.

Il y a la possibilité de passer par un petit tutoriel pour apprendre à poser des bombes, lancer des attaques « Ultra » propre à chaque personnage pour plus de dégâts et coups spéciaux. En termes de prise en main c’est très simple mais à la fois varié grâce aux différents personnages qui disposent chacun d’une attaque précise. La petite fille peut lancer un couteau, le clown peut bouger des objets en éternuant, le mannequin peut faire exploser des bombes à distance, chacun à ses capacités. On enchaîne ainsi diverses situations allant de la destruction d’ennemis, au passage d’obstacles mortels et enclenchement de divers mécanismes. Le jeu a un côté assez stratégique, chaque bombe posée par un personnage dispose d’un rayon d’explosion différent. Il faudra vraiment faire attention dans la pose des bombes, il arrive régulièrement de se faire piéger. Quoiqu’il en soit, les salles s’enchaînent assez rapidement sans réellement surprendre dans leur conception, on reste dans un jeu très classique.

Si le mode histoire prend une place importante, deux autres modes sont présents à commencer par un mode Challenge. Ce dernier vous invite à tester votre skill à travers trois modes de survies. Un mode horde qui comme son nom l’indique vous demande de survivre à des vagues d’ennemis, le but étant de survivre le plus longtemps possible. Un mode Sheep où l’objectif sera de protéger tel un berger ses moutons des créatures mécaniques. Enfin un mode Who’s the Boss ou il faudra se confronter à nouveaux aux boss. BRAWL dispose également d’un mode multijoueur en local uniquement, jusqu’à 4 joueurs. La encore, plusieurs modes sont proposés pour jouer avec vos amis à savoir le versus, le classique avec un bonus de départ, Sumo où il faudra éjecter vos amis du terrain ou encore Domination de couleur qui s’avère être le plus sympa. L’objectif étant de répandre sa couleur dans l’arène avec des bombes et objets en tout genre. On peut dire que cela fonctionne plutôt bien hormis sur l’aspect technique où le jeu occasionne quelques ralentissements en multijoueur, ce qui frustre beaucoup dans ce genre de jeu ou le timing est primordial.

Conclusion
BRAWL est un Bomberman-like sympathique qui s’adresse avant tout aux adultes. Le titre à l’ambiance malsaine et aux personnages flippants n’est pas mauvais en soi mais dans l’ensemble il peine à convaincre. La prise en main est certes immédiate mais il ne se révèle pas si amusant car le jeu manque cruellement d’originalité. Une fois le mode solo complété avec un narrateur efficace, l’envie d’y retourner n’est pas là, ce sera le mode multijoueur qui prendra vite le dessus et invitera le joueur à relancer le jeu.
Points positifs
  • Huit personnages, huit histoires différentes
  • Ambiance et narrateur de qualité
  • Une prise en main immédiate
  • Les musiques collent parfaitement à l’univers
  • Diversité des modes de jeu en multijoueur
Points négatifs
  • Manque clairement d’originalité
  • Quelques ralentissements en multijoueur local
  • Un jeu pour adulte uniquement
  • Non traduit en FR contrairement à la version PC !!
6.5
Correct
juju05 B
Ecrit par
23 ans - Webmaster Adjoint - Combo 3DS/Switch/One

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire