Kirby Star Allies (Nintendo Switch) – Le test

Après une petite preview du jeu, voici l’heure du rendez-vous pour le test de Kirby Star Allies ! La démo vous a-t-elle donné envie d’acheter le jeu ? L’annonce du dernier direct de Nintendo aussi ? Nous avons été quelque peu déçus de ne pas pouvoir tester les nouveaux personnages avant la mise à jour annoncée au 28 mars mais voici tout de même notre premier verdict à chaud sur ce jeu.

Du fun à foison

Que nous propose Kirby Star Allies ? Avant même de nous pencher sur le mode Histoire, vous avez accès dès le début du jeu à deux petits mini-jeux sympathiques qui nous feront penser sans trop forcer à du Mario Party. En terme de gameplay, ils sont très simples mais très efficaces pour prouver à tous vos amis qui est le meilleur bûcheron ou batteur de l’espace. Cependant, la rejouabilité est quand même limitée car il s’agit là que de deux simples mini-jeux qui ne tiendront pas plus de 30 minutes si on les refait à la suite car extrêmement répétitifs. Mais passons directement à ce fameux mode Histoire ! Vous incarnez Kirby qui part à l’aventure pour chasser le mal qui cherche à s’établir dans l’univers. Vous aurez pour armes votre gourmandise et votre amitié. Faites vous des amis ou gobez vos ennemis pour obtenir des pouvoirs liés aux éléments ou pour vous équiper de leurs armes, puis combinez le tout pour devenir la terreur de l’univers ! Une épée de feu, un boomerang de glace ou encore un fouet électrique, toutes les combinaisons sont possibles pour égayer votre aventure et virer le mal qui se répand sur le monde. Le jeu vous proposera même quelques légers défis mettant en oeuvre des combinaisons auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé. Le jeu se veut intuitif mais bourrin, mignon mais un tantinet violent envers vos pauvres adversaires. De plus, en progressant dans le jeu, vous rencontrerez des alliés précieux qui ne pourront être vos amis que grâce à un niveau spécial présent dans chaque monde : le Palais des Rêves. Ce niveau vous permettra d’invoquer Bandana Waddle Dee, le Roi Dadidou ou encore Meta Knight une fois que vous les aurez vaincu. Par contre, attention à ne pas vous en séparer en recrutant un nouvel allié en cours de route. L’ensemble du jeu est jouable en multijoueur ce qui promet de passer des moments très sympathiques sur ce titre. Il faudra néanmoins faire attention à ce que le premier joueur ne soit pas trop pressé car la caméra est basée sur lui et les autres joueurs seront automatiquement rapatriés vers lui s’ils sortent de l’écran. Un peu dommage pour l’exploration. De même que tous les joueurs peuvent franchir les portes, une fonctionnalité à la fois pratique et énervante selon la situation.

Une facilité déconcertante

Kirby Star Allies offre un gameplay simple, voire un peu trop simple. Comme l’indique le nom du jeu, vous allez vous faire des alliés au cours de votre aventure. Ils vous seront d’une aide précieuse à tout moment de la partie. Cette aide se transcrit par l’utilisation de pouvoirs spécifiques à des endroits définis ou tout simplement en tant que force de frappe lors des combats. C’est pour moi un point fort mais également un point faible. Le point faible ? L’IA peut faire tout le sale boulot à votre place. Pour le peu que vous y mettiez aussi un peu de volonté, la majorité des niveaux se finiront sans réelle difficulté. En combinant vos pouvoirs avec ceux de vos alliés et en laissant l’IA agir si vous ne voyez pas où aller, votre progression dans le jeu sera telle un bulldozer sur un château de cartes. Mais c’est aussi un point fort car vous pourrez confier le jeu à n’importe quel type de joueur, il s’amusera et prendra du plaisir. Cependant, si vous arrivez à trouver la bonne combinaison entre votre pouvoir et vos alliés, vous obtiendrez une équipe capable de vaincre une armée à elle toute seule. La difficulté du mode Histoire est vraiment très basse et ne vous proposera aucun challenge digne de nom. Même les boss fondront sous vos coups si vous faites preuve de logique en fonction de leur faiblesse.

En terme de progression, vous avez une barre de vie pour chaque personnage de votre équipe. Si vos alliés meurent, pas de problème, vous pourrez soit les relever ou en récupérer un autre sur le chemin. Il se peut également que vous perdiez de la vie, mais ne vous inquiétez pas, le jeu est tellement généreux que vous retrouvez de quoi restaurer votre santé et celle de vos alliés par la même occasion à tous les coins de rue. La seule vraie de façon de mourir est de tomber dans le vide. Etant donné que Kirby peut voler en se gonflant d’air… bon, voilà, tout est dit. De même, lors de votre progression, vous ramasserez des étoiles en vous baladant à travers les niveaux. Collecter 100 de ces étoiles vous permettra de regagner une vie. Dans une grande bonté, le jeu sera ici aussi très généreux sur les étoiles. Pour le peu que vous soyez amateurs de chemins cachés, vous allez être servis en étoiles. Dépasser les 100 vies avant la fin du jeu ne sera qu’une simple formalité (car oui, le compteur ne se bloque pas à 99). Vous l’aurez donc compris, la difficulté sera approximativement absente tout au long du mode Histoire.

Kirby Farming Simulator

Kirby Star Allies propose du contenu caché à aller récupérer. Ce contenu se traduit par des pièces de puzzle spéciales. Un peu à la manière de Street Pass sur 3DS, vous devez récupérer des pièces roses qui viendront compléter une galerie de puzzles où ces pièces sont uniques. Pour cela, vous devrez chercher la pièce rose de chaque niveau. Quant aux autres pièces de puzzle normales, elles seront beaucoup moins bien cachées et vous les trouverez facilement dans chaque niveau sans réellement les chercher. Cependant, n’espérez pas trop compléter la galerie aussi facilement. Tout comme Street Pass sur 3DS, vous allez récupérer de nombreuses pièces en doublon. Autant dire que cela va vite vous refroidir quand vous aurez récupéré toutes les pièces roses et que vous ferez le décompte des pièces classiques qu’il vous manquera à ce moment-là. Kirby Star Allies n’est pas prévu pour être fini si facilement que ça, mais ce n’est pas que ce que nous laissait présager sa difficulté initiale. Avec un peu de folie, libre à vous de farmer le jeu pendant des heures pour compléter tous les puzzles de la galerie, offrant alors à vous des visuels sympathiques avec des musiques nostalgiques propres à chaque puzzle. Une bien maigre récompense aux vues des efforts à fournir.

Le vrai jeu après la fin ?

Lorsque vous terminez le jeu une première fois, vous débloquez l’accès à un nouveau niveau bonus ainsi qu’à deux nouveaux modes de jeu à partir du menu principal. Si vous êtes frustrés de la difficulté offerte par le mode Histoire, je vous recommande clairement de vous pencher sur ces deux nouveaux modes. Ils valent à eux seuls l’acquisition de Kirby Star Allies ! Et prenez réellement le temps de faire le dernier niveau bonus, il en vaut clairement la peine. Mais revenons-en à nos deux nouveaux modes : “Tous avec ???! Star Allies Go !” et “L’Utlime Dilemme”.

Le premier mode vous permet de rejouer toute l’aventure du mode Histoire en accéléré avec le pouvoir de votre choix à la place de Kirby (ou Kirby si vous y tenez vraiment). Il permet également de jouer à plusieurs sur une durée plus longue qu’un niveau normal. Idéal pour faire découvrir le jeu à des amis sans que ce soit trop court ni trop long. De nouveaux bonus font leur apparition et ils sont au nombre de trois. Vous aurez la possibilité de trouver des coeurs spéciaux qui vous feront faire plus de dégâts, perdre moins de vie et courir plus vite. Plus vous en trouvez, plus le bonus sera efficace mais cela ne s’appliquera que pour le niveau actuel. A vous de voir si vous souhaitez trouver tous les bonus ou foncer droit au but sans détour. Ce mode est quand même plus axé multijoueur que solo. Cependant, la présence d’un timer va permettre aux plus audacieux de tenter un speedrun du mode avec un pouvoir en particulier. Sans compter les nouveaux pouvoirs annoncés dans le Nintendo Direct qui arriveront quelques jours après la sortie du jeu, la liste est déjà bien longue pour permettre une bonne rejouabilité.

Le second mode va mettre vos nerfs à rude épreuve si vous souhaitez finir le jeu à 100%. De même que pour le mode de jeu “Tous avec ???! Star Allies Go !”, vous choisissez votre pouvoir principal (ou Kirby) pour partir à la bataille. Vous devrez également choisir vos trois autres alliés pour vous accompagner dans cette longue mésaventure qui vous attend. Une fois la sélection terminée, vous devrez choisir une difficulté d’une manière originale. La difficulté sera représentée par un plat de riz et Kirby versant de l’huile pimentée dessus. Plus vous augmentez la difficulté, plus la bouteille versera d’huile dans le plat. C’est plutôt original et drôle à voir. Dans le concret, ça le sera beaucoup moins. Chaque niveau de difficulté indique un nombre de boss que vous affronterez à la suite. Lorsque votre dernier choix sera fait, vous entrerez dans une salle d’attente où sont exposés de nombreux objets de soin. Vous y retournerez après chaque combat réussi. Ce seront là vos uniques objets pour la totalité des boss que vous affronterez. Évidemment, plus la difficulté augmente, moins les objets de soin seront efficaces, et c’est là tout le challenge ! Et tout comme le précédent mode, là aussi un timer sera présent mais avec une difficulté toute autre. Concrètement, ce mode de jeu “L’Utlime Dilemme” n’est pas réellement prévu pour être fait avec des amis, sauf si vous avez confiance en vos amis pour affronter les difficultés les plus élevées.

Beau, mignon et charmant

Kirby Star Allies ne mise pas tout sur son gameplay mais également sur ses visuels et sa bande-son. Le côté nostalgique de certaines musiques fera ressurgir vos jeunes années si vous avez pu jouer à Kirby sur GameBoy. D’autres musiques plus modernes et rythmées s’accordent parfaitement aux thèmes mignons tout plein de Kirby et vous resteront en tête quelques temps. Visuellement, les combats et animations se rapprochent énormément de Super Smash Bros avec également de nombreux clins d’oeil à plein d’autres jeux. Tout est propre, fluide, lisse et net. Ce côté mignon tout plein vous rappelle quand même que la difficulté (même si elle est vraiment trop basse) ne fait pas tout dans le jeu. Vous vous laissez porter par l’ambiance, les graphismes, les musiques et vous vous amusez, tout simplement. Au final, est-ce que ce jeu n’aurait pas tout compris ?

Conclusion
En bref, Kirby Star Allies est un excellent jeu qui offre un mode Histoire ouvert à tous types de joueurs. Selon votre style de jeu, entre 10 et 15 heures seront nécessaires pour terminer l’histoire et comptez à peu près le double pour un 100% (car oui, je suis fou, je l’ai fait). Mais les joueurs les plus expérimentés à la recherche de frissons seront un peu plus satisfaits avec le contenu offert après avoir terminé le jeu. Malgré cette attente frustrante de difficulté, on ne peut nier que le multijoueur est omniprésent, les mini-jeux sont bien dosés, le gameplay est simple et efficace, les musiques restent en tête et les graphismes sont vraiment plus que réussis : Kirby Star Allies offre un bon cocktail rafraîchissant pour tout le monde, à tous les niveaux.
Points positifs
  • Des mini-jeux excellents après avoir terminé le jeu
  • L’ambiance, les graphismes et le gameplay
  • Le multijoueur omniprésent
Points négatifs
  • Durée de vie un peu courte
  • Difficulté inexistante du mode Histoire
  • La galerie de puzzles mal exploitée
8.8
Génial
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire