Shelter Generations (Nintendo Switch) – Le test

Qui n’a jamais voulu se plonger dans le corps d’un autre, tenter de comprendre la vie d’autrui pour tenter de donner un sens à la sienne ? Qui ne s’est jamais imaginé se prélasser toute la journée durant, réchauffé par les doux rayons du soleil, sur un coussin confortable en se léchant consciencieusement son épaisse fourrure pendant que son « maître » quitte le domicile pour se rendre dans un endroit bien mystérieux…? L’immersion dans la peau d’un animal vous inspire ? Vous êtes au bon endroit, et c’est aujourd’hui un plongeon dans la vie d’une famille de lynx que nous vous proposons… oui oui, vous êtes bien sur Nintendo Town et non sur une page animalière !

Développé par Might & Delight et édité par Circle Entertainment , « Shelter Generations  » n’en est guère à son coup d’essai auprès de la communauté de gameurs. En effet, un précédent opus proposait au joueur de s’hasarder à la vie d’un blaireau. Original, le titre était néanmoins truffé de défauts rendant l’expérience certes insolite mais désagréable. Cette fois ci, les développeurs ont choisi le lynx et c’est tour à tour dans la peau d’une femelle protégeant ses petits, ou bien directement dans la peau d’un tout petit, que vous serez amené à vivre vos prochaines expériences. En effet, « Shelter Generations  » regroupe les deux titres « Paws : A Shelter 2 Game  » et « Shelter 2 » permettant ainsi aux joueurs d’avoir accès à un jeu plus fourni. Soulignons aussi la présence de deux livres interactifs (en anglais, non traduits) ainsi que la bande son des deux jeux. Mais est-ce vraiment suffisant pour devenir un must have pour tous les adeptes du règne animal…? Voyons cela.

Shelter 2

Alors que votre ventre s’est lourdement arrondi ces derniers jours, il est de votre devoir de rester en vie : jeune femelle lynx en attente d’une nombreuse et précieuse progéniture, votre première mission consiste à trouver un espace calme et reculé, loin de cette meute de loups qui aimerait vous croquer au plus vite.

Une fois à l’abri, vous pouvez enfin savourer un peu de répit dans une tanière de fortune qui fera parfaitement l’affaire. Vous avez une forte intuition… une de ces intuitions qui ne trompe pas. Les prochaines 24h seront accompagnées d’une mise bas…

Pleine de courage à l’image de l’ensemble du règne animal, c’est avec beaucoup de bravoure et de persévérance que vous parvenez à mettre au monde d’adorables boules de poils, encore totalement sans défense et sans la moindre idée de tout ce qui les attend. La plus grande mission de votre vie débute maintenant : maintenir en vie ce petit groupes de chats qui portent votre sang, afin de les amener jusqu’à l’âge adulte, dans l’espoir qu’ils puissent à leur tour fonder leurs propres familles. Une tâche bien ardue pour la novice que vous êtes… fort heureusement, votre motivation sans faille est là pour braver tous les aléas de la vie.

C’est un peu perdue que vous sortez de votre tanière, ne sachant pas trop ce qu’il faut faire… voilà bien l’un des premiers soucis du jeu : que dois-je faire maintenant ? Fort heureusement, avec un peu de jugeotte, vous comprenez vite qu’il vous faut partir chasser. La nature qui s’offre à vous ne semble pas des plus féeriques…

Deuxième problème que vous allez très vite rencontrer dans « Shelter 2 » : les graphismes sont parfois invraisemblablement laids ! Après s’être émerveillée devant une famille de lynx tous choubidous, votre rétine fait désormais face à des éléments cubiques et pixélisés. Certains diront que c’est un parti pris… certes. Mais tout de même. Le parti pris à des limites ! Lorsque votre petit félin rentrera dans les pierres, sera englouti par des herbes ou perdra une patte dans un élément mystérieux du décor, ce n’est plus un parti pris, c’est clairement des graphismes d’un autre âge ! Quel dommage lorsque nous imaginons quelques instants le bonheur que nous aurions obtenu à nous balader dans une nature joliment dessinée dans la peau d’un lynx à l’épaisse et chaude fourrure…

Revenons à notre partie de chasse. Il va falloir vous contenter dans un premier temps de petites proies, quelques lapins et autres lièvres qui auraient la malheureuse idée de se balader à proximité du grand fauve que vous êtes. Pour les attraper, rien de bien compliqué : il vous suffit de foncer dessus. La tâche sera nettement moins aisée lorsque vous vous apercevrez que le jeu souhaite vous compliquer la vie en dotant votre pauvre animal d’une barre d’énergie qui se vide à une vitesse affolante. La course derrière Jeannot lapin peut rapidement tourner au fiasco si vous ne parvenez pas à vous rapprocher un minimum avant de lancer l’assaut. Une note de réalisme pourrions-nous dire… certes, même si perdu dans cette nature anguleuse, nous avons bien du mal à parler de réalisme

Votre première proie attrapée, il ne vous reste plus qu’à la ramener à votre progéniture, restée bien à l’abri dans leur caverne. Nouvelle difficulté : retrouver son chemin et gravir les éléments jusqu’à votre cachette… en testant tous les boutons, vous finirez bien par trouver un semblant de carte, mais elle ne s’avère pas des plus pratiques… en revanche, grâce à un autre bouton, une sorte de 6eme sens, vous pourrez un peu mieux vous aiguiller, mais aussi sentir la présence de vos proies. Ouf, votre barre d’énergie vous remercie !

Avec peine, vous finirez bien par retrouver vos petits. Mais ce ne sera que pour repartir aussitôt en quête d’une nouvelle proie à ramener à ces petits gloutons… le quotidien d’une courageuse maman lynx !

Le titre vous accompagne alors dans chacune des étapes importantes des jeunes de votre portée. Dès qu’ils pourront enfin gambader et quitter leur refuge, votre frénésie chasseresse devra se poursuivre mais les proies se diversifieront un peu, jusqu’à parfois atteindre des herbivores qui paissent dans la zone. Il vous faudra les saisir à la gorge pour parvenir à en faire votre repas… tiens, la revoilà cette fichue barre d’énergie !

La nature est gorgée certes de trésors, mais aussi de nombreux pièges pour l’ensemble de vos rejetons. Veiller sur chacun d’eux vous demandera quelques efforts, les prédateurs rôdent… si vous réussissez votre tâche, c’est avec beaucoup de fierté maternelle que vous pourrez les observer grandir à vos côtés.

Malheureusement, votre quotidien sera assez morose et répétitif… chasser, marcher, se méfier des prédateurs. Voilà à peu prêt à quoi se résume l’ensemble du jeu. Que pourrions nous espérer de plus dans la peau d’un lynx me direz vous ? Tellement de choses… la confrontation avec d’autres individus, un sens véritable du territoire, un milieu qui évolue véritablement au fil du temps (certes les saisons sont bien là et l’hiver sera plus difficile, mais pas de quoi chambouler votre quotidien), bien plus d’espèces environnantes avec des possibilités d’interactions avec elles, une relation plus poussée avec les jeunes, etc. Bref, il y avait largement de quoi remplir davantage le jeu…

La seule véritable complexité réside dans la recherche de divers éléments dissimulés dans la nature. Malheureusement, ces éléments ne vous apporteront rien de plus dans votre quotidien bien tristoune et c’est donc sans grande conviction que vous ferez quelques détours pour les récolter.

Il ne vous faudra alors que quelques heures pour faire le tour du titre. Vous serez en revanche accompagné d’une musique globalement agréable et relaxante, qui colle parfaitement à l’univers du jeu.

Pas : A Shelter 2 Game

Globalement, les deux titres se ressemblent très fortement bien qu’une véritable complémentarité puisse se retrouver dans l’idée de vouloir tantôt endosser le rôle de la maman, tantôt le rôle du petit lynx. En effet, cette fois ci, vous vous retrouvez glissé sous la délicate fourrure d’un des jeunes de la portée. Fragiles et maladroits, vos premiers pas se résument à ingérer la nourriture ramenée par maman avant de vite retourner vous blottir contre vos frères et sœurs pour refermer les yeux sur ce monde… toujours très pixélisé.

L’histoire se répète, et il va vous falloir beaucoup de courage pour recommencer l’aventure… d’autant plus que la difficulté sera tout autre ici, la survie étant nettement plus difficile. Les autres espèces environnantes sont, pour certaines, énormes à côté de vous et ce joli petit papillon avec qui vous avez joué (puis dévoré) lors de vos premières sorties vous semblera bien sympathique face à des volatiles hargneux. Votre vie ne tiendra parfois qu’à un fil…

Si votre tâche s’avère un peu plus riche et complexe, l’ensemble reste plutôt assez mou… et votre jeunesse sera globalement tout aussi morose que votre vie précédente dans la peau de maman…

Tout comme dans « Shelter 2 », vous disposerez de divers éléments pour tenter d’aider votre quotidien de petit chat dans cette nature pleine de dangers. Votre sixième sens sera mis à rude épreuve, qu’il s’agisse à nouveau de traquer la moindre petite proie, mais aussi afin de suivre les traces de votre fratrie ou de votre précieuse maman…

Reprenant les codes de « Shelter 2 », cette nouvelle aventure vous permettra de faire totalement le tour de la vie d’un lynx selon les développeurs… reste à savoir si telle est l’idée que vous en aviez au départ…

Conclusion
Partant d’une idée originale et insolite, les développeurs ont tenté de nous proposer une simulation de vie féline sauvage en passant par le stade juvénile jusqu’à l’âge adulte et l’accomplissement de sa progéniture qui à son tour prend la relève. Malheureusement, le titre souffre de nombreux gros défauts qui gâchent lourdement le plaisir de jeu... les graphismes mériteraient un sacré coup de fraîcheur (sans pour autant dénaturer l’esprit général), et le manque global de challenge ou tout simplement d’occupations dans le quotidien de l’animal, sont autant d’aspects peu attractifs pour un tel jeu. Si la relaxation peut prendre le pas sur le fun avec beaucoup de plaisir pour le joueur, il aurait été préférable dans ce cas de lui offrir un véritable cadre enchanteur avec une jouabilité parfaite... et non des animaux qui parviennent à rentrer dans les rochers ! « Shelter Generations » est d’ores et déjà disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch pour un prix moyen de 20 euros.
Points positifs
  • Concept complet
  • Musiques
Points négatifs
  • Intérêts limités
  • Graphismes d’un autre âge
  • Répétitif
5
Moyen
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire