Atelier Lydie & Suelle : The Alchemists and the Mysterious Paintings (Nintendo Switch) – Le test

Après une sortie au Japon le 21 décembre 2017 sur PS Vita, le petit dernier de la série Atelier est arrivé en Europe sur Switch le 30 mars 2018. Atelier Lydie & Suelle : The Alchemists and the Mysterious Paintings est le 19ème jeu de la série. Le jeu s’inscrit dans la continuité de Atelier Firis : The Alchemist and the Mysterious Journey ainsi que de Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book. Mais l’historique d’une série suffit-il à garantir un bon jeu ? Je vous laisse découvrir cela.

Un brin de scénario

L’histoire se déroule 4 ans après Atelier Firis : The Alchemist and the Mysterious Journey, et nous nous trouvons dans la ville de Merveille. Nous suivons l’aventure de deux jumelles de 14 ans, Lydie et Suelle, qui sont de jeunes alchimistes. Elles vivent avec leur père Roger qui n’est pas très habile dans ce métier et qui préfère dépenser son argent dans son loisir de peinture. De ce fait, leur Atelier n’a pas très bonne réputation et attire très peu de client. Elles essaient alors de gagner leur vie tant bien que mal en répondant aux quelques maigres requêtes des habitués. Leur père travaillant au sous-sol de la maison, il en interdit l’accès à ses filles pour éviter des catastrophes. Cependant, un jour où leur père s’est absenté de la maison, elles entendent une voix au sous-sol. Prenant leur courage à deux mains, elles décident de descendre. Elles y découvrent alors un étrange tableau joliment peint qui subitement les aspire à l’intérieur. Explorant alors ce monde étrange où elles sont arrivées, elles y découvrent des ingrédients d’une qualité inégalée par rapport au monde réel. Avec de tels ingrédients, elles retrouvent l’espoir de devenir un Atelier réputé et ainsi que de tenir la promesse faite à leur défunte mère : être les meilleures alchimistes du pays. Sorties du tableau, les jumelles se mettent en quête d’un maître pour les former à devenir meilleures. Bien entendu, le maître de nos jumelles sera Ilmeria, une des héroïnes du précédent opus, autoproclamée génie. Elle leur apprendra les bases de l’alchimie et leur donnera de précieux conseils.

L’histoire n’est pas mauvaise mais reste mal exploitée dans son développement. Le jeu intervient comme troisième épisode de la trilogie Mysterious mais reste évasif sur la présence des personnages des opus précédents. Certes, le clin d’oeil et les références feront certainement plaisir aux fans de la série, mais d’un point de vue néophyte, l’introduction de ces personnages est baclée et ils auraient très bien pu être remplacés par de nouveaux personnages sans que cela ne soit choquant. Hormis ce point, le scénario est quelque peu bancal encore sur son fil rouge autour de la promesse envers la mère décédée. Nos deux héroïnes veulent tenir leur promesse en créant un Atelier réputé mais une fois l’aventure réellement lancée, l’histoire se focalise beaucoup trop sur cette réputation en reléguant la promesse en second plan. Le côté immersif s’en trouve un peu absent et c’est dommage car les personnages (tant les héroïnes que les autres) ont des personnalités intéressantes.

Du farming intensif et des quêtes fedex

Au niveau du gameplay, Atelier Lydie & Suelle n’utilise pas la gestion du temps comme axe de progression de la quête principale. De ce fait, vous aurez tout le temps que vous voulez pour vous consacrer à vos créations et votre récolte d’ingrédients. Ce qui est néanmoins étrange, ce que cette notion est tout de même omniprésente. Pour vous déplacer en ville, pour vos créations ou pour vous rendre dans les points de récolte, cela vous prend du temps allant de quelques heures à plusieurs jours. Mais nulle part vous ne serez pénalisés pour avoir pris trop de temps à effectuer une tâche. Pourquoi l’avoir gardé ? Ceci est un mystère. Cela vous permettra donc de vous consacrer à la progression de vos personnages sur deux aspects : votre niveau d’alchimie et votre niveau d’exploration.

Comme vous vous en doutez, pour augmenter votre niveau en alchimie, vous allez devoir créer de nombreuses choses diverses et variées. Chaque nouvel objet que vous créez votre apportera de l’expérience mais plus vous fabriquerez un objet, plus l’expérience apportée diminuera. Cela vous pousse donc à toujours essayer de créer de nouveaux objets pour gagner plus rapidement des niveaux. L’expérience gagnée ne varie pas en fonction de la qualité de l’objet donc vous pouvez tester de créer tous les objets que vous voulez sans réelles contraintes. Certains objets demanderont une recette pour être débloqués ou un niveau plus élevée d’alchimie. Les recettes se débloqueront automatiquement en progressant dans la quête principale, en récoltant un certain nombre de nouveaux matériaux ou en créant de nouveaux objets. Vous passerez donc une bonne partie de votre temps à créer des objets jusqu’à ne plus avoir suffisant de matériaux. Vous devrez donc partir en exploration.

Vous partez donc à l’aventure à l’extérieur de la ville pour récolter de précieux matériaux. Vous pouvez explorer différentes zones, chaque zone proposant ses monstres et matériaux spécifiques. Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous débloquerez de zones. Une fois votre zone choisie, vous pouvez partir à la recherche de vos matériaux de différentes manières : en récolte classique, en minant, en pêchant, en attrapant des insectes ou en combattant des ennemis. Le système de combat est assez classique avec des petits ajouts intéressants. Un combat s’engage lorsque vous entrez en contact avec un monstre dans la zone. Vous pouvez avoir jusqu’à 3 personnages jouables en combat et 3 personnages en soutien. Les personnages en soutien réagissent à certaines actions effectuées par les personnages au combat et vous pouvez interchanger leurs positions quand vous le souhaitez. De plus, si vous avez l’une des deux héroïnes en soutien, vous aurez la possibilité d’utiliser de l’alchimie en plein combat. Cela vous permettra de créer des objets lors d’un combat que vous n’aviez pas en votre possession, par exemple des bombes ou du soin.

En dehors de cette spécificité, les combats restent des classiques du RPG en tour par tour. Avec les coups habituels : Attaque, Défense, Fuite, Utiliser des objets et Capacités Spéciales, vous avez aussi la possibilité d’intervertir un personnage avec son soutien. Cette démarche peut être intéressante mais il faut prendre en compte un autre paramètre : la protection alliée. Tous les personnages (en dehors de nos deux héroïnes) peuvent encaisser les attaques à la place des jumelles. Si vous acceptez leur soutien, ils feront alors bouclier humain, peu importe leur résistance et leur nombre de points de vie restants. Cependant, cela ne fonctionne que si l’une des jumelles est visée. Donc faites bien attention à vos choix lorsque vous décidez d’effectuer un changement car les autres personnages ne se protègent pas entre eux. L’avantage reste quand même que les alliés en soutien regagnent progressivement leurs points de vie et de mana tant que le combat dure.

Histoire de varier un peu et de donner un sens au titre du jeu, nos joyeux personnages insouciants peuvent, tout comme au début du jeu, s’aventurer dans des tableaux. Plus vous progresserez dans l’histoire et plus vous aurez accès à de nouveaux tableaux. Les seules différences entre l’exploration à l’extérieur de la ville et celle dans les tableaux sont les types de monstres et les types de matériaux que vous y trouverez. Hormis cela, le gameplay est inchangé ce qui est un peu décevant.

Des créations de qualité

Une fois vos escapades terminées, il est temps de se mettre à l’alchimie avec tous vos jolis matériaux. La création d’objet est assez intéressante. Chaque matériau possède une ou plusieurs caractéristiques, un ou plusieurs types et une ou plusieurs couleurs. Ces éléments font partis intégrante de l’alchimie puisque vous devrez en tenir compte si vous souhaitez créer des objets de haute qualité. Chaque objet à créer demandera soit des types précis, soit des matériaux précis ou les deux à la fois. Une fois que vous aurez tout sélectionné, vous devrez placer vos matériaux dans un tableau carré de 16 cases. Chaque matériau possède une forme spécifique et votre but est de recouvrir le plus de cases possibles avec vos matériaux sélectionnés. Vos tableaux auront la plupart du temps des cases colorées, le but étant de faire correspondre les couleurs des matériaux avec les couleurs du tableau d’alchimie. En fonction de l’objet que vous souhaitez créer, vous devrez donc réfléchir aux formes et couleurs de vos matériaux pour exploiter au mieux votre tableau d’alchimie. Le but des couleurs est de donner des effets supplémentaires à vos objets. Par exemple, créer une bombe en utilisant les bons matériaux avec les bonnes couleurs aux bons endroits du tableau d’alchimie vous permettra d’avoir une bombe qui infligera plus de dégâts et qui appliquera une brûlure aux adversaires, choses qu’une bombe classique ne fait pas.

Quand vous progresserez dans le jeu, vous aurez la possibilité de modifier les tableaux d’alchimie avec des catalyseurs. Ceux-ci vous permettront de modifier les bonus, les couleurs ou la taille du tableau. Ces catalyseurs sont utiles lorsque vous souhaitez augmenter la qualité d’un objet par exemple.

Si jamais vous vous retrouvez en manque de matériaux, ne paniquez pas et n’hésitez pas à faire le tour de la ville. De nombreux marchands sont présents et vendent différents types de matériaux et ingrédients que vous pourrez utiliser. Ces boutiques proposent mêmes quelques matériaux rares en exemplaires très limités. Cependant, les matériaux achetés de cette manière auront tous le même type, la même caractéristique, la même forme et la même couleur. Un choix à double tranchant. Le point frustrant de ce jeu est qu’il vous offre énormément de possibilités pour créer vos objets de diverses manières mais que ces aspects ne sont pas importants. Vous pouvez avancer dans le jeu en omettant de nombreuses choses et vous ne serez quasiment jamais bloqués. C’est quelque chose qui est bien pour ceux qui découvrent le jeu mais pourquoi avoir mis en place des systèmes de combinaisons complexes et intéressants s’ils sont complètement facultatifs pour la progression du jeu.

Dans la même veine que pour les boutiques, vous aurez aussi accès à un forgeron qui vous aidera à vous équiper dans un premier temps. Puis, vous comprendrez qu’il vaut mieux créer vous-même votre équipement car l’utilité du forgeron n’est pas vraiment là. En effet, l’équipement que vous acheterez n’aura aucune statistique bonus, celui que vous allez créer en aura. De ce fait, vous irez surtout le voir pour forger de nouvelles armes ou pour améliorer vos équipements et armes en lui apportant les matériaux nécessaires. L’équipement vous sera utile pour augmenter vos points de vie, vos points de mana et votre vitesse lors des combats. Avec une bonne gestion de l’alchimie lors de la création d’équipement, vous pourrez également vous immuniser à certains malus tels que le poison ou les brûlures.

Une réputation à refaire

Maintenant que les principales phases de gameplay ont été présentées, revenons à notre quête principale. Le but du jeu est d’augmenter la réputation de votre Atelier. Pour cela, vous devrez obligatoirement suivre la quête principale. Celle-ci vous proposera des objectifs à atteindre pour gagner de la réputation et lorsque vous en aurez suffisamment, la quête principale vous proposera de monter de rang sous certaines conditions. Bien évidemment, vous commencez le jeu sans aucun rang et progressivement, vous passerez au rang G, puis F, puis E jusqu’à A pour finalement atteindre le rang S. La plupart du temps, les objectifs de réputation vous demanderont de récolter des matériaux spécifiques, d’éliminer des ennemis particuliers, accomplir des quêtes secondaires précises ou encore visiter un certain nombre de lieux. Les quêtes de rang demanderont quant à elle de trouver et/ou créer des objets en beaucoup d’exemplaire ou de bonne qualité.

Vous avez également un tableau des quêtes qui vous permettra de gagner de l’argent ou récupérer quelques matériaux sans trop forcer. La plupart du temps, il suffira d’y jeter un oeil afin de partir en exploration pour faire d’une pierre deux coups. Pour résumer le jeu, vous devrez entrer dans le cercle vicieux : Combat/Récolte > Matériaux > Alchimie > Quêtes > Réputation/Objectifs > Combat/Récolte > etc…

Pour finir, le jeu n’est pas si mal, pas excellent mais loin d’être mauvais. Enfin, si vous êtes sourd, cela ne vous posera pas de problèmes car voici pour moi le gros point noir du jeu : la VO. Habituellement, je suis un grand fan des jeux où nous pouvons choisir la VO. Mais ici, la VO est obligatoire car il n’y a pas eu de doublages dans d’autres langues. Ensuite, pour les anglophobes, le jeu est entièrement en anglais ce qui ne facilite pas la tâche. Et pour finir, 85% des personnages qui parlent dans ce jeu sont des filles et ils ont choisi toutes les doubleuses avec les voix les plus insupportables possibles !

Quand il s’agit d’une série animée, ce n’est pas dérangeant car les épisodes durent 20 minutes. Mais dans le cadre d’un jeu où les dialogues sont partout… c’est invivable. Et impossible de changer les doublages. Les scènes de dialogues sont trop présentes pour être ignorées et cela gâche le plaisir de jouer. De même pour les musiques qui se distinguent à peine, la bande-son semble absente et écrasée par les personnalités et voix des personnages. C’est dommage car la bande-son joue beaucoup dans l’immersion. Peut-être suis-je trop exigeant ?

Conclusion
Atelier Lydie & Suelle propose de nombreuses idées de gameplay intéressantes et une difficulté croissante bien équilibrée. Cependant, il offre également de nombreux aspects qui sont mal exploités voire inutiles puisqu’on peut progresser sans y prêter attention. Les zones d’explorations sont vite parcourues et le nombre de personnages jouables trop limité ce qui ternit un peu l’expérience proposée par le jeu. Mais les voix des différents personnages deviennent limite insupportables au bout de quelques heures de jeu. C’est dommage pour une licence qui n’en est plus à ses débuts.
Points positifs
  • Un gameplay intéressant et complet
  • Un style de combat intéressant
  • Des petits easter-eggs sympas
Points négatifs
  • La VO obligatoire et la non-traduction du jeu
  • L’exploration un peu pauvre et répétitive
  • Le gameplay très mal exploité
  • Le nombre de personnages limité
4
Décevant
Gameplay - 6
Graphismes - 4
Scénario - 3
Durée de vie - 5
Audio - 2
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire