Little Nightmares Complete Edition (Nintendo Switch) – Le test

Vous êtes seul dans le noir dans un lieu inconnu. Vous entendez des bruits à quelques mètres de vous, le plancher qui grince et une horloge se met à sonner. Vous commencez à douter de votre solitude en ces lieux… Ce genre de mise en scène vous fait-il peur ? Que vous soyez lâche ou intrépide, c’est le type d’ambiance que vous proposera Little Nightmares.

Sans transition

Avec la version Switch, tous les DLC sont intégrés vous permettant de commencer le jeu avec Six ou le Fugueur. Je ne peux que vous conseiller de commencer par Six avec son petit ciré jaune. Cela vous aidera par la suite à mieux situer l’histoire. Mais peu importe avec qui vous commencez, Little Nightmares ne s’encombre pas de détails et vous jette sans transition dans une salle vide, seul. Pas d’histoire, pas d’explications, pas de présentation, vous êtes seul et le jeu vous le fait bien comprendre. Votre but est alors de progresser dans les pièces qui s’enchaînent les unes après les autres en évitant de mourir. Une grande majorité des salles et pièces vous proposeront des énigmes qu’il faudra comprendre et résoudre pour continuer votre progression. Mais vous ne serez pas vraiment seuls… Les ennemis qui se dresseront sur votre chemin sont vicieux et vous faire attraper signera votre arrêt de mort.

Les deux personnages ont une histoire distinctes, traverseront des salles différentes et croiseront en grande partie des ennemis distincts. Vous constaterez d’ailleurs que leurs histoires se recoupent à quelques moments, les lieux visités se croisent et vous vivrez quelques scènes en commun. Hormis ces quelques détails, la façon de jouer est exactement la même à la seule différence que Six porte une lampe à huile pour s’éclairer alors que le Fugueur porte une lampe torche qu’il peut diriger pour éclairer dans une direction précise.

Fuis..

Little Nightmare se veut angoissant et oppressant, que ce soit par ses décors, ses bruitages, sa musique ou ses ennemis. Et c’est plutôt réussi. Si vous êtes un peu curieux et explorateurs, vous trouverez parfois dans le décor des choses que vous auriez préféré de pas voir ou ne pas savoir. Le côté psychologique est bien exploité au point où vous vous attendez presque à tomber sur un ennemi à chaque coin de porte. Les énigmes seront à base de sauts, de glissades et d’interrupteurs à activer. Les résoudre demandera réflexion, discrétion ou rapidité. Avoir le bon timing sera souvent de mise pour échapper aux griffes de vos ennemis.

En parlant des ennemis, ceux-ci ont un design très particulier, les rendant hideux et/ou repoussants. Cela est plutôt raccord avec l’ambiance et vous incite davantage à éviter tout contact avec eux. Ils peuvent vous repérer à la vue ou au bruit donc vos moindres déplacements doivent être calculés en leur présence. Lorsque vous vous faites attraper, le jeu se passe de vous montrer ce qu’il vous arrive et on s’en satisfait grandement. De plus, nous pouvons aussi nous réjouir qu’il n’y ait pas de Jump scare (moment de calme suivi d’une apparition soudaine). Nous sommes bien sur de l’angoisse et non sur de l’horreur ou de la peur gratuite, ce qui est plutôt bien pour nos petits coeurs fragiles.

Il n’y a pas que le plancher qui grince

Malgré tous ces points qui font de Little Nightmare un bon jeu, il reste au final assez court pour son prix, même en y comptant le DLC inclus. Avec son total de 8 niveaux (5 pour Six et 3 pour le Fugueur), le jeu reste complet sur ce qu’il peut nous proposer mais on reste un peu sur sa faim au niveau de l’histoire. Au final, vous n’en savez pas vraiment plus sur le contexte et finissez le jeu avec beaucoup de question. Il vous faudra creuser vos suppositions et refaire le jeu quelques fois pour essayer d’en savoir plus par vous-même (même si Google est votre ami).

La difficulté n’est pas vraiment au rendez-vous. Le jeu se veut simple et il sera souvent question de timing. Vous devrez parfois mourir plusieurs fois au même endroit pour comprendre comment vous en sortir. Et voilà le point qui tâche, spécialement sur la version Switch : la mort. L’impression que nous avons eu en testant le jeu sur Switch est un problème d’optimisation. Le jeu est beau et fluide mais les temps de chargement sont extrêmements longs, parfois allant jusqu’à plus d’une vingtaine de secondes… Et quand vous êtes bloqués à un endroit car vous n’arrivez pas à résoudre l’énigme rapidement, vous passerez plus de temps à attendre que votre partie se recharge plutôt que de jouer. Et c’est extrêmement frustrant, cela vous sort complètement du jeu et c’est pour moi un gros point négatif, surtout pour un jeu qui se repose sur une ambiance oppressante et angoissante. Le problème ne se présentera peut-être pas chez tout le monde et je l’espère, mais cela a été le cas lors de notre test durant chacune de nos sessions de jeu, ce qui nous a pas mal fait grincer des dents.

De plus, la caméra sera quelques fois récalcitrante et vous mettra quelques bâtons dans les roues, plus spécialement dans les parties avec le Fugueur. Nous pouvons aussi ajouter la profondeur de champ qui peut quelquefois vous faire louper un saut ou vous prendre un mur, ce qui peut parfois vous amener à la mort et donc à l’apparition d’un temps de chargement. La frustration peut vous tomber dessus n’importe quand juste à cause de ces temps de chargement. La mort devient très punitive sur un jeu qui n’en a pas besoin. C’est réellement dommage. Heureusement que la bande son permet de rattraper tout ça. C’est d’ailleurs ce qui vous plongera le plus dans le jeu. Si vous jouez en mode portable, branchez votre casque pour vos parties sur Little Nightmares et vous nous en direz des nouvelles.

Conclusion
Un petit jeu très sympathique pour son ambiance oppressante et ses énigmes plutôt intéressantes. La bande son est sublime et vous plonge au coeur du jeu. Tout ce que vous rencontrerez sera angoissant mais jamais rien de vraiment effrayant. Tous les DLC inclus aident à justifier le prix mais la durée de vie reste assez courte au final. Cependant, tout est presque gâché par des temps de chargement beaucoup trop longs et très punitifs qui vous sortent complètement du jeu au bout d’un moment.
Points positifs
  • Ambiance
  • Musique
  • Aucun Jump scare
Points négatifs
  • Les temps de chargement beaucoup trop longs
  • La maniabilité de la caméra
  • La profondeur de champ parfois handicapante
6.8
Correct
Gameplay - 6
Scénario - 6
Graphismes - 8
Audio - 9
Durée de vie - 5
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.