Super Mario Party (Nintendo Switch) – La preview

Premier retour suite à la présentation E3 de Super Mario Party sur Nintendo Switch.

Nous n’avons pas eu l’occasion de tester Super Mario Party puis qu’aucune borne n’était présente. Cependant, nous avons eu droit à une présentation du gameplay sur différents modes de jeu. Le premier mode qui nous a été montré est le 2 contre 2. Ce mode possède ses propres règles et propres plateaux. L’objectif sera toujours d’obtenir le plus d’étoiles à la fin de la partie. Pour ce mode, les plateaux seront constitués de cases libres d’exploration à la place d’une ligne continue. Certaines cases vous feront gagner des pièces, d’autres seront des malus cachés et il y aura la fameuse case étoile. Il faudra avoir le bon nombre de pièces avant d’arriver sur cette case pour acheter l’étoile. Concernant les déplacements, les deux joueurs de l’équipe devront chacun lancer un dé et la somme des deux dés sera la valeur de déplacement pour chaque personnage. Par exemple, Mario fait 6 et Peach 3, Mario aura le droit de se déplacer de 9 cases depuis sa position et Peach aura le droit de se déplacer de 9 cases depuis sa position. Les joueurs peuvent choisir entre le dé classique et le dé spécial du personnage. Les dés spéciaux sont à double tranchant, ils offrent autant de bonus que de malus. Par exemple, nous avons vu que le dé Bowser se composait de trois faces “Perdez 3 pièces” mais les trois autres faces vous faisaient gagner respectivement 7, 8 ou 9 en déplacement.

Quand les dés auront été jetés, les joueurs de la même équipe pourront choisir leur destination en même temps. C’est un aspect intéressant puisque vous pourrez discuter de la meilleure option pour récupérer des pièces ou éviter les pièges. De plus, si vous passez sur la case d’un personnage de l’équipe adverse, vous lui volez une pièce. Mais si vous vous arrêtez sur sa case, vous lui volez 3 pièces à la place. Ce mode de jeu est donc fourbe, tactique et coopératif. D’ailleurs, en parlant de coopération, une petite fonctionnalité qui ne sera pas au goût de tout le monde fait son apparition. Au début de la partie et à quelques reprises dans le déroulement de la partie, les joueurs des équipes seront amenés à se taper dans la main virtuellement avec leurs joy-cons, un “tope-là” pour célébrer un point ou une victoire. Vous gagnerez entre 0 et 3 pièces en fonction de votre synchronisation avec votre équipier. Une petite récompense qui ajoute de l’interaction en dehors du gameplay, je trouve ça sympathique mais certains pourront trouver ça lourd ou inutile.

Une fois que les deux équipes auront terminé leurs tours, un mini-jeu se lance. Et ça fait plaisir de voir un retour “aux sources” car c’est ce qu’il pouvait manquer aux derniers Mario Party sortis sur console. Grande nouveauté ici et qui est extrêmement bien pensée : la présence d’un tutoriel directement avant de lancer le mini-jeu. Plus besoin de lancer le mini-jeu en mode essai avant d’y aller pour de bon, vous pouvez déjà directement jouer et vous faire aux commandes. Cela est donc réellement plaisant et évite d’inutiles temps de chargement supplémentaires. Les mini-jeux qui nous ont été présentés étaient déjà bien dans l’esprit des anciens Mario Party avec beaucoup d’humour et de dynamisme. Très courts, ils permettent d’enchaîner très vite à la suite. Les joy-cons sont vraiment bien exploités à travers les quelques jeux que nous avons aperçu et ça fait plaisir. Au bout de quelques tours, Kamek arrive sur le plateau et chamboule les cases avec de nouveau malus cachés. Nous ne savons pas encore quelques autres pouvoirs il a en réserve mais cela promet des parties pleines de rebondissements.

Nous avons vu rapidement qu’il y avait de nombreux mini-jeux disponibles mais également une grosse partie encore à débloquer. Le principe de déblocage se déroule un peu comme dans Mario Party 5, une roulette de mini-jeu défile et vous tombez au hasard sur un mini-jeu de la liste. Une fois débloqué, ce mini-jeu apparaît dans le mode jeu libre. De plus, nous avons constaté qu’après chaque mini-jeu lancé dans le mode jeu libre, des Party Points étaient gagnés. Nous n’avons pas vu à quoi ils servaient mais il pourrait s’agir de points à dépenser pour débloquer du contenu. Pour finir, nous avons eu une démonstration du dernier mode de jeu. Celui-ci impose deux Nintendo Switch et deux jeux Super Mario Party. Vous appairez ensemble les deux consoles et de nouveaux jeux deviennent jouables en faisant interagir les deux consoles. Lors de la présentation de l’E3, nous avions vu un jeu avec des tanks. Mais nous avons eu une présentation sur un autre mini-jeu avec des bananes. Plusieurs morceaux de bananes sont présents sur les deux écrans et une seule banane peut être reconstituée. Le but est donc de réassembler les bananes sur plusieurs niveaux.

Dans l’ensemble, Super Mario Party vient ensevelir son passé et repart sur de bonnes bases avec un retour aux sources.

 

xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire