Mario Tennis Aces (Nintendo Switch) – Le test

Trois ans après le médiocre Mario Tennis Ultra Smash, Mario et toute sa clique ressortent leurs raquettes du placard pour s’affronter à nouveau sur les courts mais cette fois-ci sur Nintendo Switch. Ce Mario Tennis Aces fait-il jeu, set et match! ou bien une succession de fautes grossières ? Verdict…

Mario Tennis Aces marque le retour d’un mode demandé depuis des années par les fans de la licence : le mode aventure. En effet, ce dernier n’est plus apparu depuis l’opus GameBoy Advance sorti en 2005. Ici, pas de Princesse Peach en danger (pour une fois). En effet, lors de la finale d’un prestigieux tournoi dans l’enceinte du stade Bordemer, remportée par Mario et Peach face à Bowser et Bowser Jr, Wario et Waluigi débarquent. Comme nous connaissons bien les deux loulous, nous devinons que quelque chose se trame. En effet, pour récompenser Mario et Peach pour leur victoire, ils veulent leur remettre la raquette la plus puissante du monde: Jeseth (oui oui c’est bien le nom de la raquette). Luigi s’en empare et fini par être possédé par cette fameuse raquette tout comme Wario et Waluigi. En bons serviteurs, Mario et Toad se dévouent pour partir à la recherche de leurs ami et ennemis pour tout remettre en ordre.

Pour ce faire, les deux héros vont devoir partir à l’aventure pour récupérer les cinq gemmes de puissance (dispersées dans cinq territoires de l’île) avant les trois possédés pour espérer briser la malédiction de Jeseth. Pour ce faire, vous aurez à réaliser des défis proposés par divers personnages de l’univers de Mario, ou encore des affrontements contre des boss. Dis comme cela, le jeu pourrait paraître redondant, mais bien au contraire: dans chacun des territoires, en réalisant les défis, vous gagnerez une raquette supplémentaire, faisant office de vie. Au fur et à mesure de votre avancée, les raquettes gagneront en puissance, en résistance et en durabilité.

Un peu plus haut, je vous ai dit que Mario et Toad sont partis à l’aventure tous les deux. Cependant, vous ne contrôlerez que Mario. Toad sera là pour vous guider, vous donner des conseils. Une fois chaque match et chaque défi terminé, vous gagnerez de l’expérience qui vous fera monter de niveau. Au fur et à mesure de votre montée de niveau, Mario gagnera en vitesse de frappe, en vitesse de course et en agilité. Cette progression est gérée par l’IA, vous n’aurez pas à vous en occuper. Dans le cas où certains défis seront difficiles à boucler, il ne faudra pas hésiter à revenir en arrière sur des tâches déjà réalisées. Vous continuerez à engranger des points d’expérience.

Bon, assez parlé du mode aventure, j’entends une question arriver : qu’en est-il de la durée de vie de ce mode ? Il vous faudra compter au moins entre 5 à 10 heures de jeu pour en voir le bout. Sachez cependant qu’il ne s’agit là que d’une durée indicative, en effet les premiers évènements que vous rencontrerez seront relativement simples et la difficulté monte crescendo (il n’est pas possible de la régler), et peut-être trop violemment sur la fin. En arrivant vers la fin de l’aventure, vous risquez de devoir vous y reprendre à plusieurs reprises pour vaincre un adversaire. L’IA anticipe tous vos coups et peut vous mettre des bâtons dans les roues. Nintendo semble avoir du mal à jauger la difficulté (comme c’est souvent le cas dans la série des jeux Mario sport).

Le mode aventure n’est pas la seule composante de Mario Tennis, et heureusement, sinon la licence aurait perdu toute son âme. En effet, nous retrouvons un mode « Tournoi », mode présent dans toutes les licences des jeux dérivés Mario. Ici, vous donnerez le meilleur de vous-même pour remporter le tournoi. Lorsque nous arrivons sur le menu de ce mode de jeu, nous découvrons l’existence de trois tournois dont deux masqués. Pour les débloquer, il faudra remporter le tournoi précédent. Dans ce mode, vous pourrez choisir parmi les seize personnages que compte le jeu. Malheureusement, l’ensemble du roster est disponible dès le départ et c’est bien dommage. Les matchs de tournoi se jouent entre un et cinq sets (il vous faudra trois sets gagnants pour le dernier cas) selon le tournoi. Là encore la difficulté est progressive selon le tournoi et sur le dernier tournoi, il faudra vous montrer plus rusé et plus stratégique que l’IA pour remporter la coupe. Il n’y a pas de système de point d’expérience ou autres aspects RPG comme dans le mode aventure. Ce n’est pas tout, vous commencerez le tournoi avec six raquettes (ou six vies) : si vous, ou votre adversaire, étiez amenés à ne plus avoir de raquette, ce serait alors une victoire par forfait pour l’autre joueur. En tournoi, ne plus avoir de raquette signifie la fin du match, mais également la fin du tournoi. En cas de défaite, vous recommencerez le match que vous venez de perdre. On ne repart pas de zéro.

Le mode aventure et le mode tournoi sont les deux seuls modes proposés se jouant uniquement à un joueur. Passons donc aux autres modes :
Le mode jeu libre est certainement le mode qui vous occupera le plus longtemps. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est là que vous trouverez les modes en local et le mode en ligne. Oui, j’ai bien dit les modes en local, puisque Mario Tennis Aces vous permet de jouer en local sur la même console ou via plusieurs consoles. Concernant le local sur la même console, vous pourrez jouer avec jusqu’à quatre amis, alors que le mode local avec plusieurs consoles n’autorise que deux joueurs (sur la même console). Pour le mode en ligne, vous aurez la possibilité de faire des matchs individuels (des matchs en simple ou en double, comme bon vous semble) ou des matchs en équipe. Pour le premier, vous ne pourrez pas jouer à plusieurs sur la même console, contrairement au second où vous pourrez être deux à jouer sur la même console.

Le dernier mode à aborder est le mode dynamique, qui va permettre de jouer seul contre l’IA ou jusqu’à quatre joueurs. Ce mode se joue en motion gaming grâce aux détecteurs de mouvements des Joy-Con. Il n’y a pas de didacticiel à proprement parler pour apprendre les différents mouvements à réaliser selon le coup que vous souhaitez faire : il faudra donc vous référer au guide du menu principal. Trois possibilités s’offrent à vous en arrivant sur le menu de ce mode dynamique, à savoir jouer avec une balle normale, jouer avec une méga balle ou un défi d’échanges où le but sera de faire le plus d’échange possible. Ce mode est, à mon sens, le plus décevant car il manque de dynamisme, les échanges sont un peu trop mous comparés aux autres modes se jouant avec une manette « classique » (comprenez là une paire de Joy Con ou la manette pro classique). Nous aurions aimé un rythme plus pêchu comme a su proposer Wii Sport Tennis en son temps.
Concernant le contenu du jeu, il est décevant de voir que tous les personnages sont disponibles dès le début, mais le point positif est que le roster reste tout de même relativement varié et intéressant, tout le monde devrait y trouver son compte. De plus, nous savons déjà que Nintendo devrait étoffer son contenu à la manière d’un Splatoon 2 au moins jusqu’à fin 2018.
Comme à son habitude, le gameplay du titre reste très accessible et rend le jeu très facile à prendre en main. De plus, le début du mode aventure est marqué par un petit tutoriel vous apprenant les bases du jeu. Vous en apprendrez plus en consultant le guide du jeu et en avançant dans le mode aventure.

Au fur et à mesure des échanges et de la puissance des frappes, nous acquérons un peu d’énergie. Cette énergie permettra d’effectuer de grosses frappes difficiles (mais pas impossibles) à contrer. Pour ce faire, il vous faudra contacter la balle au bon moment, au risque de perdre votre raquette. L’énergie accumulée vous permettra également de ralentir le temps pour justement mieux vous positionner et ainsi réaliser une interception qui n’endommagera pas votre raquette. Lorsque votre barre d’énergie sera remplie au maximum, vous aurez la possibilité de déclencher une « Super frappe instinct », qui vous permettra également de contrer les frappes instincts réalisées par vos adversaires.

Du côté de la réalisation du titre, une fois encore, il n’y a rien à redire, les équipes de Camelot et de Nintendo ont fait du très bon boulot, que la console soit dockée ou en mode portable. Le jeu reste fluide avec une très bonne prise en main. Terminons également par une surprise de taille (c’est le cas de le dire), puisque la version dématérialisée de ce Mario Tennis Aces ne vous prendra que 1,8Go sur votre Switch ou carte SD.

Conclusion
Bref, après une petite sortie de route avec Mario Tennis Ultra Smash, les équipes de Camelot ont su reprendre le contrôle pour nous offrir un Mario Tennis Aces de très bonne facture, malgré quelques défauts. En effet, l’IA reste parfois mal calibrée et le mode aventure reste un poil trop court, un mode dynamique manquant de pêche ou encore un manque de surprise avec le roster débloqué d’office. A côté de cela, ce titre sera l’un des must have de la Switch pour de bonnes soirées entre amis ou pour vous mesurer aux joueurs de monde entier. De plus, si Nintendo tient ses promesses d’ajout de contenu régulier et continu au-delà 2018, ce Mario Tennis Aces n’en sera que meilleur.
Points positifs
  • Le retour du mode aventure
  • Un roster très intéressant
  • Le mode dynamique…
  • Du challenge…
  • Un vrai Mario Tennis donc
Points négatifs
  • … mais qui manque de pêche
  • … malgré une IA mal calibrée sur certains défis
  • Tous les personnages déjà débloqués
8.4
Génial
Gameplay - 9
Durée de vie - 10
Scénario - 6
Graphismes - 9
Audio - 8
Tyrannus
Ecrit par
Rédacteur aussi timbré que son avatar, je suis au service du Suprême Webmaster de Nintendo-Town. Qui a dit que je suis lèche bottes? 0:) Mon Twitter: @cleme_NT - ID Wii U: Tyrannus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire