Pokémon Let’s Go Evoli & Pikachu (Nintendo Switch) – La preview

Pokémon arrive sur Switch et la hype est au plus haut. Avec les versions Let’s Go Evoli et Let’s Go Pikachu, nous retournons dans la région de Kanto parcourir à nouveau ce petit monde et attraper des Pokémons. Nous avons eu l’occasion de jouer au jeu et d’avoir une présentation du gameplay. Et nous sommes encore plus impatients d’être en Novembre.

La première chose frappante dans ces versions est avant tout l’absence de combats face aux Pokémons sauvages ainsi que l’absence des rencontres aléatoires. Tous les pokémons que vous pourrez attraper seront directement visibles à l’écran. Vous devrez donc entrer en contact avec eux pour déclencher une phase de capture identique à Pokémon Go. Tout comme la version mobile, les versions Switch vous mettront face à des Pokémons qui seront parfois statiques, parfois très mobiles. Vous devez donc vous adapter à chaque situation pour être sûr d’attraper les Pokémons les plus coriaces. La façon de lancer votre pokéball devra s’adapter aux mouvements mais aussi à la taille des Pokémons. Vous ne lancerez pas de la même manière pour attraper un Roucool, un Dardargnan ou un Chenipan.

De plus, vous verrez directement sur le terrain quels Pokémons sortent du lot. Des effets visuels entourent certains Pokémons et vous donnent quelques renseignements. Un Pokémon avec une aura bleue indique que celui-ci est de petite taille. A  l’inverse, une aura rouge indique une taille supérieure à la moyenne. Et pour finir, une aura arc-en-ciel représentera les Pokémons shiny. Les combats étant absents, les Pokémons que vous attraperez vous donneront directement de l’expérience pour toute votre équipe. Vous devrez donc ne pas négliger de les attraper afin que votre équipe ne soit pas à la traîne car les combats de dresseurs seront toujours de la partie. En remportant ces combats, les dresseurs vous fileront de l’argent comme d’habitude mais également des Pokéballs. Une petite subtilité appréciable qui est aussi un rappel à la série animée, si Pikachu ou Evoli sont les premiers Pokémon de votre équipe, ceux-ci ne seront pas dans une Pokéball et auront une animation spécifique où ils descendront de votre épaule pour combattre. Une autre constatation est à propos des stats des Pokémons. Ceux-ci auront un niveau (comme dans la série originale) mais également des PC (comme dans Pokémon Go). La combinaison des deux risque d’être intéressante mais nous ne savons pas encore comment ce système sera géré, ni s’il remplacera les traditionnels EV.

Nous avons eu également l’occasion de tester la Pokéball Plus. Cet accessoire sera indispensable si vous souhaitez avoir Mew dans votre jeu. Facile à tenir en main, il reste assez ergonomique mais un poil trop petit pour une utilisation dans une main adulte. Mais on notera une belle finition bien réalisée car l’accessoire ne s’encombrera d’aucun bouton superflu. Vous aurez 3 fonctions : le stick pour vous déplacer, une pression sur le stick en guise de bouton A et un bouton discret sur la face rouge en guise de bouton B. La pression sur le stick est cependant quelquefois hasardeuse et risque de vous faire déplacer le curseur à la place de valider. A voir si l’affectation des touches sera figée ou non. Nous avons cependant eu pour consigne de ne pas utiliser ce bouton B dans la démo sans trop avoir eu d’explications. Un poil étrange… Mais le petit plus qui ne paie pas de mine et qui fait son charme, c’est lorsque vous attrapez des pokémons. Dès qu’un pokémon est capturé grâce à la Pokéball Plus, vous entendrez le cri de ce dernier venant de l’accessoire. Ca ne sert à rien, mais c’est quand même super bien pensé de l’avoir mis en place. Pour finir le tour de l’accessoire, nous avons entendu lors de la présentation que le transfert de Pokémon Go vers Pokémon Let’s Go se ferait grâce à la Pokéball Plus. Il y aura une zone de transition appelée le Go Park où vous pourrez stocker vos Pokémons depuis Pokémon Go. Puis, vous pourrez vous rendre dans le Go Park depuis votre jeu Switch pour aller les capturer à nouveau. Mais cela voudrait donc dire que sans l’accessoire, les transferts entre les deux jeux ne se feront pas. Affaire à suivre !

Mais nous n’allons pas en rester là puisque la présentation qui nous a été faite nous apprend d’autres éléments du jeu que je m’empresse de vous écrire. Tout d’abord, votre compagnon (pour rappel, toujours Pikachu ou Evoli) vous servira de Cherch’Objet. Quand un objet se dissimule dans le décor et n’est pas directement visible, la queue de votre compagnon se mettra à fouetter l’air. Plus la queue s’agite, plus l’objet est proche. C’est une fonctionnalité intéressante qui simplifie peut-être un peu trop le jeu mais qui semble tout à fait légitime puisque Pokémon Let’s Go met un point fort sur les interactions avec votre compagnon. D’ailleurs, comme vu lors de la conférence de l’E3, vous pourrez avoir un Pokémon suiveur en plus de votre compagnon. Ce Pokémon devra faire partie de votre équipe et vous suivra presque partout. Pourquoi presque ? Eh bien tout simplement parce qu’en fonction de la taille de ce Pokémon, vous pourrez aller jusqu’à chevaucher ce Pokémon. Et vous imaginez bien qu’un Onix ou un Dracaufeu seront difficile à faire entrer en ville ou dans un Centre Pokémon.

Pour finir, Pokémon Let’s Go se déroulera à Kanto avec les mêmes villes, les mêmes arènes, les mêmes zones, etc… Cependant, nous notons quelques différences qui en feront un jeu à part entière et non un simple remake amélioré. Tout d’abord, la relation avec votre rival sera beaucoup plus amicale, un peu comme l’avaient été Rubis et Saphir avec Timmy. Vous n’aurez donc plus affaire à un rival hautain et méprisant. Ensuite, une modification a été effectuée sur les arènes. Vous devrez avoir obligatoirement dans votre équipe un Pokémon de type “efficace” contre le type de l’arène dans laquelle vous souhaitez combattre. Par exemple, si vous n’avez pas de Pokémon de type combat, plante ou eau à montrer à l’entrée de l’arène d’Argenta (type roche), vous ne pourrez pas y entrer. Cette mécanique pourra ravir ou faire râler les fans mais elle n’est pas totalement dénuée d’intérêt. Et dernier petit ajout qui est plus un clin d’oeil à la série qu’autre chose, les arènes auront désormais un public. A voir si ce dernier aura une influence ou non lors des combats (un peu à l’instar des concours de beauté Pokémon). Ce serait une mécanique plutôt amusante si elle est existante et bien gérée.

En somme, Pokémon Let’s Go est un jeu qui combine deux jeux différents de la série Pokémon pour un résultat inattendu et plutôt réussi. Les graphismes sont mignons, les animations ont été très bien travaillées et le gameplay est accessible à tous. C’est un cocktail efficace avec de nouvelles choses qui restent néanmoins cohérentes avec tout le reste de la série.

Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

1 Comment

  1. à voir si le pro controller est compatible .

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :