Rogue Aces (Nintendo Switch) – Le test

Curve Digital a décidé d’éditer Rogue Aces sur Nintendo Switch le 12 avril 2018. Il s’agit un jeu de combat aérien en 2D développé par Infinite State Games (Don’t die Mr Robot, Frutorious HD). Allez ! On enfile son bombers et son casque en cuir pour s’envoler vers les Iles du Baron.

Au démarrage, nous commençons directement avec un tutoriel pour prendre les commandes d’un vieux coucou de l’armée britannique appartenant au siècle dernier. Une fois le tuto passé, nous accédons au mode campagne. Lorsqu’il est lancé, vous devez tout de suite choisir le genre de votre personnage, homme ou femme. Ensuite, si vous avez déjà fait quelques parties et que vous avez débloqué des bonus, il est possible de choisir d’améliorer tout de suite votre accélération, vitesse de rotation ou autres spécificités.

Une fois que c’est fait, vous êtes accueilli sur un beau porte-avion par notre commandant qui nous propose pléthore de missions, en mode aléatoire. Cela ira de à liquider des avions ennemis apparus au radar à réquisitionner un aérodrome, détruire une base ennemie, empêcher l’ennemi d’atterrir en parachute, libérer des prisonniers et bien plus encore. Maintenant que nous savons manier l’engin et que nous avons un but, allons voir de plus près ce que donne Rogue Aces.

Ce qui frappe dès le départ dans Rogue Aces, même si ce n’est pas l’élément principal du jeu, ce sont ses graphismes. Le jeu est très beau, détaillé et les nombreuses animations ont été travaillées au pixel près. Un vrai petit chef d’œuvre qui pourra rappeler les styles de Metal Slug ou Advance Wars. Une fois la claque artistique passée, on se rend compte que le nerf de la guerre, d’un point de vue conception du jeu, a été de soigner le gameplay.

Même s’il ne s’agit pas d’un Die & Retry, Rogue Aces propose 100 missions dans le mode campagne (sans compter les modes : Première Ligne et Vétérans) pour seulement 3 vies. Hardcore vous allez me dire, mais bien heureusement, que l’on mène une mission à bien ou non, les points d’expérience montent et les bonus ramassés restent disponible en début de chaque nouveau démarrage de campagne. Cela veut dire que vos morts ne resteront pas inutiles. Autre élément intéressant, la gestion du carburant que vous devrez surveiller et qui s’épuisera plus ou moins, suivant la vitesse que vous utiliserez en vol. Au départ votre seul point de chute, d’atterrissage, est le porte-avion depuis lequel vous commencez. Au fur et à mesure de vos missions, lorsque vous annexerez des territoires ennemis, le reste de votre armée viendra peupler les nouveaux lieux, ce qui vous permettra d’atterrir et vous poser dans plusieurs endroits. L’intérêt de se poser étant de se ravitailler (carburant et munitions) et/ou de faire réparer votre coucou.

En dehors de vos atterrissages, il vous sera possible de vous éjecter de votre appareil et de déployer un parachute ou encore de vous parachuter dans l’avion d’un ennemi et de le réquisitionner. Côté armement vous disposez d’une mitraillette avec balles à volonté, de bombes, de missiles et d’un turbo en nombres limités. Vos ennemis quant à eux se trouveront dans les airs avec des engins plus ou moins similaires au votre (ou pas suivant les missions) mais aussi au sol. Pour la bande son, rien de transcendantal, mais les musiques heavy métal seront un plus pour les fans du genre tandis que pour les autres, c’est un bon moyen de représenter les scènes d’actions. Les bruitages quant à eux, agrémentent bien l’ambiance et nous avons eu un petit coup de cœur pour les sirènes, lorsqu’on attaque les factions d’infanterie.

Conclusion
Rogue Aces trouve sa puissance dans son gameplay et sa maniabilité sans faille. Le côté Rogue-like du mode campagne plaira à certains et pas à d’autres mais quoi qu’il en soit, à chaque partie l’expérience du pilote monte et à chaque fois que vous démarrez le jeu, une potentielle nouveauté vous attend. Trois modes de jeu (et même des bonus cachés) et plus d’une centaine de missions composent ce titre sans prétention que nous vous conseillons vivement, surtout si vous êtes fans de jeu d’avions et d’arcade.
Points positifs
  • Belle réalisation artistique
  • Maniabilité sans faille
  • Voler où l’on veut avec son avion
  • Faire du Plane-Jacking
  • Plus d’une centaine de missions
  • Jeu en Français
Points négatifs
  • OST trop heavy métal
  • Que trois avions pour finir le mode campagne
  • Pas de mode coop ou multi-joueurs en ligne
8.7
Génial
Graphismes - 9
Bande son - 7
Difficulté - 8
Durée de vie - 9
Gameplay - 9
Maniabilité - 10
kabuki76
Ecrit par
Joueur depuis la Nintendo Entertainement System, je n'ai jamais laché les manettes de la Firme Japonaise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire