Captain Toad: Treasure Tracker (Nintendo Switch) – Le test

Basé sur un mini-jeu au sein de Super Mario 3D World sur Wii U, notre petit Toad a rencontré un succès fou et s’est vu à l’affiche d’un jeu complet, dédié à ses folles aventures. Il est donc tout à fait normal que notre champignon préféré puisse voir le jour sur Nintendo Switch. Que nous propose ce remake ? Nous allons le voir tout de suite.

L’histoire commence tout simplement avec Toad et Toadette qui gambadent joyeusement en quête d’une étoile. Cependant, au moment où ils atteignent celle-ci, le vilain Wingo (un gros poulet volant qui aime tout ce qui brille) vous vole l’étoile et kidnappe par la même occasion la petite Toadette, bien déterminée à garder son trésor. Vous allez donc parcourir “le monde” avec Toad afin de la retrouver.

Les navets sont vos alliés

Rien de nouveau par rapport à l’opus Wii U, vous allez devoir parcourir les niveaux et trouver les subtilités de chacun d’entre eux pour récupérer le plus de pièces et de joyaux possibles avant de vous emparer de leurs étoiles. Captain Toad: Treasure Tracker se base sur la perspective et les énigmes. Vous devrez alors bouger la caméra dans différents angles et interagir avec votre environnement pour trouver les petits secrets de chaque niveau. Les navets seront vos plus précieux alliés car ils vous serviront d’arme contre la plupart de vos ennemis : Maskass rouges, Maskass bleus, Plantes piranha, Spikes, Boos, Bill Boums et bien d’autres seront là pour vous ralentir.

Vous avez plusieurs vies à disposition mais si vous vous faites toucher 2 fois (sans avoir récupéré de champignon entre temps), vous en perdez une. Vous pouvez gagner une vie supplémentaire en récupérant un total de 100 pièces ou en trouvant des champignons verts (1 UP). Vous devrez donc essayer de fouiller tous les recoins pour trouver des pièces et augmenter votre stock de vie pour ainsi vous préparer en cas de défaite.

Captain Toad, raconte-nous une histoire !

La progression dans l’aventure se fait via les pages d’un livre que vous tournez après chaque niveau réussi. Vous devrez donc atteindre l’étoile de chaque niveau pour continuer vers le suivant. Cependant, vous devrez également vous efforcer de trouver le maximum de joyaux car ils vous serviront de monnaie de passage pour débloquer l’histoire principale. Ces niveaux que vous devez débloquer vous mettront la plupart du temps face à un boss ou un niveau bien distinct des autres. Il vous faudra être vigilant et exploiter tout ce que vous aurez à portée afin de progresser vers la suite. Une fois la dernière page du livre atteinte, vous affronterez le vilain Wingo qui vous a volé Toadette en plus de votre étoile. La difficulté du jeu se situe plus dans l’exploration des niveaux plutôt que dans les combats contre les boss. Vous n’aurez donc aucun mal à triompher et récupérer vos dûs. Vous terminez alors le jeu sans grande difficulté et débloquez sans surprise la suite du jeu avec l’apparition d’un deuxième livre (car passer une heure pour terminer un jeu de plus de 20€, c’est quand même un peu abusé). L’histoire se répète sauf que c’est Toad qui se retrouve kidnappé avec l’étoile cette fois-ci. Vous devrez donc repartir à l’aventure en incarnant Toadette. Le gameplay reste identique mais vous faites face à de nouveaux niveaux. Rebelote, vous tournez les pages et terminez le livre sans grand mal et débloquez un troisième livre. Dans ce troisième livre, vous alternerez entre Toad et Toadette avec le but but final : remettre Wingo à sa place. Et finalement, vous débloquerez le livre des niveaux bonus.

Une difficulté cachée

En soi, jouer et terminer Captain Toad n’est pas bien dur. Vous devrez cependant vous forcer à récupérer quelques joyaux supplémentaires si vous ne voulez pas rester bloqués dans l’aventure. Mais la subtilité se situe dans l’obtention des trois joyaux de chaque niveau (ce qui n’est pas toujours chose aisée) mais surtout dans l’accomplissement des objectifs secondaires. Il s’agit de challenges qui apparaissent une fois le niveau terminé. Il se peut que vous parveniez à les réussir sans les connaître, mais la plupart d’entre eux vous pousseront à recommencer les niveaux si vous souhaitez les réussir. Un niveau complètement réussi se verra marqué d’un tampon de couronne rouge. Cela demandera réflexion et patience car de nombreux éléments sont réellement bien cachés et un premier coup d’oeil ne sera pas toujours suffisant. Mais pour parvenir au 100%, il vous faudra trouver le Toad pixélisé caché dans le décor en lançant le mode de jeu correspondant. Aucune pièce n’est gagnée dans ce mode et trouver Toad met met immédiatement au niveau. Un nouveau tampon doré viendra s’ajouter sur la page du livre pour chaque niveau ainsi terminé.

Une autre difficulté cachée est l’interaction avec les décors. Si vous jouez en mode portable, vous avez intuitivement l’interaction avec le jeu en mode tactile sur l’écran. Cependant, si vous jouez en mode TV, le tactile est remplacé par un curseur se baladant en plein milieu de l’écran. Premièrement, ça fait un peu tache et deuxièmement, le curseur n’est pas des plus pratique à manier, surtout quand vous jouez à la manette pro. Quand vous devez jouer dans l’urgence d’un sol de lave ou de poison qui vous rattrape, manipuler et diriger le curseur sur l’élément de décor qui peut vous sauver la vie risque plutôt de vous l’ôter. Un poil décevant…

Des bonus à foison

Arrivé à un certain stade de progression dans le jeu, des niveaux spéciaux éphémères dorés feront leur apparition sur des pages en début de livre. Retourner sur ces pages avec le niveau spécial vous permettra de gagner des pièces et gonfler votre stock de vies. Vous aurez deux possibilités : prendre un niveau où vous utiliserez la pioche ou alors prendre un niveau où vous contrôlerez plusieurs Toad en même temps. Le but est alors d’amasser le plus de pièces en 10 secondes. Comme évoqué un peu plus haut, chaque lot de 100 pièces vous fait gagner une vie. Une fois les 10 secondes écoulées, vous retournez à la sélection de niveaux et le niveau spécial disparaît. Il existe également des niveaux éphémères violets qui apparaissent sur le même principe sauf que ceux-ci se déroulent dans un labyrinthe. Vous devrez ramasser le plus de pièces afin la fin de temps imparti ou jusqu’à ce vous soyez touché deux fois par les ennemis qui vous pourchassent.

Ce qu’apporte la Switch

Évidemment, ce remake sur Switch apporte des éléments intéressants. Le côté portable n’est même plus à mentionner puisque c’est l’argument de vente de la console. Nous donnerons donc en tant que premier point une nette amélioration des graphismes. Bien que le jeu ne soit pas poussé visuellement, il est quand même très coloré et très beau et ça fait plaisir d’avoir une version Switch propre et non un simple portage. Captain Toad ne vient pas uniquement avec de beaux graphismes mais avec également un mode deux joueurs. Cependant, ce mode rend le jeu vraiment beaucoup trop simple. Tandis que le premier joueur contrôle Toad, le second contrôle la caméra et le curseur sur l’écran. En tant que second joueur, votre curseur servira de lance-navet à tout va. Les ennemis ne feront pas les fiers et la difficulté non plus. Les éléments qui demandent de tourner une manivelle seront quant à eux bien exploités puisque vous devrez mimer le mouvement avec les joy-cons ou votre manette en mode TV. Ces éléments n’étant pas trop présents, cela reste amusant et intuitif sans pour autant tourner à la séance de sport improvisée.

Pour finir, les niveaux qui étaient présents en référence Super Mario 3D World ne sont plus là. Mais de nouveaux niveaux propres à l’univers de Mario Odyssey font leur apparition avec pour objectif des lunes à la place des étoiles. Un clin d’oeil sympathique à la série. Ces niveaux particuliers pourront être débloqués en anticipation grâce aux amiibos de Mario Odyssey. Si vous ne les avez pas, ne soyez pas déçus, ils se débloqueront à la fin du troisième livre.

Conclusion
Captain Toad: Treasure Tracker reste fidèle à lui-même et ne change pas. La version Switch du jeu apporte des améliorations visuelles et un contenu qui lui est propre. Bien que le mode deux joueurs rende le jeu bien trop facile, il demande néanmoins une bonne coordination entre les deux joueurs pour être exploitable à fond. On regrettera cependant la jouabilité approximative avec le curseur à l’écran en mode TV, ce qui n’est pas le cas en mode portable. Malgré le fait qu’il soit un remake dans les grandes lignes, Captain Toad Switch reste quand même un classique qui mérite sa place dans votre collection. Dommage qu’il se termine aussi rapidement si on ne cherche pas le 100%.
Points positifs
  • Graphismes améliorés
  • Toujours aussi fun
  • amiibo vraiment optionnels
  • Une difficulté appropriée et parfois facultative
Points négatifs
  • Le curseur qui se balade en mode TV
  • Les interactions foireuses avec le décor en mode TV
  • Difficulté quasi-inexistante en mode deux joueurs
7.6
Bon
Fun - 8
Gameplay - 7
Graphismes - 9
Audio - 8
Durée de vie - 6
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire