Hollow Knight (Nintendo Switch) – Le test

Les jeux de plateforme ont toujours été vicieux. Simples à prendre en main, ils recèlent de pièges et d’ennemis en tout genre. Hollow Knight n’échappe pas à la règle et se veut encore plus vicieux que ses compères du genre. Un univers sombre et oppressant s’offre à vous et de nombreuses légendes parlent d’un “trésor caché” au plus profond d’un puit étrange. Allez-vous tenter votre chance et y descendre à votre tour ?

Dans quel état j’erre ?

Vous incarnez un personnage qui arrive dans un endroit inconnu. Une étrange cinématique vous met en place quelques éléments mais beaucoup de mystères planent. Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ? Quel est votre but ? Vous ne le savez pas mais vous allez devoir le découvrir. Vous avancez dans cette grotte étrange en direction d’une potentielle sortie. Après quelques péripéties et l’apprentissage de votre pouvoir principal, vous arrivez dans un petit village où un homme se tient debout, seul, sous la lumière d’un lampadaire. Il vous apprend alors les gens ont fui la ville à la recherche d’une vie meilleure. Vous apprenez l’existence d’un puit où les rumeurs racontent que le bonheur se trouve dans la ville qui se trouve en son centre mais que très peu en sont revenus et que de nombreuses âmes perdues y errent désormais. Que vous le vouliez ou non, vous allez devoir descendre dans ce puit et tenter d’élucider ses mystères…

L’ambiance du jeu est très sombre dès le départ. Que ce soit dans les graphismes, l’ambiance sonore ou encore les dialogues, on ressent très rapidement qu’on va évoluer dans un contexte qui n’est pas tout rose et tout gentil. Dès le début de l’aventure, vous apprenez à utiliser votre pouvoir principal. Pour comprendre son fonctionnement, un petit résumé est nécessaire. Votre personnage dispose de 5 vies. Lorsque vous n’avez plus de vie, vous mourrez et revenez au dernier “point de sauvegarde” rencontré dont on parlera un peu plus tard. En frappant des ennemis, vous accumulez de l’énergie et vos pouvoirs consommeront cette énergie pour être utilisés. Le tout premier pouvoir vous permet de convertir une partie de cette énergie en une vie. Il est donc très pratique pour vous empêcher de mourir si vous avez déjà été touché 2 ou 3 fois par des attaques ennemies. Par la suite, vous débloquerez de nouveaux pouvoirs et il vous faudra jauger l’utilisation de votre énergie : attaquer ou survivre ? En vous aventurant dans le puit, vous comprenez que votre vie ne tient qu’à un fil et que vos réflexes devront être de la partie pour survivre en ce milieu hostile. Le jeu n’est pas orienté horreur ni angoisse, mais fera plutôt office de pression psychologique. Vous comprenez que vous ne devez pas mourir mais sans réellement en connaître les conséquences…

YOU DIED

En soi, le gameplay n’est pas très compliqué. Vous vous déplacez dans un environnement 2D en sautant sur des plateformes dans un univers où les vrais vivants se font rares. Votre épée sera votre alliée et vous aidera à défaire les ennemis dont l’âme semble avoir quitté leur corps. Chaque ennemi adopte une posture d’attaque qui lui est propre et il vous faudra souvent les observer pour ne pas mourir sans avoir eu le temps de les frapper. Chaque ennemi que vous éliminez vous rapporte des pièces de monnaie qui vous serviront plus tard dans l’aventure. Plus vous progressez loin dans votre exploration du puit, plus les ennemis seront coriaces et résistants ou vicieux dans leurs attaques. Mais alors, que se passe-t-il quand vous perdez toutes vos vies et mourrez ? Eh bien les niveaux disposent de quelques bancs répartis ça et là qui servent de “checkpoint” dans votre exploration. Si vous mourrez, vous retournerez sur le dernier banc sur lequel vous vous êtes assis. Mais vous perdez également toutes vos pièces. Cependant, tout n’est pas encore perdu ! Si vous retournez à l’endroit où vous êtes mort, vous pourrez rencontrer votre ombre. Si vous parvenez à la tuer, vous récupérerez alors toutes vos pièces. Par contre, si vous venez à mourir avant d’avoir pu tuer votre ombre, celle-ci disparaîtra à jamais et une nouvelle ombre viendra remplacer la précédente, marquant ainsi le dernier endroit où vous êtes mort. Cela implique donc également la perte de toutes vos pièces précédemment acquises. On retrouve là le même principe de gameplay que Dark Souls. Vous devrez alors trouver le moyen de bien gérer votre argent ou de ne pas mourir.

Parce que le vice du gameplay n’est jamais suffisant, Hollow Knight demande également que vous sautiez avec précision. Une bonne gestion des sauts courts et sauts longs est nécessaire si vous souhaitez progresser efficacement et vous éviter des dégâts parfois gratuits et méchants. En dehors de l’exploration, certains combats contre différents types d’ennemis vous demanderont également de sauter au bon moment pour éviter des dégâts. A savoir que plus vous descendrez loin, plus les dégâts des ennemis seront violents et pourront vous faire perdre 2 vies en un seul coup. L’esquive et les sauts sont donc des éléments vitaux pour continuer l’aventure. Mais vous ne pourrez pas tout faire juste en sautant à tout va et en esquivant les attaques, vous devez attaquer vous aussi. Pour cela, vous avez une petite épée qui vous permettra de frapper vos ennemis ainsi que divers éléments du décor. Vous pouvez diriger l’angle d’attaque dans les quatres directions classiques : haut, bas, gauche et droite. Cela vous permettra d’attaquer en sautant ou encore d’attaquer un ennemi se situant sous vos pieds. Certains ennemis sont dotés d’une carapace dorsale et seront insensibles à vos attaques. Vous pourrez rebondir sur leur dos en leur sautant dessus et en attaquant vers le bas pour rebondir dessus et éviter les dégâts. Cela sert également de moyen de transport sur certaines zones, à condition d’avoir le bon timing. Si vous attaquez trop tôt ou trop tard, vous risquez simplement de vous prendre des dégâts ou pire, mourir dans un endroit difficile d’accès.

La lueur au fond du tunnel

L’exploration est de mise dans Hollow Knight. Elle vous récompensera de bien des manières mais vous devrez agir prudemment si vous ne souhaitez pas recommencer tout le chemin depuis le dernier banc croisé. Cherchez les bancs à tout prix et ayez l’oeil vif pour anticiper tout changement de décor qui ressemblerait de près ou de loin à un affrontement contre un boss. Parfois évidents, les décors vous aident grandement à identifier ce qui peut vous attendre mais ce sera surtout l’apparence des monstres qui indiquera si vous avez changé de zone. Chaque zone possède un nom et des types de monstres qui lui sont propres. Cependant, vous devrez trouver un explorateur dans chacune de ces zones si vous souhaitez cartographier vos déplacements. Quelques PNJ seront dispersés à travers le monde et vous apporteront parfois de l’aide, parfois un lieu de repos ou d’échange et quelques fois rien du tout, si ce n’est de la sympathie. L’avantage premier d’aider ces PNJ perdus ici bas est qu’ils seront dans bien des cas des commerçants. Retourner alors en dehors du puit vous permettra d’acheter des objets pour améliorer sensiblement votre exploration. Votre interface se compose des différents objets que vous avez trouvé, de la liste de vos pouvoirs débloqués ainsi que des coquilles que vous avez ramassé. Les coquilles sont des objets que vous pouvez équiper et qui vous apporteront quelques bonus. Chaque coquille a un “poids” (par exemple 1 ou 2) et votre personnage est limité en charge. Si vous n’avez que 3 d’endurance, vous ne portez que 3 coquilles de poids 1 ou une coquille de poids 2 et une autre de poids 1. L’endurance s’améliore en affrontant certains ennemis, en effectuant des quêtes particulières ou encore en rassemblant les fragments d’endurance que vous trouverez éparpillés dans quelques recoins de la carte. De même que pour l’endurance, vous trouverez également des fragments de masque qui, une fois tous assemblés, augmenteront le nombre de vies que vous aurez à disposition avant de mourir.

De nombreux pouvoirs s’offrent à vous si vous tapez à la bonne porte. Le pouvoir de départ qui vous permet de récupérer de la vie est déjà en soi une aide précieuse. Mais vous apprendrez à utiliser votre énergie différemment lorsque vous débloquerez la vague d’énergie. Pour exactement le même moment d’énergie qu’un soin, vous pourrez envoyer une vague blanche sur les ennemis en face de vous leur occasionnant des dégâts équivalents à plusieurs coups d’épée. Il faut néanmoins faire attention car la vague part en ligne droite et peut tout à fait louper les ennemis volants ou louper sa cible si vous l’utilisez en plein saut. Ce serait alors de l’énergie gâchée. Par la suite, si vous vous amusez à explorer les moindres recoins, vous débloquerez quelques autres pouvoirs qui ne dépenseront pas d’énergie mais qui sauront vous aider grandement dans votre exploration. Comme dit, l’exploration est vraiment au coeur du jeu et de nombreux éléments cachés sont à découvrir, moyennant plus ou moins de risques. L’un des éléments les plus risqués mais qui rapporte gros est la récupération de petits vers coincés dans des bocaux. Vous les entendrez souvent gémir dans quelques recoins de chaque zone. Votre premier but sera de les trouver, le second sera d’y parvenir… Une fois atteintes et le verre brisé, ces créatures s’enfuiront gaiement retrouver leur nid. En explorant suffisamment la première zone, trouver le nid ne sera pas bien compliqué et pour chaque ver retrouvé, leur parent saura vous récompenser. Vous pourrez d’ailleurs voir en arrière-plan le nombre de vers qu’il vous reste à retrouver en comptant les trous vides. Et on se dit qu’on est loin d’avoir fini !

Que ce soit pour des pièces, des vers, des pouvoirs ou d’autres objets et secrets, il faut faudra toujours réfléchir et agir avec précision pour réduire au maximum les risques de mort. Pour couronner le tout, de nombreux défis avec des ennemis plus forts que la moyenne vous attendent sur votre route. De même, quelques boss sont répartis ça et là sur la carte et les défaire apportera souvent une récompense de valeur. Vous devrez alors prévoir chacune de leurs attaques, apprendre par la mort ou être suffisamment chanceux pour ne pas mourir immédiatement et découvrir toutes les attaques et subtilités de ces ennemis particuliers. Cependant, il ne faut pas prendre non plus à la légère les monstres basiques car ils peuvent très bien vous faire mourir bien plus rapidement qu’un boss et de manière beaucoup plus inattendue…

Oppressant mais charmant

Malgré ses tons et son univers sombres, l’équilibre des lumières est parfait et rend le jeu beaucoup plus chatoyant qu’il ne l’est. Une excellente gestion des contrastes permet d’obtenir ce superbe résultat. Le personnage aussi est bien réalisé et se distingue très bien du reste du jeu. La lecture est simple, on sait toujours où on est, même avec de nombreux ennemis à l’écran. La bande son est magnifique et colle parfaitement à chacune des situations rencontrées. Que ce soit lié au décor d’une zone, une station de repos, une boutique ou encore un combat contre un boss, tout est millimétré parfaitement pour un rendu exceptionnel. L’ambiance est captivante et tout se coordonne à merveille. Le jeu se prête aisément à l’exploration et à la découverte de nouveaux lieux, nouveaux monstres, nouvelles difficultés et encourage à collectionner les objets et à sauver tous les vers pour les plus téméraires. Malgré la rage ambiante qui plane au-dessus de chacune de nos morts, le jeu reste calme et nous détend. Une harmonie qui parvient à équilibrer lumière et ténèbres.

Conclusion
Hollow Knight est un jeu de plateforme séduisant et très intéressant qui mélange aventure et Die & Retry. Manquant un peu de présence scénaristique, nous explorons un monde étrange et parfois cruel à travers notre petit chevalier des ombres. Mais gare à ne pas trop mourir non plus car la mort peut s’avérer payante et très chère. L’ambiance sonore et les graphismes soignés vous plongent intégralement dans un univers impitoyable où la moindre erreur peut être fatale. Vous devrez trouver le juste milieu entre économies et dépenses, entre exploration et sûreté... Avec une bonne pression psychologique et un gameplay adapté, nous avons là une recette qui fait des miracles. Une difficulté qui pousse l’apprentissage à la dure et offre des challenges innovants, à ne malheureusement pas mettre entre toutes les mains.
Points positifs
  • Toujours tout anticiper
  • Une difficulté intéressante
  • Un univers complet bien travaillé
  • La pression psychologique d’éviter la mort
  • Des défis qui repoussent vos réflexes
  • Une exploration riche et récompensée
Points négatifs
  • Toujours tout anticiper
  • Trop de boss “surprise” sur lesquels on tombe sans le vouloir
  • Demande souvent de trop bons réflexes et un timing presque parfait
8.6
Génial
Scénario/Histoire - 6
Gameplay - 9
Graphismes - 9
Audio - 10
Durée de vie - 9
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire