Pode (Nintendo Switch) – Le test

Pode est désormais disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch grâce au studio Henchman & Goon. Développé en Norvège et s’inspirant de la culture du pays, le jeu d’exploration et d’énigmes en coopération a déjà remporté plusieurs prix. Il a été le « Best Casual Game » aux Development Awards et a été nominé dans les catégories « People’s Choice Awards » et « Best Quality of Art », lors de la GameConnection 2018. Le soutien, l’amitié et la coopération seront des thèmes abordés dans ce jeu dont nous vous proposons le test.

Pode nous entraîne dans une aventure entre un rocher (Bulder) et une étoile filante (Glo) qui doivent s’entraider en faisant appel à leurs capacités respectives pour venir à bout d’énigmes ancestrales. Ici, aucun dialogue et une histoire très limitée. Deux modes de jeu possibles, seul en alternant entre les deux protagonistes, ce qui devient très vite frustrant et ennuyeux et en coopération à deux, le mode de jeu à privilégier. Avant de passer à la caisse (25€ tout de même), nous vous recommandons de trouver un compagnon de jeu au risque de ne pas l’apprécier comme il se doit. En effet, les deux personnages se ressemblent mais ils ont des capacités différentes et il faudra les contrôler un par un si vous jouez seul. Dans un environnement constitué principalement de grottes à traverser, Glo aura la particularité de faire pousser la végétation et Bulder quant à lui pourra modifier le terrain et les roches. Grâce à une simple pression sur une gâchette, une lumière se dégage de chaque personnage et l’environnement se découvre. L’effet est particulièrement plaisant.

Bien entendu, ce ne sont pas les seules capacités de nos héros qui seront confrontés à diverses énigmes. Pour les résoudre, ils peuvent monter l’un sur l’autre et accéder à des plateformes plus élevées, avaler des pierres pour les déposer sur des mécanismes, faire pousser des fleurs, se téléporter et enfin se tenir la main pour franchir certains passages et c’est mignon comme tout. La difficulté n’est pas très élevée, peut-être sur certaines énigmes à comprendre mais dans l’ensemble, c’est toujours mieux de le faire à deux, vous trouverez la solution plus rapidement. Malheureusement, l’expérience est ternie par une maniabilité souvent bancale notamment sur les sauts. Recommencer plus d’une dizaine de fois un saut à cause d’un mauvais angle de caméra ou l’absence d’ombre est très perturbant. Ajoutons à cela quelques soucis de framerate occasionnant des ralentissements, il est difficile de ne pas pester contre la progression.

Le principe du jeu est toujours le même, traverser des salles dépourvues de vie tout en résolvant des puzzles. La caméra prend beaucoup de hauteur, une sorte de vue de dessus. Les énigmes sont le plus souvent tournées vers l’interaction entre Glo et Bulder qui doivent monter l’un sur l’autre, dénicher des blocs pour activer des mécanismes, utiliser leur lumière pour faire apparaître des éléments, l’un peut flotter, l’autre couler au fond de l’eau par exemple. Il y a une belle diversité de mouvement. Chaque fin de niveau se conclu par des tableaux lumineux qui apparaîtront au-dessus de vous et où il faudra réfléchir un peu plus longtemps. Leur résolution fait appel aux mécaniques de gameplay apprises précédemment. Bien entendu, il faut comprendre le dessin qui s’offre à vous, chose assez ardue par moments, mais on ne fait jamais appel aux mêmes mécaniques, ce qui est très intéressant. C’est un voyage centré sur l’entraide où nos deux héros ne peuvent se passer de l’un et l’autre pour franchir les obstacles.

Visuellement, le côté « vie qui trouve son chemin » est convaincant avec des zones vierges au début et ce malgré un rendu qui fait très simpliste. Les environnements sont colorés, bien qu’un peu sombres à cause des grottes. Glo apporte sa touche lumineuse tout comme les nombreux mécanismes qui brillent et scintillent. Les zones se ressemblent quand même beaucoup mais reste splendides, on pense notamment aux environnements aquatiques, chauds ou encore dans la pénombre. Côté bande-son, on doit les belles compositions musicales à Austin Wintory, nominé aux Grammy Awards. Grâce à ses morceaux au violon, le jeu parvient à instaurer une ambiance calme, apaisante et envoutante.

Conclusion
Pode est une aventure charmante et très réussie en coopération à deux joueurs. Apporter la vie dans chacune des ces grottes aux couleurs étincelantes est très plaisant. Le jeu offre un challenge relevé dans ses énigmes et il parvient à introduire de nombreuses mécaniques pertinentes. Ce voyage est bercé par une bande-son apaisante qui vous emportera un peu moins d’une dizaine d’heures. On ne peut cependant pas passer sous le tapis certains soucis qui peuvent encore être corrigés et un mode solo bien moins intéressant. On recommande mais pas forcément à plein tarif…
Points positifs
  • Visuellement attrayant
  • Des niveaux qui prennent vie
  • Des mécaniques pertinentes
  • De belles énigmes
  • La coopération réussie
  • La bande-son d'Austin Wintory
Points négatifs
  • Le solo à éviter
  • Les sauts frustrants
  • Des soucis de framerate
  • Peu lisible en mode portable
  • Un peu cher
7
Bon
Histoire - 6
Graphismes - 7.5
Gameplay - 7
Bande son - 7.5
juju05
Ecrit par
23 ans - Webmaster Adjoint - Combo 3DS/Switch/One

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire