Bomber Crew (Nintendo Switch) – Le test

Apparu sur Steam il y a moins d’un an, la distribution de Curve Digital s’est offerte un portage sur la Nintendo Switch ce 10 juillet 2018. Dans ce jeu créé par le studio indépendant Runner Duck, nous retrouvons de nombreux principes dont celui de gérer un vaisseau à la manière d’un Faster Than Ligth. Le thème principal nous plonge dans l’époque de la deuxième guerre mondiale en nous mettant aux commandes d’un équipage et de son bombardier. Envolons-nous pour des opérations périlleuses !

Une histoire de bombardier
Vous incarnez un équipage anglais de bombardier, travaillant pour un aérodrome militaire situé au-dessus de Londres. De nombreuses missions vous serons confiées dans le but de malmener l’empire Nazi qui occupe l’Europe. Vous allez donc devoir mener plusieurs opérations telles que faire des tests dans le cadre d’études de nouvelles technologies, bombarder des entrepôts de munitions, larguer des vivres à des endroits stratégiques, empêcher des lancements de fusées V1 et V2, etc. Vous aurez la possibilité d’accomplir cela tout au long de la campagne qui est proposée dans le jeu. D’ailleurs, pour avancer dans celle-ci il faudra réussir certains exploits dans le cadre de taches militaire hautement risquées mais qui permettent de donner un coup fatal à l’ennemi.

Mais le jeu ajoute à ce contexte historique une jouabilité un peu nourrie par la simulation. C’est sur ce point que Bomber Crew ressemble à FTL puisqu’il faut gérer les périodes de vols, les réparations d’éventuels dégâts occasionnés pendant le déroulement d’une mission, et la gestion de l’équipage pour le bon fonctionnement de l’appareil. En ajoutant à cela le système de décollage et d’atterrissage sur la piste militaire, c’est une approche proche la réalité que le jeu veut amener.

Un équipage qui met sans cesse sa vie en péril
Toutefois, le déroulement de ces actions militaires n’est pas une tâche aisée. La difficulté de chacune des missions que l’on peut accepter varie. Certaines d’entre elles par exemple, permettent d’acquérir des bonus comme subir moins de dégâts pendant un certain temps. De ce fait on peut réfléchir à faire certaines opérations avant d’entamer celles qui sont plus risquées et qui font avancer la progression de la campagne. En outre, pas mal d’heures sont à passer dans cette aventure militaire et il existe un mode annexe, le mode défi, qui peut encore gonfler le temps de jeu en vous proposant de réaliser le meilleur score en ligne.

Sinon, lors du déroulement d’une mission, nous devons gérer chaque membre de l’équipage. Ils possèdent chacun un rôle spécifique et une grande attention est à porter à cette caractéristique. Même si un tireur peut prendre le rôle de pilote, il le fera bien moins efficacement. De cette manière on doit faire grandement attention aux dangers et bon sang qu’ils sont nombreux ! Allant de la mort d’un tireur par des tirs de chasseur allemand, jusqu’à la propagation d’un incendie dans tout le bombardier qui empêche d’envoyer une personne en soigner une autre, les situations critiques peuvent survenir à tout moment ! Surtout que la concentration du joueur n’est pas toujours portée sur les conditions internes de l’appareil puisqu’il faut prendre en compte l’environnement qui l’entoure. Il faudra viser les avions ennemis pour que les tireurs puissent les engager, dicter la direction à prendre au pilote et diriger l’appareil sur les positions ciblées par les objectifs. Ainsi la jouabilité demande de toujours rester vigilant et de porter une attention aux moindres détails, nous somme sans cesse sollicités dès qu’il y a de l’action.

Un grand contenu militaire
Alors que certains moments permettent de vaguer au repos, d’autres peuvent être critiques et même engendrer le crash du bombardier. Mais si une mission se passe mal et que la mort de tout l’équipage est à déplorer, certains peuvent survivre. Et on doit cela grâce aux statistiques de survie qu’ils possèdent. On trouvera avec beaucoup de bonheur un moyen de diminuer tous ces dangers en améliorant les tourelles de l’avion, en consolidant son blindage, en améliorant les combinaisons de l’équipage, etc. Un grand contenu est à retrouver dans Bomber Crew, on peut personnaliser notre avion de guerre, donner des compétences aux membres du bombardier, en recruter d’autres si besoin etc. Bref le plaisir de pouvoir améliorer encore et encore tout ce que l’on possède est bien présent. De la sorte le gameplay demeure riche et varié dans son ensemble, malgré des missions qui se ressemblent beaucoup car le procédé est toujours le même : décoller, voler vers le point de mission, faire attention aux chasseurs et bombarder les emplacements nazis, puis sortir du territoire ennemi et réatterrir sur la piste de la base.

En revanche, plus on avance dans la campagne, plus les ennemis seront forts et différents. On se verra affronter des as, pilotes d’exceptions qui risquent de vous malmener, mais une grosse récompense en livre sterling est à la clef. En raison de cela, la difficulté se trouvera croissante et correctement amenée. Cependant, le choix des missions peut vous obliger à vous attaquer à une confrontation hors de votre niveau et vous mener à la perte de tout votre équipage. Un sentiment d’injustice s’exprime à ce moment étant donné que l’on se dit qu’importe l’opération choisie, on est condamné.

Une stratégie de haute volée
N’oublions pas aussi que l’œuvre des développeurs anglais met en avant des mécanismes liés à la réflexion. D’une part, nous avons tous les divers facteurs externes de l’appareil qui demandent une attention particulière, ensuite la situation interne l’appareil qui force à user de stratégie en se concentrant sur les déplacements et occupations de l’équipage plus leurs points de vie, et d’autre part la possibilité d’équiper les personnages et l’avion proposant plusieurs façons d’aborder une mission. En plus de cela, nous pouvons dire que la manière dont la notion stratégique est utilisée dans le jeu est intelligemment utilisée !

En outre, si l’on doit aborder le coté visuel du jeu, rien de notable n’est à relever. Pourtant, notons que même si cela n’est pas flagrant sur l’écran de la Switch, lorsqu’on joue sur un téléviseur les textures paraissent beaucoup plus fades et simples tant on verra un décor répétitif et très peu détaillé au sol. Bomber Crew ne brille donc pas sur son aspect graphique, mais son côté ambiance sonore est lui, plus réussi. L’atmosphère est vraiment correcte grâce aux effets sonores et musiques de fond qui sont en accord avec le gameplay. Sans compter que le jeu utilise les vibrations HD donnant un vrai plus sur l’ambiance, indiquant si les tirs reçus endommagent beaucoup notre bombardier et son équipage en fonction de la force ressentie dans nos mains.

Conclusion
Cette production anglaise emprunte un peu à Faster Than Ligth sans totalement le copier puisqu’il impose un gameplay relié par l’ambiance de la 2ème guerre mondiale. On retrouvera des principes stratégiques un peu tirés de la simulation pour tirer un maximum profit de la jouabilité de notre bombardier. Même si coté graphisme c’est assez pauvre, cela n’empêche en rien l’œuvre du studio brigthonien de mettre en avant un large contenu sur lequel on peut s’amuser pas mal de temps. Finalement Bomber Crew s’inscrit comme un bon jeu prenant un coté plus simulation qui en fait sa différence.
Points positifs
  • Ambiance bonne poussée par le coté simulation et la bande son
  • Une Jouabilité bien maitrisée et basée sur la stratégie et la réflexion
  • Un grand contenu, et le bombardier personnalisable
  • Une campagne proposant pas mal d’heures de jeu
  • Prend profit des vibrations HD
  • Une gestion de l’équipage et de l’avion très appréciable
Points négatifs
  • Graphiquement pas riche du tout
  • Une difficulté un peu injuste par moment
  • Les missions qui se ressemblent souvent dans leurs démarches
7.6
Bon
Graphismes - 5
Gameplay - 8
Stratégie  - 8.5
Bande-son - 7
Contenu  - 8.5
Durée de vie - 8.5
Difficulté - 7.5
Rapport qualité-prix  - 8
Amusement  - 7.5
GénéralKaiminus
Ecrit par
Étudiant de 20 ans en informatique, je croque à pleines dents les jeux indés de toute sorte ! Les séries Pokemon, Mario & Luigi, Tales of, Layton et Zelda font parties de mes commandements.

2 Comments

  1. Good et Bad inversés !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire