Dragon Ball FighterZ (Nintendo Switch) – Le test

Présenté à l’E3 2017 en tant que grande surprise que personne ne s’attendait à voir et sorti en ce début d’année sur différents supports. Dragon Ball FighterZ est un jeu de combat tiré du légendaire manga d’Akira Toriyama et développé par le très talentueux studio Arc System Works (à qui l’on doit notamment d’anciens jeux de combats DBZ 2D comme SuperSonic Warriors). La mouture Nintendo Switch débarque enfin 9 mois après pour le bonheur des fans de jeux de baston 2D et/ou les fans de l’univers Dragon Ball.

Ready ? FightZ !

En quoi consiste ce jeu de combat Dragon Ball ? C’est un jeu de combat en équipe, les joueurs devront donc composer une équipe de 3 personnages parmi les 24 disponibles de base (+ 6 en DLC) ces personnages sont tous tirés des périodes Z et Super du manga (RIP Sangoku Enfant). Le but étant de mettre KO les 3 personnages de l’équipe adverse.

Pour se faire donc vous disposerez d’un système de combat très proche de Blazblue Cross Tag Battle ou encore Marvel Vs. Capcom Infinite, comprenez donc que chaque combattant peut être remplacé à tout moment par un de ses coéquipiers pour récupérer de la vie ou encore de venir en assistance et permettre de prolonger les combos encore plus et infliger un maximum de dégâts à l’adversaire.

Jeu de combat 2D oblige vous devrez donc apprendre à utiliser les quarts de cercle du joystick associé aux différentes touches.
Pour les bases vous avez donc la possibilité de donner des coups légers, moyens et forts ainsi que d’utiliser des attaques de Ki (type Kaméhaméha ou de simple boules de ki), bien évidemment vous aurez la possibilité, grâce à une jauge de Ki à 7 niveaux se remplissant en combattant, de déchaîner des supers attaques voire des attaques ultimes difficiles à placer mais extrêmement puissantes.

Pour les particularités inhérentes à ce jeu Dragon Ball FighterZ vous aurez la possibilité de vous téléporter instantanément dans le dos de votre adversaire, avoir un style de combat plus aérien que la plupart des jeux de combat mais également d’utiliser les fameuses boules de Crystal, chacune d’entre elles apparaissant si vous effectuez un combo entier et une fois les 7 réunies vous aurez la possibilité entre autres de ressusciter l’un de vos personnages.

Autre point stratégique, vous aurez la possibilité de déclencher un mode “hyper” à tout moment (une fois par combat) à la durée plus ou moins longtemps selon le nombre de combattants encore debout dans votre équipe. Ce mode “hyper” permettra de récupérer de la vie ainsi que de jump cancel plus souvent (cela parlera plus aux combattants aguerris) et donc créer beaucoup d’opportunités de combos en plus d’infliger de nombreux dégâts. Les grands spécialistes sauront utiliser celui-ci avec leur dernier combattant pour complètement retourner l’issue d’un combat.

Néophytes n’ayez crainte ! En effet ce jeu à introduit un système d’auto combo (réutilisé dans Blazblue Cross Tag Battle par exemple), comprenez donc à cela que si martelez la touche “Y” en touchant votre adversaire, un enchaînement entier se déclenchera sans avoir besoin nécessairement d’action de votre part, même chose sur l’auto combo “X” qui permettra d’utiliser une super attaque en fin d’enchaînement.

Au niveau du gameplay donc au final c’est bien cela qui fera tout le sel du jeu, bien qu’il soit accessible aux néophytes, il existe une réelle profondeur que les plus aguerris iront chercher pour casser des automatismes du jeu aux moyens de jump cancel et ainsi créer leurs propres combos mélangeant téléportation, rebonds sur les parois et assiste des autres personnages de l’équipe.

En exclusivité sur Nintendo Switch les contrôles simplifiés ont été ajoutés permettant aux débutants ayant du mal avec les quarts de cercle de lancer les techniques des personnages sur la simple pression d’une touche. (Une très mauvaise habitude à ne pas activer si vous souhaitez progresser dans le jeu).

Un contenu bien fourni

Le menu principal du jeu se présente sous la forme d’un lobby dans lequel vous pourrez vous déplacer librement avec un personnage de votre choix (que vous pourrez débloquer en achetant des capsules avec la monnaie in-game), vous pourrez également observer les autres joueurs se déplacer en temps réel et y organiser des combats en arène (privés ou non) ou bien rejoindre le ring central où s’organise des combats d’arène dont le but sera de conserver la place de vainqueur.

Concernant les modes de jeux faisons un tour rapide de tout ce qui est disponible :

  • Mode Histoire : Un mode dans lequel vous contrôlerez les personnages sur un plateau de jeu de société (rappelant Budokai 2) dans lequel vous devrez progresser à la fois dans l’histoire en attaquant les antagonistes principaux ainsi que des sous-fifres vous permettant de gagner des points d’expérience sur vos personnages améliorant ainsi leurs statistiques. Ce mode est assez complet et proposera au total 3 branches d’une histoire concoctée spécialement pour le jeu et introduisant le personnage exclusif de C-21, un cyborg majin absorbant les capacités de ses adversaires. Pas mal d’interactions inédites entre les personnages de l’univers pourront être observés et quelques cinématiques seront présentes pour un maximum de fan service (la complétion vous permettra entre autre de débloquer C-21).
  • Mode Arcade : Vous aurez ici le choix entre 3 parcours plus ou moins longs, chacun d’entre eux dispose d’embranchements que vous pourrez emprunter en fonction de vos performances sur les combats que vous y effectuerez. Sachant que plus vous êtes bons, plus les adversaires seront difficiles à battre. Pour en rajouter une couche, des parcours alternatifs difficiles seront déblocables.
  • Les modes de combat (En ligne, local) : Pour le combat en ligne bien évidemment vous aurez le choix entre le classé où votre objectif sera de gravir les échelons ou alors le mode amical (en ajoutant à cela les combats organisés dans le lobby). Pour le combat en local une spécificité sympathique sera la possibilité de choisir les règles et notamment d’organiser des combats en 1v1, 2v2, 3v3 ou choix libre (une feature qui était très demandée depuis la sortie).
  • Le combat en groupe : Ce mode en ligne exclusivement vous propose de contrôler un personnage dans une équipe, ainsi 6 joueurs s’affronteront en ligne chacun ayant le contrôle de son propre personnage, ce mode est à double tranchant car soit vous êtes en parfait harmonie avec coéquipiers, soit vous verrez un résultat très brouillon ou chacun fera son 1v1 jusqu’à se faire mettre KO. Une idée sympathique mais à consommer entre amis de préférence.
  • Coupe FighterZ : Un mode “Fan club” évènementiel dans lequel il vous faudra voter pour un personnage, combattre et remporter des victoires pour votre club permettra de remporter de très grosses sommes de Zennies (monnaie in-game) à l’issue de l’évènement. Ce mode propose également des combats spéciaux en équipes de 3 joueurs contre des boss avec une composante RPG tirée tout droit du mode histoire (on se calme pas de gorilles géants ce sera généralement une succession de personnages contrôlés par l’IA à une difficulté extrême).
  • Entraînement : Un classique dans les jeux de combats, avec tout plein d’options vous permettant de vous entraîner et peaufiner vos enchaînements. Il y a également un mode “défis combos” dans lequel vous devrez passer 10 défis avec chaque personnage, ce dernier est un excellent professeur vous permettant de connaître quelques enchaînements avancés avec chaque personnage.
  • Replay : Chaque combat en ligne que vous effectuerez sera stocké temporairement dans le mode replay et à disposition pour que vous les regardiez de nouveau et pour les sauvegarder définitivement. Vous avez également la possibilité de rechercher des replays d’autres joueurs ainsi que ceux des meilleurs joueurs du moment afin d’apprendre d’eux (ou tout simplement en prendre plein la vue). A noter que vous pourrez activer différents commentateurs sur le combat comme l’annonceur de tournois ou Freezer pour ne citer qu’eux.
  • Autres : Les classements (pour vous comparer au monde ou vos amis) et la boutique vous permettant donc d’acheter des éléments cosmétiques comme des titres pour votre profil, des personnages pour le lobby ou encore de nouvelles couleurs pour vos personnages en combat.

Pour les recherches de combats en ligne une fonctionnalité fort sympathique à noter est que vous pourrez librement jouer en mode Arcade ou Entraînement sans que cela n’interrompe la recherche !

Arc System Works dans son élément

Le style graphique du jeu respecte totalement l’œuvre originale d’Akira Toriyama, les animations en cel-shading sont d’une qualité impressionnante (tout est animé à la main) retranscrivant le dynamisme et la rapidité des affrontements de l’anime. Ce n’est pas pour rien que le jeu a su briller lors de grands événements d’eSports comme l’EVO 2018 que ce soit grâce à la popularité de la licence, la profondeur du gameplay ainsi que la beauté des combats en jeu.

Les attaques des personnages sont complètement fan service, ainsi vous pourrez retrouver le coup de tête accidentel de Gotrunks à Buu par exemple ou encore Krillin qui fera un caméo lors de l’attaque ultime de C-18 s’ils se trouvent dans la même équipe. Achever un adversaire avec une projection forte l’enverra sur un autre stage ou encore terminer avec une attaque ultime détruira la planète. A noter que sous certaines conditions propres à l’histoire de la saga vous pourrez assister à des cinématiques spéciales en fin de combat mettant en scène des moments cultes (Achever Yamcha avec Nappa sur la carte “Canyon” enclenchera la cinématique de la mort humiliante de Yamcha face à un Saibaman).

Si le roster du jeu comprenant donc 24 personnages peut sembler maigre face aux 161 personnages de Budokai Tenkaichi 3, ce dernier peut au moins se féliciter de n’avoir aucun clone (malgré les multiples versions de Sangoku et Végéta), chaque combattant dispose donc de son propre kit d’enchaînements et de spécificités qui les rendent tous uniques. On pourra regretter l’absence de certains personnages ou encore la présence d’une autre version de Goku et Vegeta parmi les DLC mais en tant que tel le jeu saura bien satisfaire les fans (RIP Mr. Satan et Tortue Géniale).

Le portage Switch est donc un excellent portage grâce notamment à la possibilité de jouer en mode portable mais aussi à une technique impeccable ne souffrant que très rarement de ralentissements avec un netcode solide et corrigé depuis les débuts catastrophiques sur les autres supports, très peu de lags en jouant en ligne (cela dépendra bien évidemment de la qualité de connexion entre vous et votre adversaire).

Conclusion
Enfin après 9 mois d’attente les joueurs Switch pourront enfin mettre la main sur cette version hybride du jeu, l’attente en valait clairement la peine pour un jeu sorti avec toutes les mises à jour et correctifs rendant le jeu le plus équilibré et stable possible. Les fans de Dragon Ball tout comme les fans de jeux de versus fighting y trouveront largement leur compte, on pourra regretter un roster amputé de 6 personnages ajoutés en DLC parmi les plus populaires (Bardock, Vegeto & Cooler) ajoutant quasiment le prix du jeu une seconde fois pour rendre la note encore plus salée qu’elle ne l’est déjà. Mis à part ce détail le portage est très bien réalisé et c’est un jeu de versus fighting extrêmement solide qui s’ajoute au line-up de la Nintendo Switch !
Points positifs
  • Enfin disponible en version portable et salon
  • Un roster de 26 personnages uniques dans leurs mouvements
  • Techniquement très stable (60 FPS constants avec de rares ralentissements)
  • Un grand nombre de modes de jeux différents
  • Toutes les mises à jour disponibles (combats 1v1 & 2v2)
  • Exactement le même contenu que les autres versions du jeu
  • Graphiquement beau à voir
  • Aussi bien accessible que très profond
Points négatifs
  • Les DLCs qui auraient pu être intégrés de base pour compenser le retard de sortie
  • Un manque d’ergonomie des joycons (manette pro fortement conseillée pour y jouer sérieusement)
  • Le mode Histoire “forcé” pour débloquer C-21
  • Un mode “survie” ou “time attack” n’aurait pas été de trop
8.7
Génial
Graphismes - 8
Gameplay - 10
Accessibilité - 8
Contenu - 7
Fan Service - 9
Sentiment de progression - 10
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire