Carcassonne (Nintendo Switch) – Le test

Premier venu de la vague de jeu de société Asmodée (annoncée depuis l’E3 2018) à rejoindre le catalogue de la Nintendo Switch, Carcassonne, le célèbre jeu de société demandant de construire des terres autour de la fameuse ville française fortifiée ayant prêtée son nom au jeu, est disponible sur l’eShop depuis le 6 Décembre 2018 dans une version digitale du jeu de plateau plus portable que jamais sur l’hybride de Nintendo.

Des cités médiévales et des tuiles

Si vous n’êtes pas familiers avec les règles du jeu en voici un bref résumé. Sur le plateau des tuiles sont à piocher au hasard et ces dernières représentent des morceaux de villes, des routes, des plaines. Un peu à la manière d’un jeu de dominos vous devrez placer les tuiles dans des endroits et positions cohérentes pour construire des routes, villes et abbayes. Une fois toutes les tuiles piochées et posées la partie se termine.

Chaque joueur doit donc construire et revendiquer ses morceaux de territoires à l’aide de pions (Meeples) servant a collecter des points : une route complétée par exemple (c’est-à-dire reliant deux villes) rapportera 1 point par tuile représentant une route ou une abbaye, un point par tuile adjacente ou encore les citadelles rapportant encore plus de points selon le nombre de tuiles qu’il à été nécessaire de poser pour en compléter le contour. Tout est basé sur la stratégie et sur le fait de bien réfléchir au positionnement de ses tuiles et Meeples pour revendiquer et construire des territoires rapportant le plus de points possibles. Le comptage des points se fait en direct pendant la partie mais une fois toutes les tuiles posées, un compte final se met en place pour déterminer à qui reviennent des points bonus pouvant, la plupart du temps, complètement retourner la situation.

Au premier lancement du jeu un tutoriel vous expliquant les règles de base se propose afin de commencer à découvrir le jeu dans de bonnes conditions, 2 extensions apportant leur lots de règles spécifiques sont également incluses (“L’Abbé” et “La Rivière”).

En termes de configuration il vous sera possible de jouer contre l’IA ayant jusqu’à 5 niveaux d’intensité différents pour des parties en solo (ou alors en inclure avec d’autres joueurs), mais vous pourrez bien sûr jouer avec d’autres d’autres personnes, jusqu’à 6 joueurs, en faisant tourner la manette (ou alors 4 manettes séparées mais seulement à 4 joueurs maximum). Vous aurez la possibilité de sélectionner les extensions que vous souhaitez activer pour modifier un peu les règles et… c’est tout. Le jeu reste très respectueux du matériel d’origine.

Si le passage en digital de certains de jeux de société peut s’avérer périlleux, Carcassonne est l’exemple parfait d’un jeu dont la version digitale est bien plus pratique et maniable en termes de gameplay que son pendant réel. En effet le comptage de points sera à oublier puisque calculé automatiquement par la machine et vous aurez également des propositions de placements possibles de vos tuiles facilitant la lecture du jeu. Néanmoins rien ne remplaçera la bonne ambiance conviviale qu’apporte une partie rassemblée à plusieurs autour d’une table à manipuler des pièces tangibles et se disputer sur les règles.

Cependant une chose notable est à déplorer, l’absence d’un mode multijoueurs en ligne qui aurait largement eu sa place surtout pour une version digitale de jeu de société. De plus si 2 extensions sont gracieusement incluses, pour obtenir la dernière “Auberges et Cathédrales”, il vous faudra débourser 6,99€ supplémentaires. L’intérêt de cette version réside donc plutôt dans sa portabilité ainsi que la possibilité de jouer en solo contre l’IA. Ce n’est que le début cependant car courant 2019, il est prévu de pouvoir jouer en local avec plusieurs consoles ainsi que l’arrivée de plusieurs extensions. Peut-être que le mode online pourrait arriver dans la foulée mais à l’heure de ce test aucune de ces fonctionnalités n’est présente.

Conclusion
Le premier arrivé de la vague de jeux de société Asmodée est une très bonne adaptation du jeu original, les tutoriels et règles présentes permettent une grande accessibilité autant aux néophytes qu’aux vétérans. Le côté convivial d’un jeu de société est retranscrit ici par l’absence d’un mode online au profit d’un multijoueur vous permettant de jouer en mode “hot seat” consistant à se passer la manette mutuellement à la fin de votre tour de jeu. On regrettera tout de même cette absence d’Online qui aurait été la bienvenue pour se mesurer à des amis possédant le jeu ou bien n’importe qui sur Internet. Pour 19,99€ vous avez là une version moins chère et plus pratique que le jeu de plateau réel.
Points positifs
  • Carcassonne mais sans se trimballer la (grosse) boîte ni compter les points
  • Des tutoriels et règles pour s’initier
  • La possibilité de jouer contre une IA
  • Mode multijoueur en local
Points négatifs
  • Absence de multijoueur en ligne (potentiellement ajouté en 2019)
  • Le prix des extensions (6,99€ soit presque la moitié du jeu)
7.4
Bon
Graphismes - 8
Accessibilité - 7
Rejouabilité - 10
Stratégie - 8
Personnalisation - 4
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire