Fallen Legion: Rise to Glory (Nintendo Switch) – Le test

Un roi décédé, une passation de pouvoir, de sombres secrets dévoilés, des trahisons et une lutte pour le trône, voilà de manière bien schématique ce que vous propose Fallen Legion: Rise to Glory. Deux généraux luttent pour obtenir le trône fraîchement libéré. Quel camp choisirez-vous ?

Sans vous donner plus de détails, Fallen Legion vous propose de commencer une partie en tant que Cecille ou Leandur, l’un des deux Généraux qui doivent prendre le pouvoir à la suite du roi. Cecille se voit contrainte à la succession alors que Laendur y voit là l’opportunité rêvée pour mener à bien ses idéologies. Bien que les histoires soient liées, le choix du personnage correspond à une sauvegarde distincte et vos agissements d’un côté n’auront aucune influence sur l’autre, si ce n’est faire deux fois la même histoire mais avec des points de vue et enjeux différents. Mais vous ne vous en rendrez compte qu’en faisant l’expérience par vous-même, rien ne vous l’indiquant.

Le scénario semble alors un peu décousu et se construit avec la progression des personnages dans l’histoire. Il vous faudra un certain temps pour bien saisir la situation car le jeu vous lance en pleine polémique sans trop d’explications. Le contexte est pourtant intéressant mais cela est quelque peu déroutant en début de partie. Quelques temps de chargement vous afficheront des informations sur le contexte, les personnages et lieux clés, mais cela ira souvent bien trop vite pour que vous ayez le temps de tout lire, d’autant plus que ces informations sont assez aléatoires car refaire le même niveau ne vous affichera pas pour autant la même information. Nous sommes donc plongés dans un fouilli scénaristique où vous aurez besoin de l’aide des menus pour y relire les informations que le jeu tente de vous fournir en dehors des lignes de dialogues…

Un scénario identique sous deux points de vue

Afin d’appréhender le gameplay, il est nécessaire de comprendre le contexte. L’ancien roi possédait une grimoire magique doté de parole et de pouvoirs particuliers. L’ambiance nous fait comprendre que c’est le grimoire qui était derrière les agissements du roi et que ce dernier n’était qu’un pantin. Cecille hérite donc de ce grimoire et se voit poussée à prendre le trône. Le grimoire partage alors avec elle ses pouvoirs mystérieux qui ne sont rien d’autre que de la nécromancie. De puissants guerriers tombés au combat obéissent désormais à ses ordres et le grimoire fait tout pour la pousser au conflit avec l’autre général pour le faire tomber et assurer son contrôle du trône. Aveuglée par ses promesses et sa puissance, Cecille écoute le grimoire et suit ses ordres. Cependant, Leandur se rend compte des agissements du grimoire et souhaite à tout prix éviter que Cecille prenne le pouvoir. Après avoir épié cette étrange conversation, Leandur trouve au sol une page du fameux grimoire et se voit également conféré ces étranges pouvoirs de nécromancie. Il décide alors d’affronter Cecille à son propre jeu et parcourt de son côté les régions pour défaire les troupes et agissements de Cecille.

Ceci étant expliqué, vous comprenez que peu importe le personnage que vous incarnez, vous allez devoir conquérir chaque région et gagner chaque bataille pour tenter d’obtenir le trône à la place de l’autre pour des raisons différentes.

Spam to win

Niveau gameplay, vous devez donc naviguer sur la carte de manière linéaire à travers les différents lieux pour vous forger votre armée. Vous débloquez les lieux les uns après les autres et des bribes de scénario feront leur apparition de temps à autre pour vous situer dans l’histoire et vous informer des agissements du camp adverse. Chaque niveau sera alors composé soit de plusieurs dialogues à la suite, soit d’une phase de combats composée environ d’une demi-douzaine de combats à la suite, voire parfois moins. Ces phases durent approximativement entre 5 et 15 minutes, en fonction de la présence de dialogues ou de boss. Vous allez donc commencer par obtenir des guerriers d’autrefois qui combattront à vos côtés et surtout à votre place. Le nombre de ces derniers augmentera assez rapidement dès le début de partie afin de compléter votre équipe pour en obtenir un maximum de 3 au combat. Les phases de combats vous font donc sélectionner vos combattants qui vous accompagneront. Chaque combattant sera alors affecté à une touche parmi Y, B et A. Ces combattants auront alors une petite jauge d’attaque qui se remplira automatiquement. Chaque jauge est composée de trois segments et chaque segment rempli permet au combattant associé d’attaquer. De ce fait, chaque combattant peut attaquer 3 fois lorsque sa jauge est pleinement remplie. A côté, votre personnage aura des sorts à disposition via le bouton X qui épauleront vos combattants. Ces sorts, au nombre de trois, se chargeront au fur et à mesure des attaques que porteront vos combattants. Il faudra donc alterner entre attaques et sorts pour tirer au mieux parti de votre panel de compétences. Pour compléter le tout, une pression sur le bouton ZR et le bouton d’attaque d’un combattant vous permettra de consommer entièrement sa jauge pour effectuer une attaque spéciale. Chaque combattant possède une attaque distincte qui sera utile ou non en fonction de la situation. En enchaînant plusieurs attaques d’affilée, vous déclencherez des combos et attaques spéciales. Plus votre combo est élevé, plus vos dégâts augmenteront. Mais vous devrez faire attention car la moindre attaque qui fera diminuer les points de vie d’un de vos combattants viendra réinitialiser ce combo.

Trop de timing tue le timing

Chaque combattant a donc une jauge de vie qu’il faudra surveiller. Un de vos sorts vous permettra de leur rendre quelques points de vie et une autre encore d’en ressusciter un à la fois. Cependant, il vous est possible d’éviter les dégâts infligés par vos adversaires en utilisant le bouton L au bon moment. Cela permet d’utiliser un bouclier magique qui bloque les dégâts et projectiles si le personnage n’effectue pas d’attaque au même moment. Il faudra donc jauger ce moment parfait pour être sûr d’éviter les dégâts. Et si jamais vous n’y parvenez pas et que vous perdez vos trois combattants, votre personnage se retrouvera démuni et la moindre attaque qui l’atteindra signifiera sa mort et la fin de partie. Votre unique solution sera d’appuyer frénétiquement sur le bouton X afin de regagner suffisamment de mana pour ressusciter l’un de vos combattants. Le gameplay est donc plutôt varié sur le papier avec un principe de combo et de défense assez intéressant et rythmé sur la maîtrise du timing parfait. Cependant, c’est tout ce que le jeu aura à vous mettre sous la dent. Le gameplay n’ira pas plus loin et les mécaniques ne changeront que via les différents schémas d’attaque des monstres que vous devrez connaître pour tenter de conserver un bon combo. Le point le plus gênant est que vous pouvez avancer dans le jeu sans vraiment vous soucier de votre défense. Il suffira de vous soigner suffisamment derrière grâce à vos attaques. Mais de temps à autre, un ennemi ou un boss viendront littéralement vous exploser si vous n’êtes pas à l’aise avec le système de défense. La difficulté est donc basée sur les adversaires que vous rencontrez et non pas sur votre progression, ce qui est plutôt déstabilisant.

Pendant les phases de combat, entre deux molestages de monstres, divers bandits et armée adverse, des questions apparaîtront avec trois choix de réponse. Cela aura souvent lien avec des conflits internes, de la gestion de votre armée à des querelles entre individus. Vos choix auront une influence sur le moral de vos troupes en tant que leader. Cependant, ceux-ci n’auront qu’un réel impact sur la quantité de vie restaurée à vos combattants entre deux combats. Le moral n’ayant aucune autre incidence sur le déroulement du jeu ni sur les choix proposés. Vous obtiendrez parfois des objets utilisables pour la phase de combat en cours si vos réponses sont jugées acceptables ou adéquates. Ces objets auront des utilités diverses et variées mais viennent simplifier davantage le jeu qui n’en a pas spécialement besoin. A la fin de chaque phase de combat, vous obtiendrez une gemme que vous pourrez équiper ainsi qu’une note pour juger vos capacités défensives, offensives et votre technique, ces trois aspects offrant ensuite une note globale allant de D, C, B, A jusqu’ à S. Ces notes apparaîtront ensuite directement sur la carte.

Du faux contenu

En progressant dans l’histoire, vous débloquerez de nouveaux combattants, chacun ayant sa particularité, ses attaques et coups spéciaux. Ceux-ci pourront même évoluer si vous jouez beaucoup avec, débloquant ainsi une nouvelle apparence, de nouvelles attaques et des statistiques améliorées. Vous pouvez également retrouver toutes ces informations dans le menu correspondant mais vous n’en apprendrez pas plus. Un autre menu vous permettra de choisir les gemmes que vous souhaitez équiper. Chaque gemme apporte différentes statistiques qui auront une influence sur vos combattants. Cependant, vous ne pourrez en équiper que trois et quasiment toutes les gemmes auront une interaction avec un seul combattant, augmentant ses points de vie, sa défense, son attaque ou encore l’une de ses attaques. Vous aurez également quelques rares gemmes qui auront un effet général tel qu’augmenter la régénération de mana pour vos sorts ou accélérer la récupération de points d’attaque de vos combattants. Mais cela est assez réducteur et casse complètement l’intérêt d’utiliser des gemmes puisque vous devrez négliger les “améliorations” de certains de vos combattants pour bénéficier d’un bonus global. Vous trouverez un dernier type de gemme qui remplacera votre sort de résurrection par un autre, chaque gemme spéciale apportant un sort différent, parfois offensif ou défensif.

La bande son est intéressante et bien rythmée mais devient vite répétitive car les morceaux ne sont malheureusement pas nombreux. Les graphismes sont très basiques mais suffisamment soignés pour ne pas piquer les yeux. Cependant, ce n’est pas non plus révolutionnaire et dans la répétition générale, on se lasse très vite de tout, même si c’était initialement réussi. Le bestiaire lui aussi n’est pas très varié. On notera cependant l’effort fait sur les boss et surtout le boss de fin. Autrement, on en fait vite le tour.

Conclusion
Fallen Legion: Rise of Glory n’est pas mauvais sur le fond mais l’est dans la forme. Avec un gameplay et des mécaniques de jeu efficaces mais bien trop répétitives, le jeu se tire lui-même une balle dans le pied. Sa difficulté linéaire inexistante rend certains combats bêtement difficiles par rapport au reste du contenu. Le timing de vos attaques et de votre défense sera la clé parmi un fouilli général de mashing de boutons. Son scénario aurait pu être un poil intéressant avec deux axes de vision opposés mais le voilà gâché par la répétitivité du titre. En y ajoutant des menus et choix interactifs sans grand intérêt, on garde un arrière goût amer en bouche. Pour enfoncer une dernière fois le clou, le vocabulaire militaire bien ancré rebutera bien plus que les anglophobes car le jeu n’est pas traduit et on y perd en compréhension sur des moments clés...
Points positifs
  • Scénario intéressant à suivre sous deux angles
  • Choix interactifs entre les combats
  • Des mécaniques de combat et un gameplay très intéressants
  • Une bande son énergique et des graphismes sympathiques
  • Choix des voix japonaises ou anglaises
Points négatifs
  • L’histoire est assez complexe à suivre si on ne fait pas les deux points de vue...
  • ...mais seul le début “change” donc inutile de refaire deux fois la même histoire
  • La jauge de moral qui ne sert quasiment à rien
  • Le gameplay devient très vite répétitif, presque sauvé par le boss de fin
  • Les mécaniques de combat n’évoluent pas au cours du jeu
  • La musique devient malheureusement très répétitive
  • Non traduit en français et assez dur à comprendre avec le vocabulaire militaire
4.2
Décevant
Scénario - 5
Gameplay - 2
Graphismes - 4
Audio - 4
Durée de vie - 6
Etienne Masson
Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire