Secret Files: Tunguska (Nintendo Switch) – Le test

La série de point & click Secret Files arrive sur Nintendo Switch ! Après Syberia, Thimbleweed Park ou encore Les Chevaliers de Baphomet  5 : La Malédiction du Serpent, Deep Silver  et Koch Media s’y mettent aussi avec Secret Files: Tunguska, déjà sorti à l’époque sur Wii et DS. Secret Files 2 : Puritas Cordis et Secret Files 3 sont aussi prévus sur Switch à une date encore indéterminée. Développé par Fusionsphere Systems et Animation Arts, nous avons donc joué les aventuriers afin de percer le mystère de Tunguska.

Secret Files: Tunguska nous plonge dans la peau de Nina, une jeune femme à la recherche de son père. Le bureau et l’appartement de ce dernier ont été saccagés et elle comprend rapidement qu’il a été kidnappé. Ce dernier se nomme Vladimir Kalenkow, c’est un scientifique émérite qui étudiait la catastrophe inexpliquée de Tunguska en 1908. La police ne souhaitant pas vous aider, on prend donc le contrôle de Nina et de son assistant Max. Vous allez être entraînés dans un complot aux proportions gigantesques. Poursuivis dans le monde entier par une cellule d’espionnage russe et une fervente société secrète, les deux aventuriers doivent résoudre des énigmes en Allemagne, en Russie, à Cuba, en Chine et même en Antarctique.

Pour progresser dans votre aventure, vous allez ramasser tout un tas d’objets et les stocker dans votre inventaire. Dans la pure tradition des point’n click, ces objets serviront à résoudre diverses énigmes. Ils sont visibles à l’écran et il faudra les sélectionner et les faire interagir avec les éléments de décors. Il y a beaucoup d’objet à récolter et d’éléments avec lesquels interagir, c’est pour cela que les développeurs ont aussi ajouté une fonction qui montre tous les points d’intérêts. La prise en main du titre est assez vieillissante et bien moins ergonomique qu’un Syberia par exemple. On s’y fait au bout de quelques heures mais c’est un peu rude à la manette.

Il n’y a pas de mode de difficulté à choisir, ce sont les énigmes à résoudre qui feront bouillonner votre cerveau. Les puzzles sont logiques mais manquent souvent d’originalité et certaines combinaisons d’objet sont un peu tirée par les cheveux. Le premier reproche que l’on pourra faire à Secret Files: Tunguska, c’est qu’il devient vite lassant et ne parvient pas à surprendre le joueur. On parle à différents personnages, on fouille toute sorte de lieux, on combine les objets entre eux mais tout reste assez linéaire. L’histoire est assez intéressante à suivre et nous tient sur une bonne dizaine d’heures mais tout n’est pas parfait.

Les personnages par exemple manque de charisme, là où dans Syberia on avait Kate et Oscar, deux personnages inoubliables, ici on a Nina et Max, deux personnages au design classique et aux animations rigides. Même dans les dialogues, on ne trouve pas d’humour particulier et on n’en apprend pas vraiment plus sur eux. Le doublage français est plutôt correct mais on a du mal à se mettre dans l’ambiance car les musiques sont peu nombreuses. Le jeu n’est pas mauvais, loin de là, mais il ne surprend jamais. La progression est bonne, dans différents lieux de pays en pays, les environnements sont travaillés. Le fait d’alterner entre les deux personnages donne aussi de la variété dans le jeu.

Conclusion
Secret Files: Tunguska est aujourd’hui techniquement daté et une amélioration de l’interface n’aurait pas fait de mal mais cela reste un point’n click correct. Tout ce qu’il entreprend est classique que ce soit au niveau de sa progression, son gameplay, ses personnages et son histoire. Un Syberia passe bien mieux aujourd’hui et se révèle plus intéressant mais on a quand même apprécié faire le jeu. La durée de vie est bonne, les décors sont jolis, l’histoire se laisse quand même suivre. Cela manque juste un peu de folie dans son aventure pour en faire un indispensable.
Points positifs
  • Les environnements
  • Les loupes qui aident le joueur
  • Bonne durée de vie
  • Doublé en français
Points négatifs
  • Un gameplay vieillissant
  • Trop classique et sans surprises
  • Certaines combinaisons d’objets douteuses
  • L’ergonomie de l’interface non revue
  • Des bugs gênants
6.5
Correct
Scénario - 7
Graphismes - 6.5
Gameplay - 7
Maniabilité - 4.5
Bande son - 6.5
Durée de vie - 7.5
juju05 B
Ecrit par
23 ans - Webmaster Adjoint - Combo 3DS/Switch/One

3 Comments

  1. Est ce que vous avez réussi à passer ce bug ?
    https://twitter.com/guyoon82/status/1076106210481364992

    Répondre
    • Fire Akuma

      Le seul moyen pour avancer c de mettre la console en anglais et de passer cette porte

      Répondre
  2. un grand merci de l’astuce, j’étais complètement coincé !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire