Sky Force Anniversary (Nintendo Switch) – Le test

Sorti en 2014 sur consoles de salons et PC pour fêter les 10 ans d’existence du jeu, depuis sa parution sur mobile en 2004, Sky Force s’est offert une ressortie en 2018 sur Switch. Une console déjà bien garnie en shoot’em up de tous genres, notamment en ressorties jouant sur la fibre nostalgique d’une catégorie de joueurs, ou en petits “shmup” sans grandes prétentions mais garantissant généralement une petite spécialité qui fait la différence.

Ici, la série Sky Force se traîne une gentille réputation de Shoot’em up mou et lent. Très très loin de rivaliser sur le plan du dynamisme avec un Ikaruga par exemple, Sky Force joue la carte du gameplay pépère, où la vitesse très douce, et invariable, vous offrira régulièrement le luxe d’apprendre les patterns des vagues d’ennemis tout en douceur, et d’admirer les décors du jeu. Un rythme de jeu idéal pour les newbies du shmup, mais qui a un peu de challenge en réserve, croyez-moi. Ceci étant dit, voyons ce que ce portage Switch de SFA, a dans le ventre.

Le jeu vous met aux commandes d’un vaisseau parcourant des îles tropicales abritant des bases militaires high tech. L’ennemi dispose d’un arsenal qu’on qualifiera de réaliste (avions de toutes tailles, hélicoptères, tourelles à balles ou à lasers, chars d’assaut et j’en passe – un ensemble classique, peu inspiré mais cohérent). La principale difficulté sera d’anticiper l’arrivée des vagues d’avions, et de slalomer au milieu des balles, qui remplissent parfois l’écran. Même dans les pires moment, à savoir les affrontements contre les boss, on est très loin d’un manic shooter, ces shoot’em up donc les balles couvrent tout l’écran. Un jeu pépère j’vous disais.

Si traverser les 9 niveaux du jeu n’a rien de très difficile en soi, ce sont les 4 objectifs à remplir dans chacun d’eux qui vous donneront du challenge et vous y feront revenir plus d’une fois. Le premier consiste à détruire 70% des ennemis, le second à en détruire 100%, le troisième vous demande de secourir tous les pilotes rescapés (disséminés dans le niveau, il “suffit” de se positionner deux secondes au-dessus), et le dernier consiste à ne pas encaisser un seul coup. Chaque objectif rempli vous donne une médaille, et une fois les quatre récoltées vous débloquez une version plus difficile du niveau, avec une nouvelle fois les 4 objectifs à remplir. Pas de changement important dans les difficultés supérieures, les tirs ennemis font simplement plus mal, ils sont plus résistants mais vous rapportent beaucoup plus d’étoiles. Un seul niveau modifie ces objectifs, puisqu’il vous dépossède de vos armes, et remplace donc les objectifs de destruction d’ennemis par l’obtention d’étoiles.

Ces étoiles sont indépendantes de votre score et serviront essentiellement à acheter des améliorations pour votre vaisseau. Assez nombreuses, elles boosteront votre santé, votre puissance de tir ou encore l’aimant qui attire les étoiles, mais débloqueront surtout de nouvelles fonctions, telles que des tirs supplémentaires, des tirs de roquettes automatiques, et surtout des power up à l’usage très limités : bulle de protection, laser surpuissant ou encore explosion atomique. A chaque début de partie, vous pourrez acheter un exemplaire de chacun de ces power-ups, mais vous pourrez aussi en trouver sur le terrain.

Offrant un vrai plaisir de complétion, en nécessitant de relancer chaque niveau pour remporter les médailles, Sky Force peut devenir encore plus chronophage quand on réalise qu’il y a des cartes à collectionner, qui apparaissent de manière aléatoire et qui octroient un bonus passif (un peu plus de puissance de feu, réduction du temps pour secourir les rescapés, et j’en passe), lisible sur un côté de la carte, et un bel artwork de l’autre.

Graphiquement, Sky Force Anniversary s’en sort très bien. Les modèles 3D sont fins, les effets de lumière et de fumées sont très réussis, l’eau, les effets de transparence, tout est maîtrisé. De toutes façons, Sky Force n’essaye pas de vous en mettre plein la vue à base d’effets stroboscopiques et de boulettes hyper flashy, mais plutôt de vous proposer un univers coloré mais aux teintes jamais trop saturées.

Côté technique, l’ensemble est fluide mais contrairement aux autres versions consoles et PC, quelques ralentissements sont à noter, dans les explosions notamment.

La partie sonore est également plutôt réussie, les thèmes sont sympa sans être transcendants, les effets sonores sont de qualités, et des voix très présentes ponctuent les parties et participent à l’ambiance, ainsi qu’à la répétitivité relative du titre…

…ah j’ai oublié de vous dire que c’était répétitif?

Conclusion
Agréable à l’œil et à l’oreille, Sky Force Anniversary est un “Shmup” qui se joue à la cool, qu’on ne proposera pas forcément aux vétérans du genre, mais qui se révèle idéal pour les joueurs qui souhaiteraient découvrir le genre sans se prendre la tête. Si vous risquez d’en faire vite le tour, il y a fort à parier que vous y reveniez régulièrement pour collecter les nombreuses médailles et cartes bonus du titre. Avec son prix raisonnable, ce serait dommage de passer à côté de ce bon petit jeu.
Points positifs
  • graphiquement réussi
  • vrai plaisir de complétiste
  • temps de chargement courts
  • accessible aux débutants
Points négatifs
  • direction artistique pas oufissime
  • peu de niveaux
  • répétitif à la longue
  • quelques ralentissements par ci par là
7.6
Bon
Graphismes - 8
Bande-son - 7
Gameplay - 8
Durée de vie - 7.5
Difficulté - 8
Fun - 7
YnkRibbon
Ecrit par
Nintendovore insatiable ayant prêté allégeance aux Métroïdvania, aux Soulsborne, aux Action-RPG japonais et aux jeux indés à tendance rétro. Mon twitch : twitch.tv/ynkribbon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire