Ape Out (Nintendo Switch) – Le test

Devolver Digital et leurs développeurs Gabe Cuzzillo, Matt Boch et Bennett Foddy viennent de sortir Ape Out sur Nintendo Switch, un jeu pour le moins percutant. C’est un beat’em all bestial au style graphique coloré dont la violence rythmique sur fond de jazz frénétique pousse à briser ses chaînes. Sorti en même temps que la version PC, on fait tout valdinguer pour vous donner notre avis sur le titre.

Ape Out est un jeu qui se joue en vue de dessus, comme un Hotline Miami, et dont le but est de faire échapper un gorille de quatre zones différentes. Il n’y a pas d’histoire, c’est plutôt une échappatoire rythmée vers la liberté. Le but du jeu est simple, traverser chaque niveau sans se faire tuer. Cependant, il y aura un côté die & retry et des niveaux générés procéduralement, donc souvent des chemins différents. La difficulté viendra des gardes armés qui n’hésiteront pas à vous tirer dessus. Vous n’aurez pas d’autres choix que de projeter vos ennemis contre les murs ou dans les airs de manière brutale. En effet, beaucoup d’effusions de sang, d’explosions et de balles sur votre chemin. Votre gorille peut être blessé et au plus il perd du sang, au plus il est vulnérable. En général, trois balles suffisent à vous tuer. Le gameplay est simple et le jeu se prend immédiatement en main.

Vous pouvez vous déplacer librement avec le stick sans jamais courir, saisir un garde avec la gâchette gauche ou pousser un autre avec la gâchette droite. C’est tout, seulement trois actions possibles mais il y a plusieurs possibilités en jeu assez intéressante. En saisissant l’un de vos ennemis par exemple, ce dernier va réagir en tirant n’importe où, ce qui peut s’avérer utile pour riposter contre un autre garde. Cela permet aussi de faire bouclier et ensuite avec le second stick, vous visez dans une direction pour le balancer où vous voulez. La difficulté monte de plus en plus et sur les derniers niveaux, il arrive de mourir plus d’une dizaine de fois. Le jeu est plutôt bien équilibré mais il y a vraiment les trois/quatre derniers niveaux qui sont assez difficiles et le côté aléatoire n’aide pas forcément. La durée de vie du jeu se limite toutefois à deux petites heures.

Le menu est présenté sous forme d’album de musique. Et pour cause, la musique est l’élément central du jeu puisque le gameplay est lié à la musique. Chaque coup donné par notre animal fera résonner un son. Ce système a été imaginé et conçu par Matt Boch, Creative Director pour Harmonix et Associate Professor au NYU Game Center : il regroupe plus de 1000 samples de batterie utilisés pour créer cette bande-son jazz fluide qui se coordonne avec l’action frénétique du jeu. Deux runs n’ont jamais le même accompagnement, puisque le jeu détermine la musique en fonction de la séquence en cours, avec une humeur et une instrumentalisation unique à chaque fois. C’est le point fort du jeu car il ne va pas se perdre dans ses mécaniques de jeu, il en propose une qui fonctionne à merveille et l’ambiance est délicieuse.

Si le jeu se boucle une première fois assez vite, on n’a pas l’impression de manquer de contenu car ce que l’on nous propose est assez qualitatif. Il y aurait juste le prix de 14,99€ qui paraît un peu élevé au vu de la durée de vie mais on sent qu’il y a véritablement du travail derrière pour sortir un concept aussi accrocheur. Lorsque vous terminez le jeu, vous pourrez refaire les niveaux avec plus de difficulté car plus d’ennemis à l’écran. Un mode Arcade se débloque aussi pour refaire chaque niveau, tuer le plus d’ennemis et faire le plus haut score avec une seule vie. En plus de son système de génération musicale, le second point fort du titre est sa direction artistique colorée et maîtrisée. Il y a un effet vieillot qui titillera les nostalgiques avec peu d’élément à l’écran, on reste dans quelque chose de simple et efficace. Cette version tourne parfaitement sur Nintendo Switch, la sortie du jeu avait même été repoussée de quelques jours pour ajouter le 60fps.

Conclusion
Si Ape Out est un jeu très court, son concept est tout bonnement jouissif. Le système de génération musicale qui vient réagir en fonction de notre action est excellent bien que certains sons de batterie peuvent se répéter sur la longueur. Le gameplay avec deux touches est simple et terriblement efficace. Enfin, la direction artistique minimaliste permet au jeu de se différencier de la masse. Il est recommandé de jouer sur de courtes sessions pour ne pas trop s’arracher les cheveux car la génération procédurale n’est pas toujours pertinente, elle peut faire apparaître beaucoup d’ennemis au même endroit.
Points positifs
  • Le système de génération musicale
  • La direction artistique minimaliste
  • Le gameplay simple et efficace
  • Trois modes de jeu
Points négatifs
  • Très court (2h)
  • Les derniers niveaux rageants
  • Pas toujours précis
7.5
Bon
Graphismes - 8
Gameplay - 8
Bande son - 9.5
Durée de vie / Tarif - 4.5
juju05
Ecrit par
23 ans - Webmaster Adjoint - Combo 3DS/Switch/One

1 Comment

  1. C’est dommage que les dév’ indé ont souvent recourt à une génération procédurale pour créer leur niveau ! Ca serai tellement mieux avec un level designer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire