Yoshi’s Crafted World (Nintendo Switch) – La preview

Très attendu par la communauté des fans du célèbre Yoshi, nous avons eu la chance de jouer quelques niveaux du titre à venir sur Nintendo Switch: Yoshi’s Crafted World. Alors que les premières minutes de jeu défilent à vive allure, parviendrons-nous à assouvir toutes nos attentes pour ce titre ? Yoshi reste t-il une valeur sûre dans l’univers coloré et festif de Nintendo ? Nintendo-Town vous invite à prendre part à cette seconde preview (la première disponible ici) pleine de surprises…

Un titre attendu et désir

Certains héros Nintendo sont devenus de véritables entités dans nos esprits de gamers, des héros de jeunesse qui ont perduré dans nos mémoires et traversé les années sans la moindre difficulté, partageant avec nous nos plus beaux moments de jeux vidéos. Yoshi et sa bande de copains font assurément partie de ces emblèmes intouchables, que l’on aime retrouver au fil des consoles Nintendo, allant même parfois jusqu’à collectionner moult goodies de ce drôle de petit personnage attachant.

Tandis que Yoshi’s Wolly World est sorti en 2015 sur la WiiU, 4 années plus tard, la suite s’annonce dans une lignée similaire mais toujours plus travaillée pour offrir aux joueurs un plaisir de jeu sans faille. Dès l’ouverture de Yoshi’s Crafted World, nous sommes plongés dans l’ambiance : bonne humeur, gaité et farandoles de couleurs festives sont au rendez-vous. Le scénario peut enfin se dévoiler doucement à nous, encore tout excité à l’idée de découvrir enfin la suite des aventures de notre Yoshi favori.

Le scénario

Tout va pour le mieux sur l’île des Yoshis. Joyeux et plein d’entrain, chacun vaque avec bonheur à ses occupations. Le soleil des rêves, capable de réaliser les souhaits les plus fous, étincelle de ces beaux joyaux. Quand tout à coup…! Bébé Bowser et Kamek surgissent et tentent de dérober le soleil des rêves, avides de ses pouvoirs magiques ! La communauté des Yoshis s’unit pour venir en aide à leur divin soleil… mais tiraillé de part et d’autre, le soleil se brise et déverse ses joyaux un peu partout dans l’univers… vite les Yoshis, il faut les récupérer avant l’ennemi !

Oui les amis. Le scénario n’est pas franchement original ni très subtil. Prétexte pour débuter l’aventure, l’intérêt du jeu ne réside assurément pas dans son scénario et nous n’en tiendrons, à ce stade de la découverte du jeu, pas rigueur tant l’impatience de rentrer dans le vif du sujet nous assaille !

À le découverte du jeu

À l’aube de notre aventure, il nous faut dans un premier temps choisir notre Yoshi. Un détail pour certains, un plaisir toujours festif pour d’autres (dont nous !). 8 petits Yoshis (trop mignoooooooons) sont à notre service pour parcourir le monde afin de récupérer les joyaux du soleil. Nous prenons la rouge ! Et vous, lequel choisirez-vous ? Si comme pour nous votre cœur balance, sachez qu’il est possible de sélectionner à tout moment un autre Yoshi aussi souvent que votre cœur le désire… chic chic chic.

Similaire à son petit frère sur WiiU, Yoshi a la capacité de pondre de drôles d’œufs colorés (qui vous suivront tels des canetons suivant leur maman adorée) après avoir ingurgité des ennemis avec sa langue aussi longue que sa tête. Ces œufs sont précieux (bien que nombreux et aisés à acquérir) et contrairement à la version WiiU, vous pourrez cette fois-ci les lancer dans la direction de votre choix, tout en jouant (sans vous en rendre compte) avec la profondeur. Ils vous permettront dès lors de renverser quelques ennemis, d’ouvrir des passages inaccessibles ou encore d’atteindre des objets cachés…

La profondeur et tout le potentiel de jeu qui en découle, font désormais partie intégrante du jeu et de l’univers de Yoshi. Si nous étions un peu sceptiques au début (reconnaissons le… la profondeur peut parfois donner lieu à de petits chaos de jouabilité !), le soft nous a rapidement mis en confiance : particulièrement simple à prendre en main, ces mises en scènes pour rejoindre le premier plan ou celui derrière vous, sont aiguillées avec finesse et aisées à rejoindre. Tout du moins dans les quelques niveaux que nous avons parcourus… nul doute que Nintendo nous réserve bien des surprises avec cette profondeur !

Globalement, nous avons été séduits par la jouabilité du soft qui s’avère être agréable et accessible, y compris pour les plus jeunes.

Gameplay et surprises

Notre aventure se dévoile peu à peu au fil d’un plateau de jeu qui nous rappelle sans mal le précédent opus, avec les mêmes couleurs accrocheuses d’un Mario Party ou encore d’un inoubliable Donkey Kong Country sur SNES. Chaque niveau est identifiable par une petite pastille et nous sommes libres de déambuler en avant ou en arrière pour revenir sur nos pas ou progresser vers le tableau suivant.

Chaque monde comporte différents stages mais aussi quelques bonus, comme un distributeur de tenues… nous y voila aux petites tenues ! Pour les décrocher, il vous faudra dépenser 100 pièces et le hasard vous confiera une nouvelle tenue, utilisable de suite. Les amiibos semblent jouer un rôle important dans la collection des tenues… nous avons hâte d’en savoir plus et de découvrir toutes les tenues disponibles !

A l’usage, ces tenues permettent de protéger notre Yoshi, tel un bouclier original, qui nous serre la taille et les petites patounes, pour nous permettre d’avancer plus sereinement dans les niveaux. Un test plus en profondeur nous permettra peut-être de déceler d’autres facettes de ces tenues… quoiqu’il en soit, leurs positionnements sur notre Yoshi nous a souvent fait sourire, il est décidément plein de ressources ! Loin d’être figé, ces drôles de boites vestimentaires suivent chacun de nos déplacements et permettent de souligner le soin particulier porté aux graphismes…

Graphismes et textures

Bluffants. Tout simplement bluffants. Graphismes et textures sont d’une finesse incroyable, et nous avons été véritablement estomaqué par la réalisation stupéfiante des personnages, notamment celle des différents Yoshis. La laine qui les constitue est édifiante, crève franchement l’écran, sa réalisation est des plus fidèles et nous avons véritablement l’impression de jouer avec un pelote de laine animée. Pour ceux qui ont joué avec des peluches en laine dans leur petite jeunesse, certains souvenirs d’une tendresse soyeuse pourraient bien ressurgir en vous…!

Le plateau de jeu, véritable parcours parsemé de multiples pastilles de niveaux et de surprises, est animé et riche en couleurs, à l’image de l’ensemble du jeu. Quelques personnages sont éparpillés ici et là pour vous demander, notamment, de leur venir en aide…

Plaisir de jeu et difficulté

Alors que nous n’avons parcouru que quelques niveaux, nous avons parfaitement décelé l’effort de Nintendo pour renforcer la durée de vie de son titre. En effet, au cours de chaque stage, il vous faudra récolter un maximum de pièces, des fleurs, mais aussi de multiples objets insolites, notamment ceux demandés par de drôle de compagnons au bord de la route sur le plateau de jeu ! En résumé, nous comprenons rapidement qu’il faudra recommencer chaque niveaux plusieurs fois afin de récolter l’ensemble des objets disponibles…

À l’écriture de cette preview, nous avons assurément pris grand plaisir à découvrir cette nouvelle aventure dans l’univers de Yoshi. Réalisé avec finesse, le soft semble vouloir nous insuffler un vent de bonheur à travers un univers riche et coloré, où la petite ritournelle « Yoshiiiii » résonne encore et encore avec beaucoup de joie de vivre.

La difficulté, pour le moment, est assez légère, mais soulignons tout de même qu’il est possible de sélectionner un mode plus difficile qu’il nous tarde de découvrir. Aussi, les premiers niveaux sont souvent de grands tutoriels pour une bonne prise en main… la suite de l’aventure pourrait bien nous surprendre, tout en gardant assurément cet univers bon enfant, propre à Yoshi.

Comble du bonheur… un mode multi-joueurs est disponible… vite le 29 mars pour notre test complet !

Impressions

Rassurés. Nous sommes rassurés !

Ce tout nouveau Yoshi semble être à la hauteur de toutes nos espérances, offrant aux joueurs un univers chaleureux et festif. Pourvu d’une jouabilité agréable et de quelques idées qu’il nous tarde de découvrir plus en profondeur (les tenues, la plongée dans les différents plans du jeu, les requêtes des personnages…), nous n’avons plus qu’une seule espérance : une aventure tout aussi riche et agréable du début à la fin. Nous avons déjà hâte de te retrouver Yoshi, tiens toi prêt !

Le saviez vous ?

Au début de cette preview, nous vous parlions de cette ferveur pour lunivers de Yoshi, cette addiction qui pousse certains fans à acquérir toujours plus daccessoires insolites mettant en scène leur personnage favori. Cet amour peut être si fort quun admirateur japonais a imaginé et conçu une moto à l’image de son reptile adoré… La réalisation est si fidèle que le véhicule est muni dune langue extensible, permettant dy installer un étui avec de lhuile ou du lubrifiant !

Vous poussez quelle pond des œufs aussi…?

cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire