My Time at Portia (Nintendo Switch) – Le test

Tandis que le soleil commence à nouveau (enfin !) à se faire une petite place entre les nuages, nous prenons calmement le temps de vous faire partager une aventure tout en douceur et en quiétude, afin de vous convier dans le monde passionnant de Portia. Si vous voulez bien nous suivre… par ici les amis !

Développé par Pathea Games et édité par Team17, My Time at Portia vous invite avec beaucoup de délicatesse dans son univers coloré et chatoyant. Somme toute classique mais efficace, votre aventure débute par la succession d’une bicoque sommaire, qui laisse la brise pénétrer en son sein grâce à la présence de trous immenses dans sa charpente. Qu’importe. Votre père est parti et il revient désormais à vous de reprendre le flambeau de son atelier, ne faites pas trop le difficile… la ville vous accueille d’ailleurs à bras ouverts !

Une aventure pleine dhumanité :

Bien que vous veniez de poser un pied sur cette île verdoyante, vous vous sentirez rapidement entouré, voir même cajolé par ses résidents. En effet, chacun sera heureux de vous porter quelques mots, de vous adresser un bienvenu amical, jusqu’à vous offrir quelques menus présents. Pas sûr que tous vos petits voisins du monde réel vous aient porté autant d’intérêt à votre arrivée !

L’aspect social du titre est en effet présent et renforcé par la possibilité de réaliser multiples actions à l’égard de vos compagnons : taper un brin de causette bien entendu (et renforcer ainsi sa sympathie à votre attention), mais libre à vous d’offrir quelques cadeaux, de jouer avec eux (le soft est en effet pourvu de quelques minis jeux bien fichus !), ou encore de les défier en duel ! Ce n’est pas le monde des bisounours non plus ! Quoique…

La ville de Portia fourmille de résidents qui vaquent tranquillement à leurs occupations, avec ou sans votre aide (mais avec, c’est forcément plus chouette !). Ainsi, vous croiserez de nombreux magasins au cœur de la ville (avec des horaires d’ouverture, renforçant toujours plus l’immersion dans l’univers, bien que parfois agaçant lorsqu’il vous faut une babiole passé 23h, mais que faites vous aussi à près de minuit loin de votre maison me direz vous ?), vous y trouverez une école, une mairie… et même un coiffeur ! Véritable communauté qui évolue au fil de vos expériences, il ne tient qu’à vous de développer vos liens sociaux afin, si votre cœur l’entend, de trouver l’amour… y parviendrez vous ?

Au delà d’un attrait sympathie qui va de soit, ces résidents seront aussi enthousiasmés à l’idée de vous proposer une foule de petites missions plus ou moins complexes. Soyez aux petits soins avec eux… et vous serez généreusement récompensé !

Le travail cest la santé !

Maintenant que vous commencez à vous sentir a l’aise dans votre nouvelle ville des plus accueillantes, il va falloir songer à faire quelque chose de ses dix doigts, créer, concevoir et améliorer, tout en continuant à aider son prochain ! Le soft vous propose dès lors une foule d’activités distinctes, en commençant par la bonne tenue de votre atelier. Grâce à de multiples machines qu’il vous faudra acquérir et perfectionner avec le temps, vous parviendrez à concevoir de multiples objets, outils, meubles… indispensables à votre évolution dans l’aventure. Chacune de ces conceptions requiert bien entendu des composants spécifiques qu’il vous faudra récolter à droite à gauche, au fil de balades, ou de petits combats. Une véritable gymnastique sera nécessaire pour certaines réalisations… prenons un exemple très simple : pour concevoir une épée à clous, il vous faut des épines à récolter sur des monstres précis et une épée améliorée. Pour fabriquer la dite épée améliorée, il vous faut une épée elle même conçue grâce à du bois… qui lui se trouve tout autour de votre maison. Patience et logique…

Fort heureusement, My Time at Portia pense au confort de ses joueurs et vous laisse à disposition de nombreuses aides pour avancer dans les conceptions sans trop de prises de tête. Les différents croquis sont simples et très imagés, allant même jusqu’à vous souligner quelle machine utiliser pour fabriquer l’objet en question… bref, le joueur est tenu par la main, et très franchement, c’est plutôt sympa au final !

Vos missions vous amèneront rapidement à vous rendre dans les des ruines mystérieuses, qui seront le siège de très nombreuses récoltes en minerais mais aussi en objets plus précieux. En effet, les développeurs du soft ont fait le choix d’offrir à ce jeu une véritable identité, et une grande histoire. Ainsi, vous apprendrez au fil des heures de nombreuses ficelles qui ont su tisser la ville telle qu’elle est aujourd’hui, et c’est avec beaucoup de plaisir que vous récolterez toujours plus de biens précieux afin de multiplier les recherches au centre scientifique qui vous permettra de mettre au point de nouvelles machines et autres innovations.

Bien entendu, vous ne passerez pas à côté des classiques sessions de pêche ou encore d’agriculture. My Time at Portia regorge d’activités… s’il vous est possible d’avancer tête baissée vers votre objectif, vous pouvez parfaitement prendre le temps de flâner, de crafter par ci par là pour ensuite aller revendre vos récoltes au commerçant du coin de la rue… sans oublier d’aller offrir la plus belle fleur à l’être aimé…

Un avenir plein de surprises

Là où le soft nous a surpris, est qu’il devient de plus en plus riche au fil des heures de jeu. La ville est si vivante et si mouvementée que vous aurez l’impression d’appartenir à une véritable communauté virtuelle, vous recevrez du courrier, participerez à des fêtes organisées dans le village (le lâché de cadeaux, quelle bonne et drôle d’idée !), et croiserez même de drôles de filous qui tenteront de vous jouer de mauvais tours… bref, la vie quoi !

Un peu de rébellion… mais toujours très mignon !

Comme énoncé précédemment, My Time at Portia comporte aussi de petits phases de combats que nous pouvons distinguer en deux catégories :

  • les petits défis avec les autres résidents de la ville : serez-vous plus habile que votre voisin jusqu’à le mettre KO (gentiment tout de même hein…) ?
  • les combats de monstres qui ne font pas peurs : Portia est en effet entourée de contrées assouvies par quelques êtres rebelles. À vous de partir au combat pour remettre un peu d’ordre là dedans !

Offrant aux joueurs les mêmes critères qu’un jeu de rôle traditionnel, votre personnage évoluera au fil de vos combats. Vous gagnerez différents points à dépenser selon vos préférences (l’attaque, la récolte, les liens sociaux…), et devrez perfectionner votre équipement. Quand nous vous disions qu’il y a beaucoup,  beaucoup, à faire…

Univers coloré mais imparfait :

Richement coloré, le jeu séduira petits et grands grâce à des graphismes enfantins et rondouillards. En revanche, certaines textures restent quelques peu baveuses, les feuilles viennent se planter dans le sol et les murs ressemblent parfois à des gribouillis… rien de bien affreux en soi : le soft reste globalement agréable à regarder et son côté mignon tout plein nous rend assurément plus tolérant sur certains aspects graphiques.

Un défaut pesant…:

En résumé, vous l’aurez compris, My Time at Portia fourmille de bonnes idées. Complet, riche et plein de petites surprises qui donnent du pep’s à des sessions de jeux qui auraient pu être répétitives… autant d’atouts qui nous amènent à la conclusion que ce soft à tout pour plaire aux amateurs du genre.

Néanmoins, un défaut majeur persiste à notre grand regret. Un défaut qui nous a parfois miné pour reprendre notre partie. Les temps de chargement du soft sont effroyablement longs. Ils ne sont pas juste un peu longuets… ils sont terriblement longs. Suffisamment pour hésiter à lancer sa console le temps de 15min de trajet. Suffisamment pour refroidir certains joueurs impatients.

Afin d’illustrer nos propos, nous avons chronométré le temps nécessaire à retrouver notre partie après avoir lancé le jeu… nous sommes parvenus au triste résultat de plus de 3m30 entre le lancement du soft et notre sortie de la maison (chargement pour atteindre le menu général du jeu, chargement pour rejoindre notre partie, chargement pour sortir de la maison). Tout en sachant que votre progression est sauvegardée pendant votre sommeil et que les habitations sont le siège de nombreuses interactions, prenez un petit jeu sur votre téléphone en même temps…! (Ça sent le vécu ou bien…?)

MaJ du 17/04/19 : Quel bonheur ces développeurs aux petits soins pour les joueurs… à peine ont t-ils eu vent de notre désarroi face à ces temps de chargement trop longs, qu’ils s’affairaient déjà à une mise à jour pour palier au plus vite à ce désagrément. C’est ainsi avec grand plaisir que nous avons découvert cette délicate attention de l’équipe Team 17 à l’ouverture du soft aujourd’hui, suite à une petite mise à jour : les temps de chargement ont été revus à la baisse, et si le jeu reste gourmand à son ouverture (avec tout ce qu’il a à nous offrir en même temps ! Comptez en tout plus de 4 minutes pour rejoindre votre maison et en sortir prestement), il ne reste plus que 10 petites secondes à patienter pour rejoindre ou quitter la moindre bâtisse une fois la partie lancée. Un effort particulièrement agréable qui renforce toujours plus notre impression très positive sur ce jeu. La seule ombre au tableau s’est volatilisée, Portia est clairement et simplement “The place to be” !

Des améliorations à venir :

Notre espoir est là.

Les parents du soft restent à l’écoute des joueurs pour faire de leur bébé un hit qui permet à chacun de passer un agréable moment dans la ville de Portia. Sachez que de nombreuses nouvelles missions sont à venir, mais aussi la suppression de quelques coquilles graphiques, et bien d’autres. Restez bien à l’affût de cette belle communauté sans cesse en évolution !

Le saviez-vous ?

Avant d’être le cœur de votre aventure dans ce soft coloré et plein de charme, Portia est avant tout… un genre daraignée ! BOOUUUU !

Conclusion
My Time at Portia est un jeu complet, fourmillant de bonnes idées pour offrir aux joueurs une expérience agréable et plein de surprises. Riche en activités diverses et variées, chacun est libre d’avancer à son rythme tout en bénéficiant de nombreux liens sociaux avec les nombreux résidents du village. Pourvu de graphismes mignons, l’univers de Portia séduira les amoureux des jeux de gestion et de vies communautaires. D’ailleurs, je vous laisse... il faut assurément que je change ce vieux canapé rose qui traîne depuis des lustres chez moi...
Points positifs
  • Durée de vie excellente
  • Doux et conditionné pour laisser chaque joueur avancer à son rythme et selon ses préférences
  • Des surprises régulières au sein du village
  • Il y a tant à faire !
  • Des développeurs aux petits soins pour les joueurs
Points négatifs
  • Quelques textures baveuses
7.8
Bon
Graphismes - 7
Durée de vie - 8.5
Surprises - 7.5
Réactivité des développeurs et mises à jour régulières - 8
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

11 Comments

  1. A savoir que les temps de chargement ont été patch, pensez peut-être à revoir votre note

    Répondre
    • Fire Akuma

      C’est prévu.

      Répondre
    • JulieSailing

      Alors c’est vrai que certains temps de chargement ont été raccourci, mais d’autres sont apparus xD Quand tu démarres le jeu, tu as 2 longs chargements : un pour te réveiller de ton lit et l’autre pour sortir de la maison. Après, c’est plus fluide même si j’ai remarqué un bug lors du voyage en montgolfière (écran noir sans cinématique, obligé de redémarrer la switch et donc perte de la progression (en plus de se retaper le temps de chargement…). En plus, et je trouves ça vraiment dommage, c’est qu’il n’y ait toujours pas de son dans les cinématiques. Sans trop spoiler, au moment où une femme veut nous faire écouter sa musique et qu’on est censé lui dire si sa chanson est bien ou non alors qu’on n’a pas le son, c’est fait un peu couillon lol. Mais à part ça, j’ai plus de 150h de jeu dessus, même si c’est temps-ci je n’y joue plus trop (ayant fini l’histoire principale). J’attends une “autre maj” avec le son 😀

      Répondre
  2. J’étais très impatient de tester ce jeu, étant fan de Stardew Valley et des jeux sandboxes en général. Ravi de sa sortie sur Switch, je l’ai précommandé sans hésiter, excité par la promesse d’un jeu offrant une grande liberté dans un univers 3D mignon.
    Malheureusement mon enthousiasme est vite retombé : les chargements sont BEAUCOUP trop longs et trop fréquents (plus d’une minute pour afficher le menu principal), même après l’installation du patch. La navigation dans les menus est mal pensée et difficile à prendre en main (il faut être motivé pour déplacer un objet de sa barre d’inventaire vers son sac à dos). Lorque l’on parle à un personnage ou que l’on active tel ou tel objet, il n’est pas rare de voir le jeu se bloquer pendant une bonne seconde avant que l’action ne reprenne.

    Bref, je suis extrêmement déçu par cet achat que je regrette (30 euros quand même !) et je plains les pauvres développeurs qui ont certainement dû cruncher pour sortir à temps le portage de leur jeu sur toutes les plateformes.
    Je suis également triste de voir que ce test n’aborde aucunement ces problèmes de finition, pourtant rédhibitoires. Tout juste un petit paragraphe sur les temps de chargement qui semble avoir été repiqué sur NintendoLife (ainsi que les screenshots, d’ailleurs).

    Répondre
    • Fire Akuma

      Bonjour, les screens sont les screens officiels de Nintendo.fr

      Notre test est sorti à la minute même de l’embargo, c’est à dire à la même minute que NintendoLife, votre suggestion de plagiat est donc fallacieuse.

      Après que vous ayez un avis sur le test, cela me semble normal. La rédactrice ayant son avis qui n’est pas forcement le votre.

      Répondre
      • Merci pour votre réponse. 🙂

        Je me suis effectivement un peu emporté avec le terme “repiqué” mais il s’agissait plus de souligner les surprenantes similarités que de crier au plagiat. Je n’en conclus rien de plus.

        Je n’ai rien à dire sur la critique du jeu en lui-même, qui me semble très complète, détaillée et bien écrite. La rédactrice a fait un bon travail, et je ne remets pas cela en cause. Aussi, je ne doute pas que le jeu offre une expérience généreuse, relaxante et contemplative, et je me dirigerai vers la version PC pour juger de cela.

        Cela dit, je faisais cependant remarquer un manque selon moi flagrant de remarque sur l’aspect technique et sur l’ergonomie, notamment des menus (dans un jeu comme celui-ci, on y passe du temps). Car il ne s’agit pas d’apprécier ou non tel ou tel choix de design, mais bien de souligner des soucis indépendants de cela, surtout pour un jeu vendu à 30 euros.
        Il m’a donc semblé important de décrire mon expérience et celle de ma compagne, agacée par les mêmes soucis, au cas où un·e quelconque acheteur·se viendrait à hésiter pour se procurer le titre.

        Répondre
        • Fire Akuma

          Merci de ton retour bienveillant.

          Pour le coup, noter testeuse comme la streameuse n’ont pas trouvé les mêmes soucis que vous et votre compagne.

          Répondre
          • Je suis pourtant entièrement d’accord avec LittleLuc. Techniquement, le portage est une catastrophe. J’y joue sur PC et la différence est impressionnante.
            Temps de chargement interminable, micro-freeze/lag à chaque action, … ça rend le jeu désagréable et franchement je comprend qu’on puisse être déçu.
            Je ne comprend pas trop que ces problèmes n’ont clairement pas été évoqués et sanctionnés dans ce test. Bref, pour le moment, même en 1.03, je déconseille le jeu sur switch.

          • Fire Akuma

            Etrange, on est à presque 6H de stream avec une version commerciale, et on a pas du tout cette impression.

  3. Bonjour, je joue depuis un moment au jeu et malgré la maj, je trouve les temps de chargement toujours long. Après cela reste un excellent jeu.

    Répondre
  4. Pour moi, outre les temps de chargement, ce sont les “Par suite d’un incident, le jeu c’est arrêté” qui deviennent vraiment pénible :

    J’ai un aquarium dans la maison, je ne peux plus le reprendre sans que le jeu plante.
    J’ai une carotte géante, je ne peux pas la récolter sans que le jeu plante.
    Et là, je suis marié avec Sonia et cela fait trois fois que le jeu plante sans que je n’ai rien fait.

    Bon, je suis sur une version téléchargée et non la cartouche de jeu, peut-être est-ce que cela compte, mais j’ai arr^éte de jouer avant de transformer ma manette en OVI.

    Si vous savez quoi faire, je suis preneur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire