At Sundown: Shots In The Dark (Nintendo Switch) – Le test

Dans le jeu vidéo, on assiste souvent a des mélanges d’idées issues de plusieurs genre. Les développeurs de chez Mild Beast Games  ont concoté un de ces cocktails inédits , l’infiltration mêlée à un party-game. At Sundown Shots in the Dark porte ainsi bien son nom, se définissant lui même comme un jeu de tir multijoueur en vue aérienne basé sur l’infiltration.

Marco(lt) Polo

Vous serez envoyés dans différentes arènes dont le but sera d’être le dernier survivant. Le jeu se base sur des mécaniques de lumières pour vous permettre de vous mouvoir dans les ténèbres et surprendre vos adversaires. Il faudra avancer dans une obscurité totale à l’exception de petites sources de lumière comme des lampes halogènes renversées au sol, les lampadaires aux fenêtres sur les bords du niveau ou encore de brefs instants de luminosité apportés par un orage. Vous devrez alors composer entre infiltration et prise de risque car savoir où vous vous trouvez sera une tâche assez difficile mais une pression sur la touche “B” vous permettra de brièvement vous repérer (mais les autres aussi),  et l’utilisation d’armes à feu risque de créer une source de lumière et ainsi révéler votre position a tout le monde. L’action constante et la possibilité de se faire surprendre pourront facilement vous déstabiliser aux premiers instants mais une fois que vous aurez complété quelques rounds de chauffe vous serez familiarisé assez vite avec les déplacements.

Au niveau du contenu 3 modes de jeu seront disponibles, un solo contre des IA, un mode multijoueur en local et en ligne ainsi qu’un mode “entraînement” qui vous proposera une flopée de défis différents à compléter en solo comme des time attack avec pour conditions d’utiliser un type d’arme en particulier, de quoi se familiariser avec tout l’arsenal proposé. La présence d’un mode en ligne est tout de même une grande force que peu de jeux de ce genre se permettent de proposer et il est bon de souligner que ce dernier est très stable (après cela va dépendre de votre connexion) et, pour avoir réalisé ce test quelques mois après la sortie, il est toujours possible de trouver du monde bien heureusement. Plusieurs règles de jeu sont disponibles en mode “classique” et  peuvent aller de l’objectif d’avoir X frags pour gagner jusqu’a un roi de la colline tout en passant par une sorte de gun game dans lequel chaque frag vous fera changer d’arme jusqu’à en avoir réalisé avec toutes pour gagner.

Vous aurez en début de partie une sélection entre 4 personnages jouables (n’ayant pas de caractéristiques différentes), l’arme que vous souhaitez utiliser (il faudra monter en niveau avec plusieurs parties pour en débloquer de nouvelles) ainsi qu’une bonne demi-douzaine d’environnements différents, ayant chacun 3 variantes dans lequelles les sources de lumière, les pièces, les murs  pour ne citer qu’eux auront des emplacements différents. La variété des maps va ainsi pouvoir proposer des sources de lumière spécifique, des baies vitrées d’un penthouse au sol lumineux  d’une boîte de nuit. Le jeu se contrôle en mode twin stick shooter en visant avec le stick droit tout en gérant les déplacements avec le gauche. Au niveau de l’arsenal, on vous proposera de nombreuses armes à feu,  allant du simple pistolet au fusil à pompe, profitant d’une bonne dispersion pour toucher, en passant par le fusil de sniper qui aura la particularité de vous permettre de tirer à travers une paroi. Chaque arme dispose d’un tir principal et d’une capacité spécile. Le fusil d’assaut qui aura un tir principal en rafale aura par exemple un lancer de grenade en capacité secondaire, celle du revolver permettra de lancer un bâton lumineux pour dévoiler une zone d’ombre. Les armes sont toutes assez intéréssantes les unes par rapport aux autres pour que ça vaille le coup de toutes les tester.

Au niveau du design, les jeux de lumière sont assez beaux à voir (bien heureusement ils sont la part la plus importante du gameplay), les graphismes sont en léger cellshading donnant un petit cachet retro au jeu et chaque personnage, selon ses actions(se révéler sur la carte ou bien sprinter), va laisser une petite traînée de lumière de sa couleur. Si vous avez les vibrations activées,  la manette vibrera à chaque mur heurté pour vous guider dans vos déplacements dans la pénombre. L’audio est aussi bien dans le thème et accompagne vos massacres avec un annonceur qui fera des commentaires en direct sur vos performances, de quoi dynamiser un peu plus un gameplay déjà très intense.

Conclusion
At Sundown Shots in the Dark est un party-game innovant dans sa façon de mélanger l’infiltration avec le combat en arène. Rien que pour le concept, ce jeu devrait piquer votre curiosité et son gameplay dynamique permettant la fourberie a un très beau potentiel pour des parties multijoueur endiablées. Les joueurs solo bénéficieront tout de même d'un mode contre l’IA ainsi que les différents défis du mode entraînement. Il est quand même très bon de noter qu’un multijoueur en ligne est présent, ce qui ne vous obligera pas d’avoir des amis ou des membres de la famille disponibles dans la même pièce pour pouvoir vous donner a des massacres dans le noir... Mais bon c’est toujours mieux !
Points positifs
  • Une bonne douzaine d’armes différentes ayant des capacités spéciales
  • Un mode multijoueur en online
  • Le concept de cache-cache vraiment intéressant
  • Du contenu à débloquer qui incite a jouer un peu plus
Points négatifs
  • Pas de grande rejouabilité en solo
  • Une certaine rigidité dans les mouvements
7
Bon
Graphismes - 8
Bande son - 6
Innovation - 7
Fun - 7
Online - 8
Intérêt - 6
AntwnSan
Ecrit par
Joueur Nintendo depuis la N64 et vénérateur d'Edmund McMillen. Je stream occasionnellement aussi, follow @AntwnSan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire