Sniper Elite V2 Remastered (nintendo Switch) – Le test

Sorti en Mai 2012 pour la première fois sur la précédente génération de consoles (360/PS3), Sniper Elite V2 fait suite au premier opus paru 7 ans auparavant. Il aura par son succès signé le début d’une série de jeux qui compte à ce jour 4 épisodes principaux (dont un 5ème dans les cartons) ainsi que des spin-offs proposant de lutter contre des zombies nazis. La seconde entrée de cette série souffle donc sa 7ème bougie cette année et s’offre une seconde jeunesse avec une édition remasterisé. Ainsi pour l’occasion le studio Rebellion en profite pour sortir son shooter tactique à la troisième personne pour la Nintendo Switch accompagné de tous les DLC existants ainsi qu’un mode multijoueur amélioré.

Viser juste et réécrire l’histoire
Berlin est en ruine, nous sommes en l’année 1945 et la seconde guerre mondiale arrive sur sa fin, vous êtes aux commandes de Karl Fairburn, un agent américain de l’OSS qui a pour mission de traquer et éliminer des personnages clés ayant participé au développement d’un missile ballistique V2. En tant que tireur d’élite entraîné vous devrez accomplir seul chaque mission, le briefing vous étant transmis au début de chaque niveau du jeu.

Vous devrez ainsi avancer dans une Allemagne en déclin à la recherche de cibles désignées que ce soit des Généraux ou des scientifiques jusqu’à atteindre le lieu de fabrication du fameux missile V2 et le saboter.

Au niveau du gameplay, Sniper Elite V2 se joue comme un third-person shooter classique, un système de couverture vous permet de vous poser derrière des bouts de murs ou des caisses afin de garder un oeil sur vos ennemis tout en restant à l’abri des tirs. L’accent étant appuyé sur le tir au sniper, l’infiltration occupe une grande place dans vos déplacements, vous pourrez ainsi ramper ou escalader afin de vous trouver une niche depuis laquelle vous pourrez éliminer tous les ennemis se trouvant dans votre champ de vision. Le jeu offre une certaine liberté tactique pour ceux souhaitant être de véritables fantômes, ainsi, quelques équipements sont présents pour vous aider a rester le plus discret possible comme votre fidèle pistolet silencieux ou encore des mines antipersonnel pour couvrir les issues de votre planque provisoire.

Au niveau de l’armement bien entendu toute l’artillerie de l’époque est présente et il vous est libre d’utiliser des armes de combat rapproché/moyenne distance dans le cas où vous seriez repéré ou même si l’infiltration n’est pas complètement votre truc.

Bien entendu ce qui fait le sel du jeu et qui aura lancé le succès de la série, sera son système de tir au sniper, ce dernier cherchant à être réaliste va prendre en compte plusieurs paramètres que ce soit le vent, la distance ou bien l’anticipation des mouvements de votre cible, chaque tir requiert une très grande précision et toutes vos plus belles réussites seront récompensées d’une cinématique montrant la trajectoire de votre balle au ralenti jusqu’à même afficher une vision aux rayons-X des organes que vous toucherez (un peu à la manière d’un Mortal Kombat). Vous assisterez ainsi à un véritable festival de globes oculaires, poumons, estomacs, crânes et même parties génitales (oui oui) qui exploseront au contact de vos balles. En ce qui concerne la précision, une jauge de concentration qui se charge tout doucement pourra vous assister dans votre visée en ralentissant le temps et, selon votre difficulté, vous montrera le point réel où votre tir va terminer (pratique pour les novices ou assimiler le système).

La campagne vous mènera au travers de 11 missions au total pour une durée de vie d’environ 6 heures, ainsi qu’une mission bonus dans laquelle vous avez pour objectif d’éliminer Adolf Hitler est également incluse pour votre plus grand plaisir de lui tirer dans les parties.

Le titre offre une certaine rejouabilité grâce à un système de points sur chaque mission, ces derniers étant octroyés par la distance et la précision de vos tirs. De plus, les différents modes de difficulté, rendront l’IA plus vigilante et augmentera l’impact de l’environnement sur les trajectoires de vos balles. Ainsi le mode facile, par exemple, prendra peu en compte le vent et vous assistera en mode concentration alors que le mode sniper élite vous laissera mesurer la distance et le vent par vous même rendant ainsi l’expérience bien plus immersive.

Bouh le campeur

Qui a dit qu’un Sniper devait forcément être solitaire ?

Si le jeu contient une campagne solo pour les joueurs hors ligne, le multijoueur réserve quelques surprises venant drastiquement gonfler le contenu du jeu. Ainsi 2 options multijoueur sont disponibles entre la coopération et le matchmaking.

Le mode coopération propose 4 modes de jeu différents comme suit :

  • Campagne en coopération, comme son nom l’indique vous pourrez vivre ou revivre l’intégralité des missions de la campagne épaulé par un second joueur tenant un sniper également, vous pourrez profiter des mécaniques de coopération et marquer les ennemis avec vos jumelles.
  • Kill Tally : Un mode survie dans lequel vous devrez faire face à une dizaine de vagues d’ennemis.
  • Bombing Run : Un mode contre-la-montre apportant pas mal de tension, ce dernier vous propose de récupérer des pièces détachées pour réparer un véhicule et échapper à un bombardement imminent.
  • Overwatch : Chaque joueur endosse un rôle, soit le sniper ou bien l’éclaireur, le but sera d’accomplir différents objectifs en usant de la mécanique de marquage de cibles, l’éclaireur n’étant armé que d’un pistolet et équipé de jumelles.

Le mode matchmaking quant à lui vous donnera la possibilité de vous mesurer à d’autres joueurs en ligne dans des modes classiques de tout jeu de tir comme les matchs à mort en équipe ou individuels, la capture de drapeau, le roi de la colline… Cette version Nintendo Switch aura cependant la restriction de n’avoir que maximum 8 joueurs par partie au lieu de 16.

Propre, le portage sur Nintendo Switch s’est fait sans encombre. Le jeu tourne en 30 fps en docké comme en portable. On en attendait pas moins de la part d’un jeu de la génération 360/PS3. Aucun bug n’a été découvert pendant notre test, ni baisse de framerate.

Conclusion
Un bon portage d'un bon jeu, c'est forcement un jeu qu'on conseil sur Nintendo Switch. Même si le jeu date un peu, on le redécouvre avec plaisir sur la console hybride de Nintendo. Et avec un mode multi ne ligne ou local, ce qui est loin d’être un détail.
Points positifs
  • La mécanique de tir très réaliste et jouissive
  • Les killcams bien gores
  • L’ambiance sonore globale
  • L’ajout du matchmaking qui était exclusif au PC auparavant
  • Plusieurs modes coopératifs (dont la campagne)
  • Une campagne à la durée de vie correcte ayant une bonne rejouabilité
  • Tirer sur les parties d’Hitler
Points négatifs
  • Une intelligence artificielle parfois mal faite
  • Pas vraiment pensé pour le combat rapproché
  • Une certaine rigidité dans les déplacements
7.7
Bon
Scenario - 8
Technique - 7
Durée de vie - 7
Graphismes - 7
Gameplay - 8
Bande-son - 8
Multi - 9
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire