Q.U.B.E 2 (Nintendo Switch) – Le test

Genre qui s’est grandement démocratisé avec la popularité du cultissime Portal, le puzzle platformer a su se développer et nous offrir de nouvelles expériences plus réfléchies et originales au fil du temps. C’est ainsi que le studio Toxic Games est arrivé en 2014 avec Quick Understanding of Block Extrusion (Q.U.B.E pour les intimes), un jeu dont le concept était de bouger des cubes dans votre environnement et de profiter de puzzles jouant avec la physique. Nous voici donc avec sa suite qui se veut plus grande en tout point.

Bienvenue dans la salle de test

Vous êtes aux commandes d’Amelia, une archéologue qui se réveille amnésique dans une grande structure alien, sans savoir pourquoi ni comment vous avez pu atterrir ici, et vous remarquez que vous êtes équipé de gants vous permettant d’interagir avec des panneaux blancs en leur donnant différentes couleurs. Vous serez également accompagné vocalement par une autre survivante, Emma Sutcliffe qui vous aidera à vous échapper.

C’est autour de cette dernière partie que le principal du gameplay va s’appuyer. En effet, vous devrez progresser au travers de différentes salles de test, ces dernières ayant tout simplement une entrée et une sortie, et ce sera à vous de trouver comment rejoindre la salle suivante au moyen de ces panneaux disséminés partout. Les mécaniques fonctionnent ainsi, la couleur bleue va agir comme un trampoline vous permettant d’atteindre de nouvelles hauteurs, le rouge vous permettra de matérialiser une plate forme sur laquelle vous pourrez marcher et enfin le vert donnera la possibilité de créer un cube déplaçable librement. Q.U.B.E étant un FPS vous pouvez bien entendu vous mouvoir librement dans des environnements en 3D

Bien qu’elles aient l’air basiques en apparence, ces mécaniques viendront rapidement se complexifier au fil de votre progression et les environnements et nouvelles salles viendront régulièrement introduire de nouveaux jouets avec lesquels composer pour pouvoir avancer plus loin. Par exemple, des ventilateurs géants vous permettent de propulser votre personnage (ou un cube vert fraîchement créé), cela viendra bien naturellement se combiner à des interrupteurs qu’il faudra déclencher avec votre poids ou celui d’un cube pour résoudre un puzzle ou bien même des plaques aimantées qui attireront les cubes verts. Les différentes combinaisons possibles sont assez ingénieuses et permettent à l’aventure de garder une certaine fraîcheur. De plus, chaque nouvel élément introduit le sera dans une salle simplifiée, le temps de pouvoir bien comprendre et assimiler son utilité pour la suite, que ce soit l’interaction avec vos 3 possibilités de couleur ou vous même, le level design global agît comme un tutoriel naturel.

Bien qu’il brille par ses puzzles Q.U.B.E 2 n’est pas exempt de défauts. La narration ne va pas vraiment être au service de la résolution de puzzle, les dialogues venant d’Emma ne viendront pas réellement servir à vos agissements. Le problème étant que, depuis la sortie de Portal, la narration dans ce genre de jeu est une attente que la plupart auront, d’autant que la similarité visuelle entre les jeux vient renforcer cette expectation. Ses environnements parfois sobres tout en blanc puis plein de nature et de plantes qui courent sur les murs sont certes très bien réalisés, mais la Nintendo Switch souffre parfois de baisses de framerate, oscillant entre 20 et 30 FPS selon la charge d’éléments à afficher à l’écran. On peut noter également du clipping selon votre angle de caméra, les développeurs ayant annoncé travailler sur un patch qui viendra régler ces soucis. Fort heureusement l’expérience globale n’en est pas non plus entachée tout du long mais ces défauts se remarquent assez facilement.

Conclusion
Q.U.B.E 2 réussit sans peine à livrer un puzzle platformer très bien pensé avec des mécaniques simples et pourtant bien complexifes. Additionnées à des éléments nouveaux introduits naturellement au fil de votre progression, le titre saura vous donner de quoi creuser vos méninges. Le level design global est une véritable force pour ce jeu qui vient occuper une place de choix dans un genre où il y a pour le moment peu de présence sur Nintendo Switch. On regrettera cependant quelques couacs techniques qui, fort heureusement, seront corrigés dans de futurs patchs et une histoire assez convenue qui, si elle avait plus de profondeur, aurait permis au jeu de faire un sans faute.
Points positifs
  • Des mécaniques simples individuellements puis complexes une fois mélangées
  • Le rythme de jeu assez bien soutenu par une introduction constante de nouveautés
  • Durée de vie correcte pour le genre (5-6 heures)
  • Une très grande variété dans les puzzles proposés
  • Des environnements variés visuellement au fil de la progression
Points négatifs
  • Peu de rejouabilité
  • Une histoire qui manque de profondeur
  • Quelques problèmes techniques
6.8
Correct
Graphismes - 7
Scénario - 5
Gameplay - 9
Durée de vie - 6
Accessibilité - 7
martien martien
Ecrit par
Je joue depuis l'Atari ST et j'ai acheté la Gameboy Day One. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros...

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire