Grass Cutter – Mutated Lawns (Nintendo Switch) – Le test

Tels de valeureux gamers sans peur du ridicule, prenons nos plus fidèles montures afin de partir au front titiller de la tondeuse à gazon, prête à jaillir sur toutes les pelouses de France, à débroussailler la moindre herbe folle et à ratiboiser le moindre terrain en perdition. Oui les amis, l’été est bien installé, le soleil brille et la pluie vient de temps à autres faire son apparition : tout est réuni pour une parfaite croissance de vos terrains attenants à la maison. La tondeuse va enfin pouvoir reprendre du service, pour la plus grande joie de vos voisins.

Développé et édité par Sometimes You, Grass Cutter part d’un concept totalement original qui pourrait bien courtiser la curiosité de certains joueurs, faute de passer inaperçu auprès des autres en quête de grosses licences. La présentation y est succincte. Prenez les commandes d’une tondeuse simplette et taillez comme il se doit votre premier terrain sans la moindre difficulté : un mini niveau, prétexte à prendre en main votre nouvel engin.

Cette prise en main s’avère simple et rapide : choisissez la direction de votre tondeuse en utilisant le joystick ou les boutons, et votre bolide suivra son chemin. Le premier passage sur herbes hautes laissera une traînée toute propre derrière vous, inutile de repasser par ici, vous perdrez simplement de l’énergie pour rien. En effet, votre tondeuse n’est pas sans limite et son périple est soumis à sa consommation d’énergie. Si ce niveau devient nul, vous perdrez une vie. Il vous est possible de reprendre le niveau là où vous l’avez laissé, mais gare à ne pas perdre trop souvent sous peine de devoir reprendre votre session de tonte depuis le début.

Point d’inquiétude, l’énergie peut se récolter sur le terrain grâce à des éclairs sur lesquels il vous faut réaliser un passage pour retrouver un regain d’énergie. Vous voilà reparti pour de folles aventures de tontes !

Capacités et extravagances :

Ne jugez pas trop vite cette petite tondeuse, elle en a sous le capot ! Quelques tirs bien placés viendront réduire en miette, le temps de quelques secondes, les ennemis qui rôdent dans les parages, le temps pourra être arrêté afin de vous permettre de vous faufiler avec aisance dans les zones les plus tumultueuses, et devinez quoi ? Chaque niveau remporté donne lieu à l’acquisition de nombreux engrenages qui à leur tour vous permettront de débloquer de nouvelles tondeuses ! Et là, les développeurs se sont amusés à faire de ces petites bécanes des bêtes de guerres : invincibilité, capacité à passer dans la boue, missiles… Bref, autant de capacités spécifiques avec un choix de coloris correct, afin de choisir avec sérénité LA tondeuse idéale pour chacun des niveaux. L’extravagance va jusqu’à la possibilité de transformer la tondeuse en animal ! Et vous voilà désormais un petit koala prêt lui aussi à en découdre avec le gazon et à découper tous ses détracteurs, tandis que ses déjections seront quelque peu toxiques pour ceux qui marcheront dedans !

Le joueur est invité à clôturer chaque niveau sans perdre toutes ses vies, mais aussi le plus rapidement possible afin de récupérer les trois étoiles disponibles. Plus votre score sera bon, plus vous obtiendrez d’étoiles et de fait d’engrenages (à vous le plus grand cheptel de tondeuses !).

Gaston, il y a une baston sur le gazon !

Si les premiers niveaux sont particulièrement simples et accessibles, le jeu se corse sévèrement au fil des étapes. Véritable Die and Retry, il vous faudra bien souvent cumuler de nombreux essais pour parvenir à débloquer le niveau suivant. Les monstres et les difficultés seront de plus en plus coriaces, votre chemin parsemé de virages serrés, de lasers et de projectiles. Aussi, le déplacement de caisses sera fréquent. En effet, il vous faudra régulièrement pousser une ou plusieurs caisses par niveau afin de les amener jusqu’à un interrupteur (parfois assez éloigné !). Stratégie et précision sont alors de rigueur, tout en conservant les risques du métier : ne passez ni dans la boue, ni dans l’eau, et attention à votre énergie !

Reconnaissons le, Grass Cutter ne brille pas par des graphismes incroyables. L’ensemble est cubique, tel un minecraft axé sur l’univers des pelouses. Pourtant, l’ensemble reste agréable à jouer et cohérent avec les nombreuses trajectoires à effectuer. En effet, il est aisé de trouver le chemin à emprunter avec des graphismes de la sorte. N’imaginons même pas calculer la trajectoire d’une tondeuse dans un monde nettement moins net… En revanche, les rares textes disponibles ne sont pas toujours bien lisibles et pour le coup, les développeurs n’ont assurément pas choisi la bonne police de caractère… Il va falloir froncer les sourcils en mode portable mais aussi en mode dock ! Néanmoins, ils ne sont pas d’une grande importance.

Les musiques, peu nombreuses, sont assez décalées. Pourtant, nous avons apprécié la mise en valeur des niveaux un peu pus corsés. Finalement, il devient amusant d’être aux commandes d’une tondeuse à gazon tandis que la musique semble vous amener dans une aventure épique et dangereuse. Un décalage original ! Pour les autres niveaux, une diversité musicale aurait été appréciable…

Au départ franchement sceptique, mais au final, nous y passons des heures ! En effet, derrière un concept qui peut laisser quelque peu pantois, Grass Cutter dispose de suffisamment d’atouts pour retenir le joueur, voir même pour devenir addictif. Pour chacun des niveaux, un premier repérage permet le plus souvent de connaître toutes les manipulations à effectuer pour tondre l’ensemble de la pelouse en fonction des ennemis et des différents mécanismes à activer. De fait, une fois cette étape réalisée, nous souhaitons y arriver, quitte à recommencer des dizaines de fois ! Oui le « Rage Quit » est fréquent (« elle m’agace cette tondeuse !!!! ») mais nous y revenons vite, au moindre 10 minutes de disponibles. 60 niveaux sont visibles dès le début du jeu. Mais sachez qu’il y en a bien d’autres, à vous de découvrir les quelques passages secrets disséminés sur les pelouses… Enfin, un mode maître est disponible. Véritable session de scoring, il vous faut tondre le plus de parcelles possibles en dépit de tous les obstacles présents, y compris des monstres à vos trousses… Idéal entre amis, ce mode pourrait bien être particulièrement fun au cours d’une soirée un peu arrosée.

Présenté sur l’eshop pour 7 euros environ, Grass Cutter dispose de nombreux atouts pour satisfaire les joueurs les plus curieux. Si le concept pourrait parfaitement s’adapter sur mobile, son petit prix peut justifier sa présente sur Switch.

Lors de la réalisation de ce test, nous avons rencontré quelques difficultés lors de la manipulation de la tondeuse. Dans ces phases peu fréquentes mais très frustrantes, notre tondeuse (quelque soit le modèle) avait soudainement la fâcheuse envie de se diriger vers le bas de l’écran, comme si elle était possédée ! Impossible alors de la faire changer de direction pendant quelques secondes, quitte parfois à y laisser la vie. Le retour sur le menu général de la Switch restait possible et nous avons dès lors pu vérifier le bon fonctionnement de nos Joy Con. Fort heureusement, ce bug restait peu fréquent et nous avons pu poursuivre l’aventure. Néanmoins, nous espérons une rapide mise à jour afin de pouvoir tondre en toute quiétude !

Le saviez vous ?

Grass Cutter n’est guère le premier jeu de ratiboisage de gazon ! En effet, « The legend of Kusakari », sorti en juillet 2016, demandait déjà aux joueurs de faire le ménage sur les champs de bataille, pourvus d’herbes un peu trop folles ! Retrouvez notre test de ce jeu loufoque juste ici

Conclusion
Grass Cutter est un véritable ovni vidéo ludique. Quelle drôle d’idée de proposer aux joueurs de tondre d’immenses parcelles tandis que de nombreuses difficultés viennent s’accumuler sur leurs passages, et pourtant ! Le résultat s’avère drôle et addictif, poussant le joueur à revenir encore et encore pour terminer chacun des niveaux. Disposant de nombreuses options, de plusieurs modes et d’une durée de vie correcte pour son petit prix, Grass Cutter mériterait certainement d’être un peu plus connu, le fun y est !
Points positifs
  • Fun
  • Orignal
  • Addictif
  • Musique épique pour les niveaux plus difficiles !
  • Durée de vie correcte
Points négatifs
  • Bug de jouabilité
  • Lisibilité des textes pénible
7.1
Bon
Graphismes et ambiance - 6.5
Fun - 8
Jouabilité - 6
Durée de vie / Tarif - 8
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire