Daggerhood (Nintendo Switch) – Le test

Sorti le 22 février 2019, édité par Ratalaika Games et développé par Woblyware, Daggerhood est un jeu de plateforme à la mode die-and-retry dans lequel vous devenez le voleur le plus célèbre au monde : Vincent D. Daggerhood, la plus grande plaie des nobles. Lorsque vous vous faites arrêter, vous devez payer pour vos crimes. On vous envoie donc mourir dans les cavernes abandonnées. Mais vous n’avez pas dit votre dernier mot et décidez de survivre afin de vous venger ! Armé d’un poignard que vous pouvez lancer afin de vous téléporter sur sa position, venez à bout de nombre d’énigmes et revenez d’un lieu d’où aucun condamné n’est jamais sorti.

De la rage, en veux-tu en voilà

Rapide à prendre en main, le jeu passe rapidement à un bon niveau de difficulté, vous allez sûrement beaucoup mourir. Mais persévérez, c’est ainsi que vous comprendrez comment avancer dans le niveau sur lequel vous êtes. Certes, vous trouverez plusieurs fois la mort au même endroit, mais n’essayez pas de vous précipiter, cela ne fera que vous faire rager. Lancez votre poignard, téléportez-vous et atteignez la salle suivante. La course se résume à ces actions. Mais le chemin vers le trésor du roi ne sera pas si facile. Pour continuer de jouer, j’ai découpé mon temps de jeu en petites sessions de 15 minutes chacune, histoire de me calmer un peu lorsque je perdais trop souvent.

Fuir les dangers, il vous faudra

Parmi les 100 niveaux présents (5 mondes de 20 niveaux chacun), vous devrez affronter des ennemis redoutables. Vous croiserez ainsi le chemin de quelques chauves-souris que vous devrez éviter ou tuer, mais aussi des boss qui ne vous laisseront que la fuite comme échappatoire. En plus de ces monstres, vous aurez à faire à des pics. Vous pouvez sauter sur les murs pour les escalader et passer d’un mur à l’autre, mais si vous touchez un pic, c’est retour au début du niveau. Vous trouverez quelques bonus sur certains niveaux pour vous aider à avancer. (Le premier étant un marteau, qui vous permet de casser certains blocs qui vous empêchent d’avancer et que vous ne pouvez traverser avec votre poignard. Je vous laisse découvrir la suite !) Les sauts sur les murs n’a pas été simple à mettre en pratique au début de mon aventure.

Un long périple vous attend 

Plusieurs objectifs sont à réaliser lors d’un niveau. En plus de simplement le finir, il vous sera possible de trouver une fée, de ramasser des trésors, ou de jouer la montre. Pour finir totalement un niveau, il vous faudra donc à la fois l’avoir fini dans un temps très court mais aussi avoir trouvé cette fée et les cinq trésors. Personnellement, pour finir le premier monde il m’a fallu près de deux heures. (1h54) et je n’ai pas encore réussi à tout récupérer. Vous avez donc le temps de jouer avant de n’avoir plus rien à faire. Petite astuce pour finir rapidement vos niveaux et avoir les trois étoiles : la téléportation est plus rapide que la course à pied.

Conclusion
Ce jeu est un bon investissement. Il peut durer dans le temps, l’histoire est intéressante (on a envie de faire sortir le petit voleur de sa punition) et les musiques sont plutôt entraînantes.
Points positifs
  • La durée de vie
  • Le prix
  • Les graphismes
  • La bande son
  • La difficulté
Points négatifs
  • La difficulté (parce que ça ne plaît pas à tout le monde)
  • L’énervement de ne pas réussir à passer un niveau
7.8
Bon
Scénario - 8
Graphisme - 8
Audio - 7
Gameplay - 8
Durée de vie - 8

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire