Automachef (Nintendo Switch) – Le test

À l’heure des pique-niques et des barbecues en tous genres, Hermes Interactive et Team17 vous proposent une immersion dans l’univers impitoyable des fast food. Ne courez pas enfiler votre chemise et votre charlotte hygiénique pour l’occasion, vos objectifs seront tout autres. D’ailleurs, ce sont les machines qui travailleront pour vous… et vous dans tout cela ? Eh bien, il vous faudra les programmer dans le plus grand des calmes !

Développé par Hermes Interactive et édité par Team17, peut-être avez-vous d’ores et déjà entendu parler d’un certain « automachef », laissant présager l’automatisation d’un chef de cuisine du futur. Disponible sur Nintendo Switch depuis le 23 juillet dernier, le soft s’adresse à tous les joueurs en mal de casse-tête et de triturage de neurones. Quoi ? Vous vouliez des burgers vous ? Ils arrivent, ils arrivent…

Les robots fanfarons fanfaronnent :

Rapidement escorté sur le menu principal, votre curiosité pourrait vous amener à jeter un coup d’œil aux explications, histoire de vous assurer de partir avec toutes les clefs pour débuter avec ferveur votre aventure. Un choix qui, nous vous le confions tout de suite, ne s’avère pas d’une grande aide, puisqu’un tutoriel vous est proposé lors de vos premières missions. Bref, ne faites pas la même erreur que nous à lire des pages de textes, en tentant de retenir des brides de conseils avisés des développeurs, tandis que vous serez plus ou moins tenus pas la main ensuite !

Plusieurs modes de jeux sont disponibles. Le mode campagne est assurément le plus adapté aux débutants, et nous semble même indispensable pour faire ses premières armes sur le soft qui demande une parfaite compréhension et maîtrise des mécaniques du jeu.

Épaulé par votre copain le robot, vous voilà désormais à la tête de votre première cuisine. Rapidement,  vous allez installer votre tout premier distributeur à pain à burger ainsi qu’un second pour y concevoir des steaks hachés. Ces derniers sortent (par magie !) crus et il vous faudra les faire passer sur un grill afin d’être cuits, puis assemblés avec votre pain, et hop ça fait…. votre premier burger ! Vos papilles ne pourront même pas célébrer cette petite victoire… et vous n’aurez guère le temps de vous appesantir sur votre réussite, la restauration n’attend pas !

 Le concept général du soft repose en effet sur la gestion d’une ribambelle de machines, avec leurs qualités et leurs défauts, indispensables à la conception de divers plats traditionnels de la restauration rapide (globalement !). Il vous faudra tout comprendre pour tout superviser avec un sens du détail particulièrement aiguisé.

La mise en place des machines s’avère être aisée, mais leur programmation demande assurément pas mal de jugeote et une bonne réflexion au préalable. Afin de corser le tout, il vous faudra aussi garder un œil sur le nombre d’aliments utilisés mais aussi sur l’énergie !  Forcément, 6 grills qui fonctionnent à pleine puissance en même temps… ça risquent rapidement de vous faire sauter les plombs (au sens propre comme au sens figuré !).

Dans le vif des machines :

https://cdn03.nintendo-europe.com/media/images/06_screenshots/games_5/nintendo_switch_download_software_2/nswitchds_automachef/NSwitchDS_Automachef_04.jpgLa majorité des machines disposent de plusieurs paramètres afin d’être réglées selon vos besoins. Si les premières vous sembleront d’une banalité évidente (comme ce fameux distributeur qui se contente de vous délivrer le mets de votre choix), la tâche pourrait bien se complexifier une fois une dizaine de machines en route. Il vous faudra gérer le timing (sortir un ingrédient tous les X secondes) afin d’éviter d’avoir un stock florissant d’ingrédients bruts (tel que le pain à burger) alors que vos cuissons sont à la traine. Vos cuissons, justement, peuvent, elles aussi, être plus ou moins rapides. Mais qui dit rapidité, dit aussi consommation accrue… et revoilà les plombs qui sautent !

Certaines machines seront là pour éviter le chaos dans votre cuisine, notamment la trieuse. Avec une bonne programmation (pas toujours très intuitive tout de même), vous pourrez allumer telle ou telle machine sous certaines conditions, tandis que d’autres répéteront leurs manipulations deux fois lorsqu’une commande sera passée…

Dans tout cela, nous en aurions presque oublié les clients à satisfaire ! Ils restent, bien entendu, importants dans votre quotidien et respecter leurs choix sera capital. Quelques critiques gastronomiques pourraient bien aussi venir toquer à votre porte… et ceux-là, il faut les dorloter !

Ça va la tête ?

Oui ? Alors poursuivons.

La jouabilité est globalement assez bonne. Si la mise en place de nombreuses machines et de multiples bras articulés pourrait être synonyme de fouillis et de pixels en bouillie, il n’en est rien. Certes Automachef ne brille pas par des graphismes extraordinaires, mais ils ont le mérite d’offrir au joueur une bonne clarté du jeu et une bonne lisibilité de la cuisine est indispensable à la poursuite du jeu !

Des missions, des campagnes et même un bac à sable !

Automachef dispose d’un contenu impressionnant, qui nous a clairement bluffé tant le soft en a sous le coude pour faire cogiter tous les joueurs en manque de maux de crâne. Trois imposants modes de jeu sont disponibles :

  • le mode « campagne » : celui que nous vous conseillons pour débuter. Grâce à son tutoriel et à sa progression lente (mais certaine !), il permet au joueur de prendre ses marques et d’avancer pas à pas dans des mécaniques de jeu de plus en plus complexes. Une trentaine de missions sont disponibles, ainsi que quelques missions annexes non obligatoires… voilà de quoi y passer plusieurs heures !
  • Le mode « contrats » : cette fois ci, fini de plaisanter les loulous ! Il va vous falloir gérer votre carrière comme un grand monsieur, ou une grande madame, prête à faire des choix judicieux et à assumer les conséquences de ses actes ! Ce mode de jeu met, en effet, en scène de nombreux contrats qu’il vous faudra honorer afin d’acquérir de plus en plus d’argent, indispensable pour améliorer votre cuisine avec des machines toujours plus puissantes. Devenez le plus grand gérant des robots de restauration, et votre nom sera reconnu par tous les clients… en revanche, si vous ne parvenez pas à honorer vos contrats, gare aux conséquences.
  • Le mode laboratoire : cette fois ci, le champ (ou plutôt la cuisine !) est totalement libre et vous avez le contrôle de tout sans vous soucier des missions, des contrats et autres désagréments (même les fonds sont illimités !). Laissez parler votre imagination et réaliser la cuisine la plus incroyable ! Attention tout de même à garder une certaine cohérence dans votre cuisine…

À vos marques ?  Cuisinez !

Automachef dispose d’un avantage de taille.  Certes il vous faudra cogiter un certain temps avant de réussir à concevoir LA cuisine adaptée à telle ou telle demande… mais ce temps, vous l’aurez. En effet, il peut être assez frustrant et agaçant d’avoir un chrono au-dessus de la tête pour réfléchir pleinement à un casse-tête de la sorte. Automachef vous laisse tout le temps de la réflexion pour mettre en place l’ensemble des machines et pour configurer tous les paramètres, et seulement dans un second temps, vous pouvez démarrer la cadence. Une simulation est même possible. Quelle joie de voir tout se dérouler comme prévu… malheureusement, il faut le plus souvent revenir sur les machines pour bidouiller encore et encore ! Aucun problème, et cela sans aucun temps mort de chargement.

En parlant de temps, une fois les commandes lancées, il vous est possible de le paramétrer lui aussi. Ainsi, inutile d’attendre de longues secondes l’arrivée des premiers clients à chaque nouvelle tentative.

Cuisiner, cuisiner… mais est-ce bien rigolo tout ça ?

L’important est indéniablement de garder à l’esprit que le soft est avant tout un jeu de casse-tête avec des niveaux assez délicats. La prise en main demande une certaine rigueur et la concentration est de mise pour arriver à ses fins.

Les amateurs de brainstorming seront ravis. Ceux qui recherchent une simulation de jeux de cuisine type overcooked seront déçus. Automachef est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch au prix de 15 euros environ.

Le saviez-vous ?

Pour vivre Automachef « en vrai », une petite virée aux États Unis vous permettra de découvrir la chaîne Eatsa, connue pour son absence totale de serveur. Il vous suffit de commander votre repas sur une tablette. Votre plateau repas vous sera remis dans un casier de verre… sans aucune interaction humaine. En revanche, une ribambelle de cuisiniers s’affairent bel et bien en cuisine pour réaliser votre commande… la machine n’est pas encore totalement indépendante !

Conclusion
Ô joie pour celles et ceux qui aiment se triturer les méninges : Automachef dispose de nombreux atouts pour chauffer les cervelles à vive allure ! Disposant d’un riche contenu, d’une bonne jouabilité et d’une clarté indéniable malgré le nombre de paramètres disponibles, le soft devrait assouvir votre soif d’énigmes derrière les fourneaux à burgers et autres joyeusetés culinaires. Attention tout de même aux maux de crâne qui pourraient vous guetter après plusieurs heures à paramétrer vos amies les machines !
Points positifs
  • • Durée de vie excellente.
  • • Clarté des cuisines malgré les nombreux paramètres disponibles
  • • Plusieurs modes de jeux disponibles
  • • Quelques bribes d’humour
Points négatifs
  • • Ça manque tout de même de fun tout ça !
6.9
Correct
Graphismes - 6
Jouabilité - 8
Durée de vie - 9
Remue-méninges - 8.5
Fun - 3
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

2 Comments

  1. Manuto

    le coté simu a l’air top, mais comme souvent, au detriment du fun.
    A alterner avec des séquence d’Overcooked

    Répondre
  2. JulieSailing

    Il est pour moi ce jeu 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire