FIA European Truck Racing Championship (Nintendo Switch) – Le test

“Ready to race” : C’est sur ce cri et avec en fond sonore du heavy metal que les courses de camions commencent. Si vous en avez marre des simulations de courses de voitures, des simulations de motos, de quads, de jet ski, de trottinettes, des jeux de course arcade à la Mario Kart, il ne vous reste qu’un espoir, et cet espoir c’est FIA European Truck Racing Championship.

Quand on aime la conduite, on n’attend pas d’histoire ou de mise en scène, on veut prendre le volant le plus vite possible. Dans FIA European Truck Racing Championship, comme dans toute simulation qui se respecte, on commence par un écran titre dans lequel on choisit une course simple, une carrière, un championnat, du contre-la-montre ou du multi en écran splitté. Bien sûr, on se lance dans le mode carrière pour créer son pilote, et arrive le didacticiel. Là, en quinze épreuves, on passe de novice complet à pro du bitume au volant de son maxi truck. Le principal intérêt d’un jeu de courses de camion, c’est la maniabilité desdits camions. Ils sont lourds, ils sont peu maniables, surtout à grande vitesse, et pire que tout, ils ont les freins qui chauffent. Tous les spécialistes de course automobile vous le diront, il faut toujours faire chauffer ses pneus et ses freins. Au volant de son camion, il faut absolument garder la température de ses freins entre 250 et 500° Celsius. Des freins trop froids, ça freine mal, des freins trop chauds, ça freine mal. On a donc une cuve pleine d’eau dont on se sert en course pour arroser ses freins et les garder à bonne température. Attention à ne pas gaspiller son eau sous peine de se retrouver à sec avant la fin. Outre ce souci de frein, le problème des camions est qu’ils sur-virent et qu’on part donc très facilement en tête-à-queue. Il faut beaucoup de doigté, de dextérité et de patience pour dompter ces monstres mécaniques. Le jeu offre plusieurs vues : une vue cockpit avec son tableau de bord et ses rétroviseurs, une vue toit du camion, une vue derrière le camion, une vue au-dessus du camion et surtout une vue pare-chocs qui offre les meilleures sensations de vitesse.

Sur le plan des graphismes, les textures en arrière-plan sont aliasées et ne font pas honneur au jeu. Ce n’est pas très grave en soi car il vaut mieux rester concentré sur la piste et sur la jauge de température des freins, mais c’est un peu dommage. Sur le plan sonore, les rugissements des moteurs sont bien rendus, un petit reproche quand même concernant la voix off qui se permet des réflexions sur notre conduite, et quand on n’est pas encore un très bon pilote, c’est un peu vexant. Grâce à FIA European Truck Racing Championship, vous allez apprendre qu’il existe deux types de championnats, le championnat européen et le championnat mondial, et qu’ils comportent des camions avec des maniabilités différentes. En Europe, on peut rouler sur certains circuits mythiques dont le circuit du Mans ou le circuit du Nurburgring en Allemagne. Dans le reste du monde, il y a le circuit américain très connu de Laguna Seca, mais les courses se déroulent du Japon au Canada en passant par l’Australie et l’Argentine.

On peut passer des heures à tester différents camions sur des circuits inconnus ou des circuits que l’on a déjà moult fois pratiqués dans d’autres jeux de course automobile. Il faut de toute façon du temps pour s’habituer à la conduite des camions et pour bien appréhender leur gestion physique particulière.

Conclusion
FIA European Truck Racing Championship apporte un vent de fraîcheur dans le monde de la simulation automobile. S’habituer à un style de conduite particulier, utiliser le “watercooling” pour refroidir ses freins, autant de petites choses qui donnent un plus à ce jeu. Adeptes de simulation en tout genre et ouvert d’esprit, voilà les deux qualités à avoir pour apprécier ce jeu.
Points positifs
  • Une simulation inhabituelle
  • Le système de refroidissement des freins à eau
  • La musique heavy métal
Points négatifs
  • Les temps de chargement
  • La voix off
  • Les textures en arrière-plan
7
Bon
Graphisme - 6
Bande-son - 7
GAMEPLAY - 8
Fun - 7
martien martien
Ecrit par
Je joue depuis l'Atari ST et j'ai acheté la Gameboy Day One. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire