Undead’s Building (Nintendo Switch) – Le test

Il y a des jeux comme ça, pour lesquels on ne sait pas très bien s’il s’agit d’une blague ou non. Et quand on l’a fini, on est toujours dans l’expectative. C’est le cas aujourd’hui avec Undead’s Building, un jeu au pitch complètement barré : on dirige un ascenseur pour sauver des gens d’un immeuble infesté de zombies !

Le jeu commence de façon abrupte, sans tutoriel ni niveau d’entraînement, on est lancé directement dans le grand bain. Notre rôle : sauver un maximum de personnes coincées dans un immeuble rempli de zombies. Pourquoi ? Comment ? On ne le sait pas, et on ne le saura jamais, c’est comme ça. Nous sommes derrière notre poste de sécurité avec un accès aux caméras de surveillance qui observent les accès à l’ascenseur de chaque étage, et on switche sur la caméra dans l’ascenseur pour ouvrir les portes et choisir le niveau vers lequel on va aller sauver des gens.

Ça à l’air plutôt simple au premier abord, mais l’ascenseur est lent et certaines personnes qui attendent l’ascenseur sont attrapées par un ou plusieurs zombies et il faut très vite arriver à leur étage avant qu’ils ne soient tués. Il existe aussi une autre contrainte qui est la contenance de l’ascenseur. Neuf passagers maximum. Si un dixième se présente, la sonnerie de surpoids retentit et le malheureux reste sur le palier à son étage. Dès que la cage d’ascenseur est pleine, il faut diriger tout son petit monde vers la sortie de secours la plus proche : soit l’étage le plus haut, soit l’étage le plus bas, soit les deux, si il y a beaucoup de niveaux.

Au début de chaque stage, on connaît le nombre d’individus à secourir. En cours de partie, le jeu nous prévient du nombre de survivants qui restent encore dans le bâtiment. A la fin du niveau, on obtient un score et un récapitulatif en forme de radar qui nous indique là où nous sommes bons, et là où il va falloir s’améliorer. Après une petite heure de jeu, on aura fait les neuf niveaux et à part tenter d’améliorer ses scores en sauvant toujours plus d’individus, on n’aura plus rien à faire.

En terme de qualité graphique, je jeu est assez pauvre : tant les humains que les zombies sont laids avec des textures oscillant entre l’affreux et l’horrible. Le rendu type caméra de surveillance est correct mais sans plus. Le son du jeu est là pour accompagner l’action, et les rares effets sonores comme les cris de désespoir des humains à sauver sont mauvais.

Conclusion
Undead’s Building est une expérience étonnante, malheureusement trop courte et trop répétitive pour pouvoir être conseillée. Si vraiment le concept vous interpelle, attendez qu’il soit en solde pour quelques euros, il n’en vaut hélas pas beaucoup plus.
Points positifs
  • Un concept original
Points négatifs
  • Une durée de vie ridicule
  • Des graphismes pauvres
  • Une faible rejouabilité
4.4
Décevant
Graphisme - 4
Bande-son - 4
Originalité - 7
Gameplay - 5
Durée de Vie - 2
Ecrit par
Je joue depuis l'Atari ST et j'ai acheté la Gameboy Day One. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros...

1 Comment

  1. un concept intéressant, mais tout de même assez limité au niveau gameplay.
    La note était quasi prévisible.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire