Bear With Me: The Complete Collection Unlock (Nintendo Switch) – Le test

Souvenez vous… Il est fort probable que, pendant les années tendres de votre jeunesse aux commandes d’une manette qui devait déjà traîner non loin de vous, vous dorlotiez un doudou, un ours en peluche, un dauphin ou un petit chien duveteux que vous baladiez partout, et qui connaissait le moindre de vos secrets, que vous suçotiez au moindre petit bobo. Les ours en peluche, et tous leurs confrères poilus, ont cette faculté incroyable de redonner le sourire aux enfants les plus tristes, tout en leur prodiguant réconfort et sécurité pour s’endormir à peine la nuit tombée. Pourtant, certains oursons s’avèrent tout de même être plus téméraires que d’autres, et tandis qu’ils se calfeutrent dans votre placard, ces derniers se révèlent en réalité être de fins missionnaires, des détectives hors du commun, prêts à faire régner l’ordre et à faire triompher la justice. C’est d’un ourson de cette trempe que nous allons vous présenter dès à présent.

Tout commence dans la pénombre, l’obscurité ténébreuse de la nuit et du monochrome quasi parfait. L’aventure est régit par la volupté du noir et du blanc qui s’imbriquent parfaitement pour plonger le joueur dans un univers sombre où la justice a besoin d’y mettre un peu de lumière pour redonner un peu de vie dans le cœur des habitants de la ville de Paper City. « Bear with me » est en effet majoritairement en dégradés de noirs et de blancs avec quelques touches de couleurs qui viennent sublimer l’ensemble. Sublimer en effet, car sans rentrer dans une horde de détails superflus, le soft s’avère être parfaitement bien réalisé, dessiné avec grâce et délicatesse malgré l’atmosphère sombre souhaitée par les développeurs.

Un scénario sous plusieurs épisodes

Développé par Exordium Games et édité par Modus Games, Bear with me compte un total de 4 chapitres dans sa version complète. En effet, le soft est découpé en 3 épisodes principaux auxquels vient se greffer un DLC additionnel The Lost robots. Soulignons d’emblée qu’il vous est impossible d’acquérir les 3 premiers épisodes (Bear with me : The complete Collection Unlock) sans le 4ème (The Lost robots). Un peu tordu, il est vrai.

Bien entendu, si chaque épisode dispose de ses propres facéties, vous y retrouverez avec plaisir vos protagonistes favoris, ainsi que quelques héros spécifiques à chacun (d’autres peluches articulées, des robots et divers jouets notamment !). L’ensemble est intégralement traduit en français dans des sous titres drôles et prolixes, les voix, quant à elles, sont anglaises mais offrent le plaisir d’une bonne intonation dans chacune des interprétations des personnages.

Ces personnages graviteront autour de notre valeureux ours en peluche présenté en préambule. Déjà d’un certain âge et mûrit par une vie visiblement harassante loin de la douceur des bras d’un enfant, le héros de l’aventure se prénomme Ted (forcément, nous avons une pensé pour le nounours du film, néanmoins beaucoup moins chic que le nôtre dont la prestance est parfaite). Parfois acariâtre, mais finalement un bon gros nounours qui se cache derrière les apparats d’un gros dur, vous tomberez assurément sous le charme de cet ursidé plein de courage qui ne demande qu’une justice triomphante tout en restant loin des feux des projecteurs.

Ted est un fin policier qui connaît tous les rouages du métier pour parvenir à ses fins. Ça tombe bien, vous allez faire équipe avec lui afin de démanteler les plus gros réseaux de la ville. Dans cette ambiance qui semble tout droit sorti d’un film d’Hitchcock, tandis que se déroule une ambiance jazz non loin de là, nous pourrions presque humer les vapeurs parfumées des gros cigares des fumoirs d’antan, tandis que se déliaient les langues… Les voyous n’ont qu’à bien se tenir, papa ours arrive !

Point and click un jour… point and click toujours !

Maintenant que le décor du soft est posé, intéressons-nous plus précisément au déroulement même du jeu. Vous l’aurez compris, vous serez au cœur de diverses affaires à résoudre au fil des chapitres du jeu, des affaires plus ou moins attractives mais qui conservent toujours les mêmes mécaniques générales pour faire triompher la justice. Comme tout bon point and click, il va falloir ouvrir l’œil… Les joystick vous serviront à sélectionner toutes sortes d’objets. Maniables et sous soucis majeur, la jouabilité ne pose pas de problème. Chaque objet dispose alors d’une ou de plusieurs options disponibles : l’observer attentivement ou encore l’actionner/le prendre. Votre inventaire sera bientôt joyeusement fournis de tout un tas de babioles insignifiantes au début, indispensables au final ! Bien entendu, il vous est possible (et même vivement recommandé) de fusionner plusieurs objets ensemble…

Contrairement à nombre d’autres titres du genre, vous ne disposerez cette fois-ci d’aucune facétie annexe pour vaincre les multiples énigmes :  un brin de causette à Ted devrait suffire à  vous rappeler quelques détails importants si vous êtes totalement perdu. Néanmoins, point d’inquiétude, le soft s’avère suffisamment intelligent et bien pensé, aucune manipulation n’est totalement improbable (ce qui est plutôt rare dans les point and click actuels !) et avec un brin de réflexion, parfois de quelques allés/retours, vous finirez par trouver assez rapidement la solution. Logique et accessible, l’aventure est de fait un véritable plaisir.

Le jeu dispose de nombreux dialogues, il vous faudra rester attentif à certains d’entre eux puisqu’il se pourrait bien que nous vous demandions certains détails un peu plus tard dans l’aventure. En effet, le choix multiple des dialogues est régulièrement présents dans l’aventure, donnant l’impression au joueur de participer davantage au cœur même de  l’histoire. Au final, notre seule petite déception pourrait bien porter sur la durée de vie du soft. En effet, comptez une dizaine d’heures pour terminer l’intégralité des chapitres.

3… 2… 1… surprise !

Avec bonheur, le joueur retrouvera au fil de ses péripéties de multiples minis jeux, toujours très accessibles. Variés et parfois quelque peu originaux, ces derniers donnent du rythme à l’aventure qui ne se résume, dès lors, pas à un amoncellement d’objets à combiner pour débloquer la situation.

Soulignons enfin quelques références rigolotes présentes au fil de votre avancée : films, musiques, fouinez bien l’intégralité des pièces du jeu, il serait dommage de passer à côté de quelques pépites amusantes…

Bear with me : The complete Collection unlock est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch au prix de 10 euros environ. L’extension (indispensable) The Lost robots est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch au prix de 5 euros environ.

Le saviez vous ?

Vous êtes un fan incontesté des ours en peluches ? Nintendo a pensé à vous. Connaissiez-vous l’existence du soft « Mon ours et moi » ? Sorti mi-2016 sur Nintendo 3DS, le jeu vous invite à prendre grand soin d’un ours en peluche : cuisinez-lui quelques recettes, faites-lui plein de câlins et n’oubliez pas de lui faire prendre un bain afin qu’il reste tout doux !

Conclusion
Bear with me pourrait bien être une référence pour qui souhaite découvrir un bon point and click. Particulièrement bien réalisé, accessible dans les énigmes et non farfelu (un véritable bonheur dans le genre !), le soft dispose de tous les ingrédients pour être un incontournable pour les amateurs. Forcément, lorsqu’on prend autant de plaisir à batifoler au grès des tableaux du jeu, c’est toujours trop court...
Points positifs
  • Choix graphique et esthétique quasi monochrome
  • Accessible et non farfelu
  • Ambiance générale...
  • Version française disponible !
Points négatifs
  • Un peu court
7.6
Bon
Graphismes et ambiance - 9
Jouabilité - 8
Accessibilité - 8
Histoire - 7
Durée de vie - 6
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

3 commentaires

  1. Man Uto

    l’ambiance visuelle est enorme
    un point and click qui fait envie

    Répondre
  2. JulieSailing

    J’ai adoré la démo ! J’attends une promo pour le prendre (en version complète) :p

    Répondre
  3. Orchidia01

    Il a l’air d’être sympa, je connais un autre ours bien plus décalé … Ted ^^”

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire