Dragon Quest XI S: Les combattants de la Destinée – Edition Ultime (Nintendo Switch) – La preview

Premier jeu annoncé sur la fameuse NX et pourtant pas le premier à sortir, ce n’est plus qu’une question de temps avant que Dragon Quest XI S: Les combattants de la Destinée – Edition Ultime soit enfin disponible sur Nintendo Switch! A l’occasion de la Gamecom, une démo a été lachée sur l’eShop et nous avons pris le temps de la télécharger et d’y jouer un peu plus longuement afin de vous livrer une nouvelle impression sur cette Edition Ultime du RPG de Square Enix attendue depuis longtemps par les joueurs Switch.

Pas de 2D mais un orchestre!

Square Enix a vu les choses en grand pour ce 11ème opus de la série Dragon Quest, un peu comme si le développeur cherchait vraiment à se faire pardonner son retard. Sauf si vous vivez dans une grotte, vous savez certainement que l’éditeur a mis à disposition des joueurs une longue démo vous proposant une dizaine d’heures de jeu présentant le début de cette aventure. Nous avons joué à cette démo et si on ne peut se prononcer sur le produit final, l’aventure s’annonce assez longue pour que l’éditeur soit confiant au point de proposer 10 heures de jeu. D’ailleurs, votre sauvegarde sur cette démo pourra être utilisée et vous pourrez poursuivre votre partie dans le jeu final. Cette longue aventure commence par une mystérieuse réunion de monarques évoquant le cas d’un bébé avec une étrange marque. On assiste ensuite à la scène d’une jeune femme fuyant d’étranges cavaliers avec 2 enfants, une jeune fille et un bébé. La femme finit par faire cavalière seule, un peu comme un appât, en laissant le bébé au bras de la jeune fille qui s’empresse de courir dans une autre direction. Un des cavaliers finit pourtant par tracer et poursuivre la jeune fille et on ne saura pas vraiment ce qu’il est advenu après cela, si ce n’est que l’on voit un grand père pêcher aux abords d’une rivière sous un ciel bleu et ensoleillé. Quelques instants plus tard, il remarque un étrange couffin flottant sur l’eau et y trouve le mystérieux bébé. A peine le temps de faire la part des choses que l’on se retrouve plusieurs années après avec le bébé devenu jeune adulte, sur le point d’accomplir le rituel du passage à l’âge adulte avec son amie d’enfance Genma. Ce rituel vous demande de gravir une mystérieuse montagne. Au sommet, Genma et notre héros sont attaqués par un gros rapace. Alors que tout semble perdu pour Genma dont la survie ne dépend plus que de la force de poigne de notre protagoniste, une mystérieuse marque au dos de la main de notre héros brille, appelle la foudre qui tombe sur le gros oiseau et le met hors d’état de nuire. Peu de temps après, vous apprenez alors de votre entourage que vous êtes l’Eclairé et que le roi du Royaume saura certainement vous en dire plus sur vous-même. Vous commencez alors votre périple afin de percer les mystères vous concernant et en apprendre plus sur l’Éclairé et sa mission!

Si l’on ne peut donner de véritable détail sur le scénario dans sa globalité et la durée de vie du jeu, on peut s’attarder un peu plus sur le gameplay de ce Dragon Quest XI. Si vous recherchez une expérience de JRPG dans sa forme la plus classique, alors la série Dragon Quest est faite pour vous. Ce 11ème opus ne semble pas proposer de bouleversement majeur dans la formule. On dirige son personnage à travers un univers en 3D. Les habituelles interactions dans le genre sont présentes: Explorer des villes et villages, parler aux PNJ, dormir à l’auberge pour récupérer de la vie ou encore se rendre dans les boutiques et dépenser son or dans des objets/équipements. Dragon Quest oblige, il y a encore les fameuses églises où il faudra se rendre pour effectuer une sauvegarde de sa partie, ressusciter ses alliés tombés au combat ou prier pour les libérer de certaines altérations. Concernant la sauvegarde, il est possible de sauvegarder auprès des statues de la déesse dispersées de part le monde. Notez tout de même que comme première modernisation, Dragon Quest XI introduit la fonction de sauvegarde automatique, bien utile à ceux qui n’aiment pas la mécanique d’église ou statue pour enregistrer sa partie. N’oubliez tout de même pas de sauvegarder de manière permanente, la sauvegarde automatique ne s’applique que pour une seule partie et si vous n’êtes pas le seul à jouer au jeu sur votre compte, la sauvegarde automatique ne vous aidera peut être pas. On peut également faire des sauts durant les explorations afin d’atteindre certains lieux de la carte mais rien de véritablement révolutionnaire en pratique. On reste dans le classique et cela même durant les affrontements contre les ennemis qui restent au tour par tour avec sélection des commandes d’actions de vos personnages lorsque vient leur tour. Il vous appartient de saisir les bonnes commandes afin de venir à bout de vos ennemis. Allez-vous attaquer normalement? Utiliser de la magie en consommant des PM? Utiliser des Capacités Spéciales? Peut être utiliserez-vous un objet? Il est même probable que vous décidiez de fuir l’affrontement. Des commandes aussi diverses que classiques dans le genre et on ne vous apprendra donc pas grand chose de la formule Dragon Quest. Cette démo est justement parfaite pour vous montrer tout ça et rapidement vous aider à savoir si le titre vous branche par son début de scénario intrigant ou si son classicisme vous rebute déjà dès les premières heures de jeu.

Aussi classique que soit Dragon Quest XI S: Les combattants de la Destinée, les développeurs ont tout de même cherché à introduire des mécanismes inédits tout en conservant la formule. On vous a parlé des “Auto-save” et des sauts durant les explorations. Sachez que vous pouvez également chevaucher des montures sur la carte du monde. On quitte d’ailleurs le village du début avec un cheval blanc que les villageois nous prête pour notre aventure. Au-delà du cheval, certains monstres sont également chevauchables et certains présentent même des caractéristiques spéciales qui peuvent amener un nouveau point de vue sur vos explorations. Il nous est arrivé dans un donjon de chevaucher un monstre à ressort qui pouvait sauter si haut que nous avons pu noter des recoins inexplorables de ce donjon sans la participation de ce monstre. Les monstres que vous pouvez utiliser comme montures nécessite que vous en venez à bout en premier, ils sont repérables du premier coup d’oeil car ils brillent sur la carte. Cela nous permet une transition sur une autre modernisation, le fait que les ennemis soient visibles sur la carte du monde et que vous n’ayez plus à craindre des rencontres aléatoires. A vous de choisir si vous désirez faire des combats et faire progresser vos personnages ou simplement les éviter et vivre votre vie. Pour que le combat démarre, il s’agira simplement de heurter un monstre. Vous pouvez prendre l’initiative et infliger quelques dégats initiaux en frappant le monstre sur la carte en pressant sur un bouton de votre manette. Notez que l’écran de combat ne présente pas simplement des images de monstre devant nous mais que l’on voit toute la scène de combat. C’est-à-dire que l’on est directement sur une zone de combat qui est directement la zone dans laquelle nous sommes entré en contact avec le monstre, on voit nos personnages se mouvoir sur la zone et il est même possible les déplacer en temps réel. On avouera que ces déplacements n’avaient pourtant pas de réelle fonction ou du moins pas durant les combats de la démo, difficile de vous dire si cela impactera les affrontements futurs. Notons également la présence des attaques combinées lorsque vos personnages entrent en état Hypertonique. En cumulant des dégats en combat, il arrive que vos personnages fassent exploser une aura de couleur azurée et passent en état Hypertonique boostant tous leurs stats. Vous pouvez choisir de profiter de ce boost temporaire ou utiliser cette aura pour déclencher une Attaque Spéciale avec un autre personnage en combat si celui-ci est également en état Hypertonique et si le duo est capable d’une Attaque Combinée. On parle d’Attaque Combinée mais il est certainement plus juste de parler de Capacité Combinée car certaines Combinaisons sont de gros sorts de soutien ou de soin. Pour ceux qui connaissent la série Dragon Quest, cela apporte un certain dynamisme à cette formule classique du tour par tour avec des scènes d’attaque assez cool à voir.

Dragon Quest, c’est une série de JRPG et Dragon Quest XI S est une version complète du 11ème opus avec de nombreux ajouts et bonus. On aurait encore beaucoup à vous dire mais on ne vous cache pas que nombreux points d’interrogations subsistent après avoir joué à cette démo. On peut toutefois vous dire que Square Enix a véritablement fait un gros effort et un gros travail de portage pour cette version Switch. Techniquement le jeu n’est certainement pas parfait mais il est pourtant, on ose dire, l’un des JRPG les plus coloré et les plus beau de la Switch. Les développeurs ont véritablement étudié l’Unreal Engine afin de porter efficacement le jeu et livrer une expérience visuelle optimale en portable et en TV. On ose dire que la version Switch reste assez proche du rendu PS4 et à moins de chercher la bête noire, faire la version Switch ne signifiera pas jouer en “Inferior Version”. D’autant plus que les bonus inédits à cette version Switch sont à ce jour exclusifs à la plate-forme de Nintendo et font passer la version PS4 pour une “Inferior”. Certes, on ne peut pas encore énumérer tous les bonus exclusifs à cette version Switch. La démo nous a simplement fait vivre l’aventure avec la bande sonore orchestrale ainsi que le doublage japonais non disponible dans la version d’origine. Pour le reste, nous avions la notification du Mode 2D sans pouvoir lancer ce mode. Puis les promesses de l’éditeur qui nous parle de la présence de plus de montures, de quêtes annexes exclusives et surtout de nombreux scénarios inédits aux différents personnages jouables du jeu. On garde ainsi une réserve sur quelques points que nous aborderons prochainement en même temps que le verdict final.

Impression

Dragon Quest XI S: Les combattants de la Destinée – Edition Ultime – s’apprête à sortir sur Switch et à étendre la ludothèque JRPG déjà grande de la console hybride de Nintendo. La démo mise à disposition par Square Enix est généreuse et nous présente ce qui semble être un classique du JRPG de très grande qualité. Toutefois, aussi longue que soit cette démo on ne peut s’empêcher d’avoir ce sentiment de non plénitude tant les interrogations restent encore nombreuses. Il y a encore beaucoup de réponses que nous recherchons et on s’impatiente d’avoir tout cela dans les mains pour vous livrer un avis définitif sur le “premier jeu NX annoncé”.

Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

6 commentaires

  1. YnkRibbon

    Tellement hâte de poser les mains d’ssus!

    Répondre
  2. Manuto

    ouais, j’ai hate aussi. 3 ans que je l’attends

    Répondre
  3. JulieSailing

    Vivement ça sortie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire