FIFA 20 Édition Essentielle (Nintendo Switch) – Le test

La concurrence, tant qu’elle est saine et loyale, est un véritable moteur pour les protagonistes engagés. Vous pouvez l’observer dans tous les domaines et à tout âge : à l’école, où de nombreux enfants veulent avoir une meilleure note que leurs camarades. Entre employés d’une entreprise qui visent une promotion. Dans le sport et notamment le football, dans le duel à distance entre deux des plus grands joueurs de l’histoire (Lionel Messi et Cristiano Ronaldo) qui se motivent l’un l’autre chaque week-end, via une course aux statistiques affolante qui les poussent mutuellement vers l’excellence. Ou encore, entre deux (ou plus) sociétés concurrentes qui va les obliger l’une et l’autre à innover et ne pas se reposer sur leurs acquis. Que peut-il se passer lorsqu’il n’y a pas de concurrence dans votre domaine ? Voici une réponse avec ce FIFA 20.

FIFA 20 édition feignantise

Sur Nintendo Switch, le jeu d’Electronic Arts est le seul à offrir une expérience footballistique “réaliste” et cela se ressent clairement pour les possesseurs de l’édition 2019 lorsque vous lancez le jeu la première fois : même présentation, même menus et même modes de jeu. Il y a une chose que l’on ne pourra pas reprocher à EA c’est d’être des baratineurs, puisque sur la présentation du jeu sur l’eShop, il est bel et bien décrit que la version 2020 est une mise à jour des effectifs, des maillots ainsi que des stades mais que les fonctionnalités et modes de jeu seront identiques à FIFA 19. Quel est le problème ? Le prix ! 49.99 euros sur l’eShop pour un simple patch… Ça fait un peu tâche pour la réputation déjà ternie de l’éditeur américain mais qui n’étonne pas en observant le passif plus ou moins récent des jeux FIFA sur les supports où il y a beaucoup moins de ventes (coucou les consoles portables).

Une chose inimaginable sur les autres consoles, sur lesquelles il y a une rivalité entre FIFA et PES depuis de longues années, qui pousse Electronic Arts et Konami à modifier (en bien ou moins bien et par petites touches) d’une année à l’autre leurs modes de jeu, à faire évoluer un minimum les graphismes, les menus ainsi que la jouabilité. La version faite pour l’hybride de Nintendo n’a bénéficié d’aucun effort de la part des développeurs et n’inclut donc aucune des nouveautés présentes sur les versions PC, PS4 et XBox One. Pas de nouveautés pour les modes de jeu présents dans FIFA 19 et surtout pas de mode “VOLTA” sur lequel EA a basé une grosse partie de sa communication cette année. Il y a un élément plus marquant qui prouve l’intérêt que donnent les développeurs à leur version Switch, il s’agit du mode “FUT” qui est un écosystème à lui tout seul et qui rapporte des revenus faramineux à la société américaine et auquel aucun soin n’a été apporté. Vous avez le droit ici à une version de FUT qui date de quelques années sur les autres supports et vous êtes privé entre autres des nouveaux menus bien plus ergonomiques, des clashs d’équipes (solo ou online) qui sont bien utiles pour avoir des packs assez facilement sans dépenser d’argent, du pass saison (gratuit il faut le préciser) qui offre des récompenses grâce à de l’expérience acquise en accomplissant des objectifs précis et peut donner un but à certains joueurs…

Sur les bases solides de FIFA19

Le contenu de FIFA 19 reste tout de même conséquent et vous retrouverez dans cette mise à jour 2020 la possibilité de vivre une carrière en solo d’entraîneur ou de joueur dans un club puis une sélection nationale sur plusieurs années, de participer simplement à un des 29 championnats, à la Champions League ou encore à la coupe du monde féminine avec 12 équipes internationales, de jouer au mode “Saisons” en ligne pour gravir les divisions afin juger votre niveau contre d’autres joueurs, de provoquer en duel un ami dans des matchs amicaux en ligne ou encore le mode coup d’envoi qui est idéal pour les soirées entre potes autour d’une pizza car il permet de modifier les règles (voir de les supprimer) du jeu en modifiant le type de match ou en instaurant un tirage au sort pour le choix de vos équipes.

Côté gameplay, là aussi aucun changement, le jeu est toujours agréable joycons ou manette pro en main, les passes et les dribbles s’enchaînent facilement. Mais les quelques défauts de FIFA 19 sont toujours présents avec des passes qui peuvent être très imprécises, des bugs de collisions entre joueurs qui peuvent faire sourire mais qui sont le plus souvent agaçants, un jeu aérien plutôt imprécis et des gardiens à la ramasse dès qu’il y a un tir à ras de terre ou juste aux abords de la surface. L’inertie de la balle est plutôt bonne avec des trajectoires et des rebonds assez réalistes. Sachant que FIFA 20 tourne sur l’ancien moteur Ignite, les joueurs sont moins bien modélisés que sur les versions des autres supports qui tournent sur le moteur Frostbite, mais restent tout de même largement reconnaissables. Le jeu est beau que ce soit en docké ou en nomade, bien qu’il soit plus net en portable. Coté ambiance rien à redire comme dans tous les FIFA de ces dernières années, les stades sont vivants avec les chants des supporters, la musique ainsi que l’entrée sur le terrain officielles et fidèlement reproduites de la Champions League provoque toujours un sentiment indescriptible pour tout fan de football. Et malheureusement, vous retrouverez les mêmes commentaires lourdingues de Pierre Ménès et Hervé Mathoux.

Conclusion
FIFA 19 était un bon jeu de football pour la Switch à sa sortie même s’il y avait déjà des manques par rapport aux versions sur les autres supports. La version 2020 étant une mise à jour de celui-ci, il est difficile de dire autre chose sur la qualité intrinsèque du jeu. En revanche, ce n’est pas le cas de la façon de faire d’Electronic Arts, qui pourrait respecter un minimum sa communauté Switch (même si celle-ci n’est pas la plus peuplé loin de là), soit en ajoutant les mêmes modes de jeu que les autres versions, soit en proposant cette “mise à jour” très paresseuse pour FIFA 19 gratuitement ou à très bas prix plutôt qu’à 49.99 euros. Si vous ne possédez pas l’édition 2019, que vous êtes fan de foot, et que vous voulez tâter du ballon rond sur la console de Nintendo, l’achat de FIFA 20 est un bon investissement car il reste un bon jeu. A l’inverse, si vous possédez l’édition 2019, mettez à jour les transferts vous-même via les options et vous posséderez FIFA 20 gratuitement.
Points positifs
  • FIFA 19 est à jour pour la saison 2020…
  • Le contenu solide tout de même
  • Toujours FIFA dans la poche
  • Le mode “coup d’envoi” vraiment fun entre potes
Points négatifs
  • … pour 49.99€
  • Les commentaires de Pierre Ménès et Hervé Mathoux
  • Le manque de respect d’EA pour sa communauté Switch
  • Le manque de nouveautés
  • “Piemonte Calcio” à la place de la Juventus dans FIFA c’est comme s’il y avait “Sandwich double étage” à la place du Big Mac chez McDo… ça fait tâche
  • Toujours pas de Club Pro
6.3
Correct
Graphismes - 6
Bande-son - 8
Gameplay - 7
Modes de jeu - 8
Fun - 8
Investissement des développeurs - 1
CrazyBearded
Ecrit par
Joueur depuis plus de 31 ans, je suis un passionné de jeu vidéo de tous types et de toutes plateformes.

14 commentaires

  1. Manuto

    perso, micromania m’a fait un bon d’achat de 10€ parce que j’avais préco le jeu, et m’a repris FIFA 19 switch pour 20€
    30€ de remise sur le jeu, c’est toujours ça de pris.
    Je préfères quand même tourner sur la dernière version en date, même si elle est quasi identique a l’ancienne, car pour jouer en ligne, on y trouvera plus de monde.

    Répondre
    • CrazyBearded

      C’est déjà plus abordable mais ça reste trop cher pour une simple mise à jour. Je te souhaite de trouver plus de monde sur le online mais vu les retours de la communauté Switch de FIFA je ne suis pas certains que les possesseurs de l’édition 2019 passent à la 2020.

      Répondre
      • Manuto

        oui, il y aura plus de monde, le 19 mettait déjà un peu plus de temps à trouver des joueurs, en journée.
        dans ma liste d’amis switch, je vois déjà pas mal de FIFA 20 référencés, donc ça doit quand même se vendre.

        Répondre
  2. C’te pigeon Manuto ! Perso je me suis déjà fait avoir avec FIFA19 (qui apporte très peu de nouveauté par rapport au 18) donc là non, c’est exactement le même jeu ! Ils nous ont encore fait le coup de changer la couleur des menus pour simuler une nouveauté ! lol

    Répondre
  3. Orchidia01

    x))) Comme ils avaient dit , une arnaque pour la switch , bon pas avec ces mots mais le sens était pareil ^^”

    Répondre
  4. wam

    Je joue toujours à FIFA 18, j’attends un vrai nouveau FIFA, ou un PES, ça serait bien cool, plutôt que d’enrichir une société qui se moque ouvertement de ses clients..

    Répondre
  5. Lordo

    Fifa 19 est à 36€50 dans les Leclerc Culturel sur Switch si ça intéresse du monde 🙂

    Répondre
    • Manuto

      et fifa 20 a 28€ sur cdiscount

      Répondre
      • AlfredinoRobins

        En occasion, on trouve facilement FIFA19 à 15€

        Répondre
        • Manuto

          A un moment il faut comparer ce qui est comparable….
          Tu ne peux pas comparer le prix d’un jeu neuf, a sa sortie, et le prix d’un jeu d’occasion, plus d’un an après sa sortie.
          C’est idiot ce que tu raconte

          Répondre
          • AlfredinoRobins

            Je compare FIFA20 à 28€ contre FIFA19 à 15€ parceque ce sont les même jeu. EA ne s’en cache pas. Donc la comparaison fonctionne !

  6. Pikaman

    N’empêche que pour enterrer Fifa et sa honteuse itération ’20’ sur Switch, faudrait un bon Mario Smash Foot =D

    Répondre
    • AlfredinoRobins

      Aucun Rapport ! C’est comme si tu disais que pour enterrer Gran Turismo ou Forza, il faudrait un bon Need for Speed

      Répondre
    • Manuto

      un PES plutot, mais ce n’est pas dans les cartons de Konami

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire