Giga Wrecker Alt. (Nintendo Switch) – Le test

Pour beaucoup de joueurs, Game Freak est synonyme de « Pokémon », le RPG à succès vendu dans le monde entier. Cependant, le studio a eu une vie avant de nous envoyer capturer des petites bêtes, et il continue de vivre aussi d’autres aventures. C’est justement à l’une d’elles que nous allons nous intéresser, et plus précisément à sa version améliorée et enrichie. Giga Wrecker est un jeu mélant plateforme et énigmes, paru uniquement sur PC en 2017. La version .alt apporte avec elle de nouveaux niveaux ainsi que des énigmes supplémentaires. Mais que vaut cette incursion hors des sentiers battus des Pokémon ?

Alors petit, on part pour l’aventure ?

Un monde vaste …. de couloirs.

Exit le monde coloré des petits monstres mignons et place à l’apocalypse ! L’aventure prend place dans un monde en 2D en fin de vie et dont la majorité des habitants a soit été tuée, soit réduite à l’esclavage par une armée de robots surpuissants venus de nul part. Vous incarnez Reika, une jeune fille emprisonnée et dont les espoirs s’amenuisent d’heure en heure. Alors que la fin est proche, une fille armée surgit dans la cellule de prison de Reika et lui annonce que pour sauver l’humanité, elle doit la tuer. Agonisante, Reika est sauvée par le Docteur Kozuki qui va transformer la jeune fille et lui permettre de maîtriser des pouvoirs cybernétiques incompréhensibles. Le cyborgue Reika va alors être envoyée dans un dédale de salles afin de collecter des données pour son sauveur et avec le souhait de retrouver la jeune fille qui a tenté de l’assassiner.

Petit padawan deviendra grand

Tout au long de l’aventure, le scientifique qui a fait de vous ce que vous êtes vous expliquera comment contrôler vos pouvoirs. Ainsi, outre les actions classiques d’un jeu de plateforme, il vous sera possible de collecter des débris afin d’en faire des cubes, des balles rebondissantes, de détruire des murs ou des obstacles, mais aussi de détruire les ennemis si vous avez cumulé assez de matière. Vous apprendrez aussi à transformer le bras robotique de Reika en épée, en foreuse ou en lance. Toutes ces innovations permettront de résoudre les énigmes qui parsèment l’aventure. La destruction des ennemis permettra de collecter des capsules que le joueur utilisera afin de renforcer les capacités de l’héroine via un arbre des compétences.

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Toutes les nouveautés de gameplay sont amenées petit à petit, et ce par le biais de phases de dialogues entre l’héroïne et le Docteur. Cependant, ces discutions qui vous permettront de maitriser de nouvelles capacités ou d’avancer dans l’histoire interviennent très régulièrement. En plus de casser le rythme de l’aventure, elles s’avèrent souvent longuettes. Concernant les décors, ceux-ci sont très travaillés et foisonnent de détails, mais la caméra est malheureusement souvent bien trop éloignée de la zone d’action. Il nous est ainsi possible de profiter des paysages, mais tout est tellement petit que l’on a alors du mal à distinguer les plateformes. En rajoutant à cela un manque de souplesse dans la gestion de Reika, la gestion des sauts devient souvent compliquée.

Lors de la résolution des énigmes, il est possible de faire un saut dans le temps afin de remettre l’énigme à zéro si jamais le joueur se trompe. Bonne idée dans l’absolu, ce voyage temporel se produit en se rendant dans un halo de lumière et en actionnant le stick directionnel vers le haut. Oui mais… Ce halo se retrouve souvent en dessous de plateforme. Or tout joueur à peu près normalement constitué va actionner le bouton de saut et donner un coup de stick vers le haut lorsqu’il veut faire sauter Reika. Il arrive donc régulièrement que l’on reboote l’énigme au lieu de simplement sauter.

Conclusion
En conclusion, ce jeu de plateformes/résolution d'énigmes au relent d'RPG est une belle surprise, avec d'excellentes idées et surtout un scénario passionnant. Comptez-en tout une petite quinzaine d'heures pour arriver au bout de l'aventure. Malheureusement, cela ne suffit pas à faire oublier les soucis de ce titre qui frustrent vite le joueur. On peut être en droit d'espérer une suite avec une prise en compte de ces défauts, qui permettrait ainsi d'obtenir un excellent jeu !
Points positifs
  • Les décors sont soignés et très détaillés
  • Un scénario sombre et profond
  • Des personnages sombres qui donnent envie de fouiller leurs histoires
  • Des énigmes bien pensées
Points négatifs
  • La caméra
  • Une durée de vie un peu courte pour le prix proposé
  • La gestion des sauts
  • Des dialogues intrusifs et trop nombreux
  • Les points d'action mal placés
5.4
Moyen
Scénario - 9
Gameplay - 5
Bande-son - 3
Graphismes - 5
Durée de vie - 5
Damien-LCDG
Ecrit par
Joueur Nantais depuis maintenant quelques années (euphémisme ...) et passionné par les médias.

5 commentaires

  1. JulieSailing

    Les graphismes sont pas mal par contre :p

    Répondre
  2. Orchidia01

    Il tombe à pic votre test 🙂 Je me demandais s’il serait bien , ça casse un peu ces bugs … Je vais y réfléchir … Merci 🙂

    Répondre
  3. Pikaman

    Oh bah c’est dommage, le jeu avait pourtant l’air sympa 🙁

    Répondre
  4. Manuto

    je le trouve un peu brouillon dans l’ensemble

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire