Luigi’s Mansion 3 (Nintendo Switch) – La preview

Presque 20 ans après le premier jeu de la série et un an après le remake 3DS de celui-ci, voici que Next Level Games décide de remettre Luigi sur le devant de la scène. Le moustachu à la casquette verte équipé de son célèbre aspirateur s’apprête à fêter Halloween 2019 sur Switch dans une 3ème aventure inédite. Froussard comme il est, on a décidé de venir l’épauler joy-con en main. Après avoir monté quelques étages d’un mystérieux hôtel avec Luigi, on se pose un peu afin de vider notre aspirateur et vous proposer cette première mise en bouche.

Luigi’switch d’ambiance à chaque étage

Après avoir sillonné un mystérieux et grand manoir en 2001, puis plusieurs petits afin de reconstituer l’étrange Lune Noire en 2013, Luigi est aujourd’hui invité à séjourner dans un immense et luxueux grand hôtel. Dès qu’on lance le jeu sur l’écran titre, on nous présente la chose de manière coloré, lumineuse et super dorée. Un peu comme lorsque l’on vient de finir un jeu en fait. En lançant le scénario, une cinématique démarre. On est dans un bus avec Luigi et son compagnon fantôme canin Electochien ainsi que Peach, Mario et 3 Toads. Tous ont reçu cette fameuse invitation et semblent impatient de pouvoir enfin se reposer de leurs différentes aventures. La belle propriétaire Ambre Brusquade se présente à nous et nous invite à nous relaxer et à passer un agréable séjour. Chacun se rend alors dans sa chambre, Luigi s’allonge sur son lit, rejoint par son ami spectral. Il ouvre un livre sans pouvoir en lire une ligne, vu que notre drôle de héros vert s’endort instantanément devant. Il est réveillé par un cri qui est familier à tout fan de la série Mario, le fameux cri de la princesse Peach. Luigi attrape une lampe torche et sort de sa chambre. On se rend compte en même temps que lui du changement radical d’ambiance. La chaleureuse atmosphère colorée du midi fait place à l’atmosphère sombre et terrifiante de la nuit. On explore quelques chambres pour constater la disparition de tout le monde et finalement se retrouver face à Ambre Brusquade sous une apparence aussi jolie que spectrale, rejoint par le Roi Boo. Cet Hôtel Luxueux et ce séjour ne sont qu’un piège et le Roi Boo compte bien prendre sa revanche sur l’équipe Mario et plus particulièrement de notre héros à la casquette verte.

Le Boo géant au joyau en guise de couronne se lance à votre poursuite dans l’optique de vous transformer en toile de tableau comme les autres personnages ayant fait le voyage avec vous. Vous courrez dans le couloir de l’hôtel alors qu’il se rapproche de vous en volant et en détruisant tout sur son passage. Vous finissez sur un cul de sac, du moins votre seule issue est un vide ordure. Notre héros hésite mais face à la grosse menace spectrale il finit par se lancer la tête la première. Notre ennemi fantôme croit en avoir terminé avec Luigi et comme d’habitude chez les méchants, on ne prend pas la peine de vérifier. Et quand bien même Luigi serait vivant, la routine veut que les méchants pensent toujours qu’ils ne représentent aucunement une menace pour lui et qu’ils peuvent dans tous les cas en finir avec lui à n’importe quelle autre occasion. Sans surprise, Luigi est tombé dans un panier à linge au sous-sol de l’hôtel. Il est encore vivant et avant même de penser à sauver sa clique, il faut trouver du secours et fuir cet hôtel. La chance veut qu’Electochien a également su fuir les radars d’Ambre et du Roi Boo et qu’il vous guide dans ce sous-sol. On finit par arriver dans un garage et trouver dans une étrange voiture, une réplique du Poltergust, l’aspirateur à Fantômes qui nous a accompagné dans les précédents Luigi’s Mansion. C’est à partir de là que la véritable aventure commence. Sans forcément fuir l’hôtel, on a peut-être une meilleure chance de survivre et sauver nos amis avec ça sur le dos.

Le sous-sol fait office de tutoriel aux différentes commandes de Luigi et de son aspirateur. En explorant ce sous-sol, vous tomberez sur le fameux professeur K.Tastroff. Il fallait s’y attendre en trouvant notre aspirateur dans un véhicule tout aussi atypique. Le professeur était aussi un des invités de Mme Brusquade et était scellé dans un tableau que l’on trouve assez tôt dans cette aventure. On utilise alors le Révéloscope du Poltergust afin de le sortir du tableau puis l’on retourne dans le garage afin que le Professeur y installe un mini-labo à partir de lequel il vous épaulera. Il nous explique que nous avons cette fois-ci la dernière version de son aspirateur, le Poltergust-G00 avec quelques fonctionnalités inédites sur lesquelles nous reviendront progressivement. A partir de là, de ce qu’on a pu faire, la progression se fait par étage et on avance à travers différentes pièces et chambres de l’hôtel jusqu’à un combat de boss. En fait, suite aux évènements survenus plus tôt, l’ascenseur de l’hôtel a perdu ses boutons d’étage qui sont détenus par un boss d’étage. Notre but est de récupérer ces boutons afin de progresser toujours plus haut dans l’établissement et surtout sauver nos amis. Chaque pièce de l’hôtel nous laissait résoudre des énigmes en activant quelques mécanismes cachés afin de pouvoir accéder à la suite. Certaines pièces étaient hantées par des sbires spectres et ces moments nous permettaient de refroidir nos neurones en aspirant simplement des fantômes et en les écrasant sur toutes les surfaces solides de la chambre. Afin de nous aider dans ces combats et cette exploration, le Poltergust-G00 de Luigi nous propose des fonctionnalités connus par les fans mais aussi quelques éléments totalement inédits sur lesquels nous allons revenir.

En termes d’exploration, la formule est connue et Luigi revient avec la plupart des fonctionnalités qu’il possédait par le passé. On peut aspirer certains mécanismes pour les activer ou encore envoyer de l’air pour faire tourner un moulin révélant un nouveau passage. Le Révéloscope est de retour et nous permet aussi de révéler des éléments invisibles. Il y a aussi la possibilité de jouer avec le gyroscope des joy-cons. Pour ajuster tranquillement l’orientation de votre aspirateur ou alors diriger votre regard lentement lorsque vous jetez un coup d’œil sur certaines pièces de l’hôtel à travers quelques trous. Parlons nouveauté avec la possibilité qu’a Luigi d’envoyer une sorte de ventouse reliée à une corde devant lui. Il s’agit ensuite d’aspirer le bout de la corde et de tirer sur la ventouse afin de révéler de nouvelles choses en cassant certains éléments du décor, en ouvrant certains accès ou conteneurs bloqués. Une capacité de Luigi que les fans de Smash Bros utilisent déjà en jouant le plombier à la casquette verte dans le cross over. Mais revenons-en à Luigi’s Mansion 3 et une autre nouveauté : Gooigi. En appuyant sur la touche du stick droit, un double verdâtre de Luigi apparaît, le fameux Gooigi. Ce dernier possède sa propre petite barre d’énergie lorsqu’il apparaît mais il est aussi invulnérable à de nombreux éléments du décor, se révélant indispensable à la progression dans le jeu. Imaginez qu’un coffre soit protégé par un tapis de pic bien acérés. Envoyez Gooigi récupérer le contenu du coffre pour vous ! Imaginez-vous un ascenseur dont le fonctionnement dépend d’un mécanisme nécessitant que vous y envoyez de l’air continuellement. Une énigme compliquée toute seule, mais que se passe-t-il si vous laissez Luigi dans l’ascenseur et que Gooigi se charge d’envoyer de l’air ? De bonnes trouvailles qui semblent demander encore plus de ruse et de réflexion afin de résoudre les différents casse-têtes de cet étrange hôtel. A ce jour, les énigmes mettaient bien en avant cette collaboration entre Luigi et Gooigi mais les énigmes étaient relativement simples. A voir si cette composante d’énigme à 2 sera maintenue tout au long de l’aventure ou si ce n’est qu’un petit effet du début de jeu afin de nous vendre la fonctionnalité. Et surtout si ces casse-têtes deviendront plus complexes en progressant. Ce sont les fonctionnalités que nous avions à l’heure où vous nous lisez. Difficile encore de vous dire si le jeu ne nous cachait pas autre chose. Soulignons le fait que lorsque vous utilisez Gooigi, Luigi passe dans un état de transe endormi et ne peut plus être contrôlé. Pas de panique, l’utilisation de Gooigi peut également se faire en combat vu que votre clone possède exactement les mêmes capacités que votre héros.

Il est justement temps de parler des affrontements du jeu, on explore un hôtel hanté de fantômes plus ou moins imposants. La méthode classique reste de flasher d’un coup de torche les fantômes à proximité afin de les surprendre, révéler leurs points de vie et commencer à les aspirer afin de faire diminuer leur vie pour à terme les aspirer complètement. On maintient le bouton d’aspiration en manipulant le stick de déplacement dans la direction opposé au fantôme afin de tirer le spectre et faire diminuer un peu plus vite sa vie puis surtout en admirant Luigi se faire trainer de part et d’autre de la pièce. Next Level Games décide d’apporter un peu plus de dynamisme et de puissance à ces affrontements en nous laissant désormais la possibilité de slamer un fantôme en pleine aspiration. Lorsque vous êtes en train d’aspirer un fantôme et que vous tirez, une petite icône liée au bouton A se remplit, une fois pleine appuyez sur la touche afin que Luigi soulève le spectre avec son aspirateur pour le rabattre violemment au sol. Encore plus drôle, il est possible de slamer un fantôme et l’écraser sur un autre à côté afin d’attaquer celui-ci alors que vous êtes déjà occupé avec un premier adversaire. C’est à cette mécanique inédite que nous faisions référence lorsque nous parlions de “refroidir nos neurones en écrasant des fantômes sur les différentes surfaces solides de la pièce”. En plus d’infliger de gros dégâts et apporter plus de dynamisme et d’action à la formule Luigi’s Mansion, elle rend également les affrontements plus drôles et jouissifs que jamais. Notez qu’il est même possible de slamer d’un simple mouvement de joy-con. Quel plaisir de fracasser des fantômes entre les 4 murs d’une chambre et de les écraser entre eux lorsque vous êtes entouré de spectres.

Maintenant, admettons que vous soyez totalement encerclé, que le slam ne puisse plus trop vous aider et que vous ne sachez plus quoi faire pour vous en sortir. Une pression sur les 2 gâchettes vous permettra de faire un grand courant d’air et envoyer voler vos ennemis au loin afin de vous laisser le temps de reprendre vos esprits et aspirer ces spectres qui vous turlupinent. Alors, on vous a menti un peu en disant que vous pourriez “refroidir vos neurones” lors des combats contre les fantômes. En avançant dans les étages, on a rencontré des spécimens un peu plus rusés, s’équipant de lunettes de soleil pour ne pas être éblouis par votre torche par exemple. Il s’agit simplement d’abord d’aspirer lesdites lunettes puis de les flasher un grand coup pour revenir aux bases. Il arrivera que l’on ait à faire preuve de ruse afin de venir à bout de certains spectres. Cette réflexion nous amène même à invoquer et requérir l’aide du fameux Gooigi pour venir à bout de certains fantômes. Soyez rassuré, cette réflexion reste relative dans les différentes chambres de l’hôtel. Elle semble être plus importante contre les combats de boss. Pour ce qu’on a fait, ça reste relativement simple mais comme pour la partie exploration il s’agit de voir ce qu’il en ait sur l’expérience globale. Au-delà de ça, Luigi cache peut-être d’autres fonctionnalités inédites encore inconnues à ce jour mais on peut au moins dire qu’avec ce qu’on vous a présenté ces joutes deviennent  encore plus endiablées que par le passé !

Luigi’s Mansion 3 semble proposer une progression à la fois similaire au premier opus et au second opus. On explore un seul et gigantesque complexe comme dans le premier jeu mais chaque étage se révèle avoir une thématique différente afin de proposer une expérience de jeu et une atmosphère variée, un peu comme l’idée des missions dans différents manoirs dans le second jeu. Pour vous donner une idée, les premiers étages nous proposent un agencement qui peut nous faire penser à un hôtel mais plus on monte, plus on se rend compte de l’absurdité et de l’humour propre à la série Luigi’s Mansion. On arrive rapidement dans des étages qui font office de marché à souvenir ou encore un étage dédié aux instruments classiques avec une gigantesque salle de concert. On finit même par arriver à des étages ayant pour thématique le monde médiéval et hanté par des spectres armés d’épée et de bouclier. Ces thématiques nous amènent à adapter notre façon d’explorer les lieux et combattre les différents fantômes. L’ambiance sonore de qualité propose également des thèmes adaptés à chacun de ces étages avec même des musiques de boss différentes et marquantes à chaque fois. Reste à voir combien d’étages nous allons explorer et si les thématiques resteront aussi variées et originales. Cela nous permettrait également d’avoir une idée de la durée de vie du jeu dont on peut seulement imaginer une équivalence aux précédents jeux de la série sans pouvoir vous l’assurer.

Ce qui est sûr, c’est que Next Level Games dépeint cet hôtel et ces différents étages avec tant de détails que même en aspirant chaque pièce de fond en comble, il est plus que probable que l’on rate quelque chose. Au moins en faisant cela, on récupèrera beaucoup d’argent pour acheter quelques éléments de soutien vendus par le professeur K.Tatastroff. Le studio utilise le même moteur que pour la réalisation du second jeu de la série. On reconnaîtra les couleurs, les formes et modélisation des chambres/meubles. Le tout avec toujours plus de détails, de physique et adapter aux spécifications hautement supérieures de la Switch comparé à la 3DS. C’est simple, la console hybride de Nintendo nous permet de profiter d’une expérience d’exploration et d’action très fluide en toute circonstance, du moins sur les étages que nous avons parcourus, avec une belle résolution en 1080p en mode TV. La fluidité reste exemplaire en mode portable avec une résolution moins élevée et des couleurs moins pétantes mais le jeu reste suffisamment joli pour nous éblouir dans notre lit. Il y a encore de nombreux éléments qu’il nous reste à parcourir et sur lequel on souhaite revenir. Tout d’abord le scénario principal et l’expérience solo dans sa globalité mais on a pu voir une composante de jeu en coop et également une composante multijoueur à 8 en local et même du jeu en ligne. On vous donne rendez-vous plus tard pour revenir dessus !

Impressions :

On est déjà addict de ce 3ème opus de Luigi’s Mansion. Nos yeux sont éblouis par la lampe du plombier vert mais également par les détails et la beauté des quelques chambres de cet hôtel que nous avons pu parcourir. Sans parler du plaisir rarement ressenti de cogner les fantômes du jeu entre les 4 murs de l’établissement. Luigi’s Mansion 3 est bien parti pour être une des références de son genre sur Switch ainsi que la meilleure expérience livrée par la série. On vous dit ça alors que Nintendo et Next Level Games nous réservent certainement d’autres surprises en montant plus haut dans le complexe. Et vous savez quoi ? En jetant un coup d’œil sur notre aspirateur, on vient de voir qu’on avait aspiré un fantôme avec un nouveau bouton d’ascenseur. Du coup, on va devoir vous laisser pour continuer à monter plus haut dans cet hôtel et sauver les autres amis de Luigi !

Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

3 commentaires

  1. Man Uto

    He bien cela fait vachement envie.

    Vivement

    Répondre
  2. Orchidia01

    Vive les thématiques ! 🙂 Je le veux celui-ci plus que les autres ^^

    Répondre
  3. Trop hâte !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire