Into the Dead 2 (Nintendo Switch) – Le test

S’il est un objet que la majorité d’entre nous utilisons plus que de raison, c’est bien le smartphone. Il a su depuis des années se montrer très polyvalent, à tel point que téléphoner en devient presque une option pour certains. Appareil photo, dictaphone, agenda, traitement de texte, réseaux sociaux, visionnage de septième art… de nombreux domaines dans lequel nos téléphones excellent. Mais il y a une catégorie dans laquelle il n’était pas attendu et dans laquelle il a pris une place de choix : le jeu vidéo. Avec des appareils de plus en plus puissants, des portages de jeux consoles ou PC sont effectués pour les mobiles. Au fil du temps, la tendance s’inverse et nous pouvons observer des portages de jeux smartphone pour les consoles, ce qui est le cas pour Into The Dead 2.

Court Jack! Court!

Nouvelle apocalypse, nouvelle invasion de zombies ! Vous incarnez Jack qui doit rejoindre sa fille Maggie qui se trouve chez sa sœur Hélène et se se retrouvant sous la menace des revenants. Vous êtes au volant d’un camion avec lequel vous allez avoir un accident après avoir écrasé quelqu’un (une introduction qui n’est pas sans rappeler celle de Resident Evil 2). La seule façon de rejoindre votre famille est de courir à travers les morts vivants en espérant en sortir indemne, tout en gardant contact avec votre sœur par radio. Une histoire loin d’être originale mais qui a le mérite d’exister et de garder un certain rythme entre les niveaux.

Ce qui sort un peu plus de l’ordinaire, c’est la façon de jouer. Un peu à la façon d’un runner sur smartphone, votre personnage avance tout seul sur la distance définie de chaque niveau. Vous pouvez aller de gauche à droite afin d’esquiver les zombies, tirer (avec une visée automatique), recharger ou changer vos armes, lancer un grenade et utiliser la capacité d’un des nombreux compagnons. Un gameplay on ne peut plus simple qui rend le jeu accessible à tous. Ainsi, traverser la soixantaine de niveaux de l’histoire se fait aisément, mais cela ne rend pas le jeu facile pour autant.

Accessible sans être trop facile

Les développeurs ont gardé un système de jeu récurrent aux smartphones avec des étoiles à récupérer afin de débloquer du contenu qu’il faudra ensuite acheter avec de l’or que l’on obtient en accumulant ces mêmes étoiles ou à chaque fin de niveau. Pour les obtenir, il vous faudra accomplir cinq objectifs pour chaque plateau, sachant qu’ils varient pour chaque niveau (tuer un certains nombre de zombies, en tuer un certain nombre avec telle arme, sauter un certain nombre de barricades…). Autant le dire tout de suite, remplir certaines de vos missions sera plutôt ardues avec une difficulté croissante au fil de votre avancement dans le jeu. Avec très peu de munitions disponibles, il ne vous sera pas possible d’éliminer toute la menace et il vous faudra souvent esquiver un nombre grandissant d’ennemis afin de ramasser les quelques caisses de munitions se trouvant dans le niveau et ainsi sortir vivant de votre périple. Si un revenant vous attrape, le jeu vous offre une seconde chance et vous permet de le tuer au corps à corps avec votre couteau à usage unique : le prochain zombie qui vous attrape vous tuera.

Les niveaux sont courts mais assez vastes en largeur pour vous proposer plusieurs chemins qu’il n’est possible d’emprunter qu’en effectuant plusieurs runs. Un level design malin qui ne rend donc pas redondant le fait de recommencer plusieurs fois le même niveau afin d’en remplir tous les objectifs. A la fin de chaque traversée réussie avec brio, vous aurez le droit à une petite bribe d’histoire avant que vos armes et votre compagnon (un animal qui attaque automatiquement, sauf pour sa capacité) prennent de l’expérience puis de choisir un objet parmi trois récompenses ( de l’or, des boosts d’armes, des grenades, des balles incendiaires…).

Techniquement, Into The Dead n’est clairement pas le plus flatteur pour la Switch mais cela est comblé par une direction artistique réussie qui vous plonge, entre autre, tantôt à travers des bois, tantôt à travers des champs dans un épais brouillard avec des bâtiments et des véhicules abandonnés. L’ambiance est bien retranscrite aussi grâce à des bruitages de bonne qualité, que ce soit le son de l’herbe sous vos pas, le son plutôt réaliste des armes lors des tirs ou des rechargements ainsi qu’une musique ambiante qui instaure un léger sentiment d’oppression.

Les développeurs ont été généreux, le jeu vous propose en plus de l’histoire, des événements scénarisés qui seront disponibles selon votre avancée pour sauver votre famille et qui ajoutent 36 niveaux ainsi qu’un mode arcade dans lequel vous effectuez un run avec une arme définie  et dont la seule fin sera votre mort, avec pour but de tuer un maximum de zombies afin de ramasser des récompenses qui vous serviront pour l’histoire. Deux histoires sous licence seront proposées en DLC à la sortie et s’ajouteront, pour 4.99€ chacune, aux histoires secondaires : La nuit des morts vivants qui vous propose de traverser l’histoire de George A.Romero’s ainsi que Ghostbusters qui vous enverra à la chasse aux fantômes, accélérateur de particules en mains, aux côtés de Peter, Raymond, Egon et Winston. Pour y avoir accès, il vous faudra avoir terminé l’histoire principale et, bien que les univers soient diffèrents, le gameplay reste le même et se sera déjà un peu essoufflé. Un contenu étoffé donc mais faut-il encore que la jouabilité ne vous lasse pas sur la longueur.

Conclusion
Into The Dead 2 offre une expérience plutôt réussie et prouve qu’un système de jeu pensé pour les smartphones peut parfaitement s’adapter sur les consoles et surtout sur Switch qui permet, comme les mobiles, d’entreprendre de très courtes parties lorsque vous n’avez que très peu de temps pour jouer. Le titre de PikPoK est agréable à parcourir si vous accrochez au gameplay dont le manque de diversité peut créer un sentiment de lassitude assez rapidement. Malgré une direction artistique maîtrisée et un contenu étoffé, le prix de 34.99€ euros (sans les DLC) est un peu exagéré pour l’expérience proposée et pour un jeu qui est disponible en free to play sur vos téléphones. Une vingtaine d’euros maximum aurait été plus raisonnable.
Points positifs
  • Très accessible
  • L’ambiance générale réussie
  • Un gameplay atypique…
  • Une durée de vie convenable…
  • Un contenu généreux
Points négatifs
  • … auquel il faudra accrocher sans quoi vous serez vite lassé
  • … si refaire sans cesse les mêmes missions afin d’accomplir tous les objectifs ne vous dérange pas
  • Répétitif
  • Un prix bien trop élevé
6.4
Correct
Graphismes - 6
Bande son - 6
Durée de vie - 5
Rejouabilité - 5
Accessibilité - 10
CrazyBearded
Ecrit par
Joueur depuis plus de 31 ans, je suis un passionné de jeu vidéo de tous types et de toutes plateformes.

3 commentaires

  1. Orchidia01

    Je le voulais celui-ci ^^
    Pour le smartphone c’est loin d’être mon cas, j’en ai pas XDDD je trouve ça bizarre qu’ils le mettent sur tel , je ne sais pas si on peut bien s’immerger dans cette ambiance …

    Répondre
    • CrazyBearded

      Ça fait longtemps qu’il est disponible sur smartphone comme le premier. L’immersion est identique que sur Switch pour un jeu avec ce type de gameplay. Pas de smartphone… Tu es une personne d’une grande rareté

      Répondre
  2. Manuto

    le cross avec ghostbuster, ca peut être drôle.
    Avec la switch, j’ai petit a petit laché les jeux sur smartphone

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire