Day and Night (Nintendo Switch) – Le test

Tandis que Tetris fait toujours parler de lui (à raison !), d’autres développeurs tentent de se faire une place au soleil des jeux de réflexion. Dans ce registre, beaucoup ont essayé de détrôner le tenant du titre, né dans les années 80 et devenu célèbre sur l’inoubliable Game Boy de Nintendo. Nous pouvons notamment citer Puyo Puyo, qui est parvenu à atteindre une certaine notoriété, ou encore Columns qui évoque chez nombreux gamers des plaisirs d’antan. Aujourd’hui, nous vous proposons un titre qui se veut discret et pourtant qui ne semble pas avoir à rougir face à ses concurrents. Que le rideau se lève sur Day and Night !

En découvrant le soft, développé et édité par Ridiculous Games, vous serez surpris de constater, pour le coup, une véritable levée du rideau rouge, telle une ambitieuse pièce de théâtre qui débute devant nos mirettes fascinées. L’ensemble est rehaussé de saveurs par l’ajout de musiques et de bruitages d’une belle cohérence. La pièce s’annonce à la hauteur de nos espérances, laissons-nous porter par elle !

Une histoire de blocs et de saisons

Tout débute par un court mais efficace tutoriel. Ce dernier vous sera indispensable pour prendre en main le soft et en comprendre rapidement toutes les mécaniques. Le principe est assez simple et au bout d’une dizaines de minutes, vous aurez rapidement compris toutes les ficelles du jeu ! Pour résumer cette prise en main, le jeu se déroule tel que dans Tetris avec un bloc cubique disposant de 4 symboles. Votre mission consiste à réunir les symboles identiques par 4 ou plus. Jusque là, rien de bien sorcier, les cubes se tournent dans tous les sens et il vous est possible de contrôler leurs descentes, plus ou moins rapides. En réunissant ces symboles, les blocs explosent et la barre de temps qui se loge juste en dessous de votre zone de jeu, avance petit à petit au fil de votre réussite. Une fois cette dernière arrivée à son terme, le cycle du jour devient celui de la nuit (ou inversement). Cette transformation est loin d’être anodine puisqu’elle implique le blocage des symboles de la journée. Vous ne pouvez dés lors plus que vous consacrer aux symboles de la nuit, même si tous les types de blocs apparaissent indépendamment du cycle circadien ! Certains blocs seront donc simplement gênants le jour mais prendront alors tout leur sens une fois la nuit venue ! L’objectif principal consiste ainsi à ne pas dépasser le sommet de votre zone de jeu pour rester dans la partie. Un grand classique !

La stratégie est donc de rigueur puisqu’il convient de placer ses blocs en gardant à l’esprit le prochain cycle à venir. Pour compléter cette trame principale, les saisons rentrent aussi en compte puisqu’elles vous permettront d’acquérir de nouveaux symboles spécifiques et ainsi d’attaquer votre adversaire ! En effet, le mode versus est au cœur même du jeu et la majorité de votre jeu se fera contre un autre joueur (humain ou virtuel). Votre jeu devra être particulièrement efficace puisque votre perspicacité à exploser un maximum de blocs vous permettra aussi de pénaliser votre adversaire en lui envoyant quelques lignes de briques solides ! Ces dernières sont annoncées par un système de diodes qui s’allument une à une puis qui clignotent lorsqu’il est temps de jouer convenablement pour tenter de contrer les nombreux éléments en sus à venir, envoyés avec détermination par l’adversaire ! Vitesse (une autre jauge est spécialement prévue à cet effet !) et rigueur sont de mises pour parvenir à réaliser un maximum de dégâts en un minimum de temps ! Pour vous y aider, tous les symboles ne seront guère exempts d’action. Certains arborent fièrement une bombe en leurs cœur et vous seront particulièrement utiles pour exploser les alentours, d’autres vous permettront d’envoyer dans l’au-delà tous les symboles identiques, tandis que certains encore feront naître une ligne de glace (bien casse pieds celle ci !).

Une pièce de théâtre en plusieurs actes

Day and Night dispose d’une multitude de modes de jeux afin de permettre à tous les joueurs de découvrir ce soft réussi. Nous passerons très vite sur le tutoriel, disponible dans le menu principal si nécessaire et le mode versus permettant  de jouer contre un ami (en local) ou contre l’IA, le tout en 3 manches. Vient s’y ajouter le mode survie qui permet de réaliser une partie sans limite. En solo, votre mission consiste à survivre pendant le printemps, l’été, l’automne, l’hiver, et cela pendant le plus d’années possible ! Que le meilleur affiche le meilleur score ! S’ensuit le mode histoire qui offre différents matchs en versus, le tout avec une délicate mise en scène, mignonne et théâtrale. Certes, ces scénettes ne sont pas d’une grande ingéniosité mais ont le mérite d’exister (ce qui est rare pour un jeu de cette catégorie), tout en humour et avec des personnages démonstratifs. En outre, il est possible de choisir son propre personnage, bien que cela n’amène pas grand chose au jeu ! Comptez 3h maximum pour terminer ce mode.

Enfin, terminons avec le mode défis et là les amis, vous allez nettement moins faire les petits malins ! En effet, les développeurs ont eu la bonne idée de laisser à disposition des joueurs de nombreux défis (dont certains assez corsés !) afin de renforcer la durée de vie et le contenu du soft. Vous pourrez alors vous lancerr dans une partie avec les contrôles inversés, dans une autre où la vitesse est nettement poussée d’un cran, et bien d’autres que nous vous laissons découvrir. La majorité de vos victoires donneront lieu à une petite récompense : de nombreuses coiffes et autres chapeaux se débloquent au fil de votre progression. Du chapeau de sorcier, jusqu’au haut de forme, sans oublier la perruque du lapin ou de l’ourson, des dizaines vous attendent ! Ces gadgets vont permettront de personnaliser votre personnage dans les matchs épiques que vous entreprendrez avec vos amis !

Un théâtre qui ne manque pas de panache

La mise en scène de Day and Night est des plus réussies. L’aspect théâtral est au cœur même du soft, comprenant aussi tout une gamme d’applaudissements et de rires, notamment dans le mode histoire. L’univers musical choisi pour accompagner le joueur est impressionnant puisque de grands titres de musique classique viendront agrémenter vos parties. Avec une élégance et un panache indéniable, les les blocs défilent  plus ou moins au gré des accords magistraux qui résonnent. Un effort notable et très appréciable des développeurs.

Tombée du rideau…

Malgré la richesse du contenu indéniable, il est possible de faire le tour du soft en une demi journée. Cependant, l’intérêt de ce type de jeux ne réside pas dans ses parties solitaires mais bel et bien à plusieurs. Mais voilà véritablement le point faible de ce soft plein de charme : l’intérêt du multijoueur s’avère être très vite limité puisqu’un seul mode, non personnalisable, est disponible. Il aurait été appréciable de pouvoir paramétrer les parties en multi, d’ajouter des défis, des bonus et des malus et s’aventurer en ligne pour une durée de vie sans limite ! On peut toujours espérer un dernier gros effort des développeurs afin de donner à leur bébé tous ces derniers atouts pour en faire un titre indispensable !

Day and Night est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch pour moins de 20 euros.

Le saviez vous ?

Mais au fait… Connaissez-vous l’origine du nom « Tetris » ? Ce drôle de titre serait issu de la combinaison de Tetra (quatre en grec) et de tennis. Oui, tennis ! Rien d’étonnant en connaissant le sport fétiche de son créateur, Alekseï Pajitnov. Les différents blocs qui dégringolent de l’écran s’appellent ainsi des Tetriminos !

Conclusion
Avec beaucoup de panache, Day and Night parvient à offrir aux joueurs une toute nouvelle façon d’appréhender les jeux de réflexion similaires au célèbre Tetris. Doté d’univers graphique et surtout musical particulièrement réussis, il dispose d’atouts considérables pour emmener le joueur dans des contrées où le jour enlace avec élégance la nuit. Si le contenu est riche et varié, son seul point faible se focalise sur le multijoueur, manquant cruellement de variétés pour rester attractif plus de quelques parties en local, à deux joueurs uniquement.
Points positifs
  • Un univers parfaitement cohérent et bien réalisé
  • Des musiques classiques célèbres au cœur du jeu !
  • Nombreux modes de jeux disponibles, plus ou moins difficiles, afin de répondre aux attentes de tous les joueurs
  • Nombreuses récompenses...
Points négatifs
  • ... mais finalement peu utiles
  • Pas assez de modes de jeux en multi, réduisant considérablement la durée de vie du soft
  • Non traduit (Mais pourvu d’un anglais facile)
7
Bon
Graphismes - 6.5
Musiques - 10
Jouabilité - 8
Originalité du soft - 7.5
Contenu - 7
Intérêt du multijoueur - 3
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire